in

Arthrose : 6 aliments à ne pas manger pour ne pas l’empirer !

Crédits : iStock

L’arthrose donne des articulations douloureuses à cause d’une usure du cartilage souvent liée au vieillissement et au manque d’activité physique. Cette dégénérescence au niveau de l’articulation des genoux, des hanches ou encore des mains peut donc causer une raideur, un gonflement et une perte de mobilité. Malheureusement, il n’existe aucun régime miracle contre ce type de rhumatismes (arthrite, arthrose, etc.). Souvent, les médecins s’accordent sur l’importance de surveiller son poids et éviter le surpoids, car cela crée une pression sur les articulations. Néanmoins, l’alimentation peut aussi avoir d’autres effets pervers comme l’amplification des inflammations ! En cas d’arthrose, voici quelques aliments qu’il vaut mieux limiter pour soulager les douleurs articulaires.

1) Des boissons à éviter comme la peste

Crédits : Pixabay/Foundry

Les boissons alcoolisées augmentent l’inflammation du corps. Ainsi, dès le premier ou second verre d’alcool, vous pouvez ressentir une aggravation des douleurs arthritiques. En augmentant le taux d’acide urique dans le sang, favorisant ainsi une usure de l’articulation, la bière serait la boisson la plus déconseillée. En outre, on retrouve dans les sodas de nombreux ingrédients qui peuvent eux aussi favoriser les inflammations. Du coup, mieux vaut réduire votre consommation d’alcool et de sodas autant que possible ! En plus, ce ne sont pas des boissons qui aident à garder la ligne. Or, le poids influe de manière directe sur la santé des articulations et leur soulagement.

2) Les viandes, des aliments dont il faut se méfier en cas d’arthrose

saucisson charcuterie
Crédits : Pixabay/MagicFairy

De nombreuses études ont établi un lien clair entre alimentation végétarienne et réduction des réactions inflammatoires chez les patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde. Cela s’explique par plusieurs facteurs. D’abord, notons que les charcuteries sont des aliments transformés riches en graisses saturées et en sel. Les viandes rouges sont de leur côté très acidifiantes à cause de leurs graisses saturées, de leur richesse en oméga-6, de leur fer. Qui plus est leurs déchets lipophiles empêchant la bonne synthétisation des oméga-3 par l’organisme. Les viandes blanches sont quant à elles moins grasses, mais leur digestion cause la libération d’acides inflammatoires. Ainsi, mieux vaut manger moins de charcuterie et de viande, notamment rouge, pour préserver le corps. Pour contrebalancer, pensez aux légumineuses et autres sources de protéines végétales.

Bon à savoir : Bien qu’aucune étude ne démontre les effets inflammatoires du lait, de nombreuses personnes souffrant d’arthrose ont ressenti une réduction de leurs symptômes en arrêtant de boire du lait animal. N’hésitez pas à faire le test sur un mois !

3) Haro sur le sucre en grosses quantités

sucreries gourmandises bonbons
Crédits : Pixabay/Rawpixel

Le sucre sous toutes ses formes et notamment le sucre raffiné est à limiter autant que possible. En effet, lorsque le taux de sucre est en hausse dans le sang, de l’insuline est produite. Or, cette hormone déclenche la production de substances inflammatoires qui se répercutent sur l’arthrose. Ainsi, en cas d’arthrose, méfiez-vous de tous les aliments très sucrés ou à indice glycémique élevé (pomme de terre au four, riz à cuisson rapide, pain blanc, etc.). En plus, de nombreuses sucreries contiennent aussi beaucoup de gras saturés.

