in

5 alternatives à l’essuie-tout qui vous le feront vite oublier

Crédits : iStock - Modif : ADGM
4.5/5 - (4 votes)

L’essuie-tout est tellement rentré dans notre quotidien qu’on l’utilise de matière automatique et systématique, ce qui fait qu’on en utilise des quantités hallucinantes. Néanmoins, en plus de peser sur notre budget, ces rouleaux pèsent aussi sur la santé de la planète. Utilisé pour essuyer des matières organiques, le sopalin peut bien sûr être ajouté au compost. Cependant, en dehors de cette utilisation, il est tout bonnement non recyclable lorsqu’il est sale. Il est donc inutile de le mettre dans la poubelle jaune pour vous donner meilleure conscience… Et à cela s’ajoutent aussi les problèmes de déforestation et les traitements chimiques pour assurer son blanchiment. Heureusement, les alternatives ne manquent pas pour remplacer l’essuie-tout jetable ! À vrai dire, certaines sont même déjà présentes dans nos cuisines. 

Pourquoi faut-il se lancer MAINTENANT ?

Le sopalin est tellement ancré dans nos quotidiens qu’il peut sembler insurmontable pour certains de le remplacer. En réalité, tout est une question d’habitude. En effet, vous êtes-vous déjà demandé comment faisaient nos grands-parents ? Ils n’en avaient pas et ne se portaient pas plus mal ! En plus de vous faire faire de grosses économies, ce petit changement est simplement l’un des plus faciles et ‘indolores’ à faire pour avoir un mode de vie plus écolo et zéro déchet. Au final, opter pour ces alternatives ne changera rien à votre quotidien. Une fois qu’on oublie le réflexe du sopalin et que l’on se déshabitue, on garde en effet les mêmes gestes… juste avec des outils plus écologiques qui font exactement la même chose !

Si vous avez un budget limité, assurez-vous simplement d’acheter ces remplacements petit à petit pour constituer un stock au fil du temps. Vu qu’ils s’utilisent à l’infini, vos investissements vous dureront dans le temps et vous feront faire des économies sur le long terme.

1) Les éponges pour remplacer l’essuie-tout

tawashi éponges lavables lavabo robinet
Crédits : iStock

Pour nettoyer le plan de travail, le sol ou toutes les surfaces de la maison que l’on essuie machinalement avec du sopalin, l’éponge constitue une alternative efficace et facile. Rien n’empêche ici de prévoir des éponges de couleurs différentes pour ne pas confondre celles pour la vaisselle et celles pour le nettoyage par exemple. On peut même aller encore plus loin en optant pour le tawashi (une éponge tricotée avec des tissus récupérés) ou des éponges lavables avec un rembourrage naturel. Certaines éponges ont même une face en jute pour le côté grattant. En plus, on peut passer ce type d’éponge en machine à l’infini. De quoi vite oublier les éponges synthétiques ! Et puis après tout, il n’y a pas de petites économies…

2) L’essuie-tout lavable : mieux que le jetable !

rouleau d'essuie tout entièrement en lingettes lavables
Capture YouTube de la chaîne de StyleNovice

Plus absorbant que la version jetable, le sopalin lavable s’invente en de multiples motifs et couleurs. On a donc encore plus plaisir à l’utiliser que son cousin à usage unique et son blanc triste (ou autres motifs hideux). Par ailleurs, on peut très facilement les coudre soi-même (le tuto ici). Il s’agit d’une création très facile à réaliser quand on a une machine ou que faire quelques points ne nous fait pas peur. On peut même ajouter des boutons pression aux extrémités pour pouvoir enrouler les différentes feuilles de tissu. Après ça, on n’y voit que du feu ! Et si en plus vous avez le coup de main et pas mal de chutes de tissu, vous pouvez en coudre un peu plus à donner à vos proches pour qu’ils puissent essayer ou à vendre du Etsy pour arrondir vos fins de mois.

3) Ces bons vieux torchons et chiffons microfibres

torchons chiffons propres
Crédits : PxHere

Les torchons sont la solution idéale pour remplacer le sopalin, notamment quand le tissu est en lin (et donc plus absorbant). On peut les utiliser pour essuyer la vaisselle, les verres, les fruits et légumes ou encore ses mains sans laisser de peluches. Et en plus, on peut chiner ou recycler de vieux tissus pour couper des carrés à l’intérieur et s’en faire une collection de torchons. Si vous avez une nappe défraîchie au grenier, un t-shirt irrémédiablement abîmé dans le placard, de vieux draps ou des serviettes tachées dans la cave, vous pouvez facilement les recycler de cette manière. En complément, pensez aussi aux chiffons microfibres qui sont très utiles pour le nettoyage.

4) Les serviettes de table, une alternative bien souvent oubliée

mettre la table serviette de table couverts assiette
Crédits : iStock

Pour s’essuyer la bouche, pas besoin de sortir un rouleau jetable ! Optez plutôt pour la serviette de table qui peut être réutilisée quelques fois avant de passer en machine. Au besoin, n’hésitez pas à fouiller dans les armoires de votre grand-mère, écumer les brocantes ou faire un tour chez Emmaüs pour faire de jolies trouvailles !

5) D’autres alternatives à l’essuie-tout pour le quotidien

bee wrap emballage cire d'abeille
Crédits : iStock

Pour emballer un sandwich, vous pouvez utiliser un emballage à la cire d’abeille que vous pouvez là aussi réaliser vous-mêmes en quelques minutes. En plus, ce sera plus hygiénique et plus protecteur. Une boîte hermétique de la bonne taille peut aussi faire l’affaire. Pour vous moucher le nez, retournez aux classiques mouchoirs en tissu. Enfin, pour retirer le gras ou les résidus noirs dans une poêle, préférez mettre votre ustensile à tremper avec de l’eau chaude additionnée de vinaigre blanc, de bicarbonate de soude, quelques tranches de citron ou même des cendres de cheminée. Cela fera fondre le gras et les taches, et vous n’aurez plus qu’à frotter avec votre liquide vaisselle.

Avec tout cela, est-ce qu’on ne fait pas plus de lessives ?

Remplir la machine à laver linge
Crédits : iStock

En réalité, pas du tout ! Vous pouvez mettre en place un petit panier dans un coin de la cuisine pour récolter vos lavettes, éponges lavables, chiffons et autres torchons sales. Une fois rempli, il n’y a plus qu’à mettre le tout dans la machine à laver avec le reste du linge de maison (les serviettes et/ou les draps). Au final, cela prendra peu de place dans le lave-linge, donc vous ne risquez pas de faire plus de lavages, même en ayant constitué un stock pour pouvoir faire des roulements !

Et si on n’est vraiment pas prêts à abandonner totalement l’essuie-tout ?

Parfois, on a besoin de temps pour s’ajuster aux changements. C’est très compréhensible, car nous avons tous nos petites habitudes rassurantes qu’il n’est pas facile d’abandonner (même si on en comprend le bien-fondé !). Il y a aussi le cas des usages particuliers (par exemple pour essuyer du vomi de chien ou du pipi de chat). On peut alors avoir un peu de mal à utiliser un chiffon. Dans ce cas, optez au moins pour une marque qui a le label FSC. Cela garantit en effet une gestion plus durable des forêts. Il est enfin possible de composter les feuilles utilisées sur des matières organiques et d’acheter des rouleaux sans emballages en plastique.