4) Attention aux céréales que vous choisissez

Crédits : Pixabay/Hans

Vous pouvez sans risque vous essayer au riz brun, à l’avoine, à l’orge ou encore au quinoa pour réduire les inflammations et faire le plein de vitamines. Il est aussi conseillé de préférer les céréales complètes aux céréales blanches. En effet, cela vous permettra aussi de faire le plein de vitamines, minéraux et fibres. Par contre, les glucides raffinés du pain blanc ou des pâtes sont peu nutritifs et favorisent une fois encore les réactions inflammatoires dans le corps. En outre, si peu de personnes sont allergiques au gluten, beaucoup y sont tout de même sensibles. Du coup, leur paroi intestinale se sent irritée, devient perméables et le corps se met à se défendre. Cela donne donc lieu à des inflammations. Comme pour le lait, faites le test du sans gluten en le réduisant au maximum un temps pour voir si cela améliore votre état.

5) Frites et chips, la fausse bonne idée

Crédits : iStock

Malheureusement, ces deux aliments sont riches en glucides raffinés, ce qui constitue en soi un argument de choix pour en limiter la consommation. Cependant, il faut aussi se rappeler que l’on cuit ces aliments dans des huiles riches en oméga-6. Or, ce type d’huile favorise les inflammations. Dernier aspect dérangeant (et pas des moindres), ce sont des aliments très salés. Bref, rappelez-vous que les aliments industriels, trop sucrés, trop salés ou trop gras ne vous rendront pas service en cas d’arthrose ou d’arthrite.

6) Toutes les huiles ne vous veulent pas du bien

entretien du bois huile graines lin
Crédits : iStock

Les huiles raffinées sont en général moins conseillées que les huiles vierges crues qui n’ont pas été traitées à la chaleur. En outre, attention au ratio oméga-3 (anti-inflammatoire)/oméga-6 (pro-inflammatoire). Si une huile contient plus d’acides gras oméga-6 que d’acides gras oméga-3, elle ne vous conviendra pas. C’est le cas par exemple de l’huile de tournesol, de maïs, de soja et de carthame. En revanche, vous pouvez alterner sans problème les huiles d’avocat, de noix, de foie de morue ou encore de lin.

Les aliments que vous pouvez manger les yeux fermés malgré l’arthrose

cerises
Crédits : Goodfreephotos/Manu Camargo

Évoquer tout ce que l’on doit manger avec modération, c’est bien beau. Cependant, vers quels aliments peut-on se tourner ? Pour limiter les inflammations liées à l’arthrose, vous pouvez manger des aliments tels que :

  • Le curcuma aussi antioxydant qu’antiseptique et anti-inflammatoire pour combattre les raideurs et douleurs
  • Un ail correctement cuisiné et ses cousins (oignon, échalote, ciboule ou poireau) également très anti-inflammatoires
  • Du gingembre contre les douleurs articulaires et pour ses antioxydants
  • Les petits fruits rouges et surtout la cerise de préférence acidulée, notamment sous forme de jus. Très antioxydant, le jus de cerise est déjà plébiscité par les sportifs qui en boivent pour préserver leurs articulations.
  • Les noix grignotées au quotidien et les poissons cuits en douceur (vapeur, crus en marinade, etc.) pour leur richesse en oméga-3
  • Le chou cru ou peu cuit pour garder ses vitamines et nutriments ainsi que les autres crucifères (choux de Bruxelles, chou kale, chou rouge, chou-fleur, brocolis, chou-rave, chou romanesco, radis noir, rutabaga, navet, raifort…)
  • Et enfin les crustacés et coquillages dont la glucosamine protège le cartilage et les articulations

De manière générale, optez pour une alimentation équilibrée, variée et colorée. Et surtout, mangez plus de fruits et de légumes bio et de saison pour faire le plein de vitamines et d’antioxydants. En combattant les radicaux libres, ces éléments réduiront les phénomènes inflammatoires. Du coup, cela va soulager la douleur.

Articles liés :

Arthrose : 3 bonnes habitudes pour y faire face et terrasser les douleurs

Arthrose : 4 remèdes à connaître pour vous soulager efficacement

Sexo : 8 aliments qu’il ne faut jamais manger avant de faire l’amour