in ,

7 astuces pour un voyage en avion plus confortable

Crédits : MaxPixel

Les voyages en avion très courts passent encore. Néanmoins, cela devient plus compliqué lors d’un vol long-courrier où l’on est entassés dans l’espace confiné de la classe économique ! Entre inconfort des jambes, oreilles qui bourdonnent et voisins bruyants, le voyage en avion n’est donc pas toujours de tout repos. Heureusement, connaître les bonnes stratégies va permettre de passer un moment plus agréable et confortable. Et il y a tout un tas d’astuces utiles, pas juste le fait de prévoir un coussin et des bouchons d’oreilles pour son prochain voyage. Voici tout ce qu’il faut savoir du choix du siège au moment de l’achat du billet jusqu’au voyage en lui même. 

1) Premier critère pour un voyage en avion confortable : choisir le bon siège

voyage avion
Les sièges près des ailes pour éviter les turbulences ! – Crédits : Pixabay/Tranmautritam

On peut souvent choisir son siège, alors autant en profiter ! Et en la matière, il n’y a pas que la question d’un siège côté hublot ou couloir à se poser même s’il est vrai que c’est un critère important. En effet, le hublot vous offre la vue et on y dort plus tranquillement. Le côté couloir permet quant à lui de vous étendre et de bouger pour vous dégourdir les jambes dès que vous le souhaitez sans déranger les personnes assises à vos côtés. (Ce sont donc plus elles qui vous dérangeront.) Ainsi, c’est celui que nous vous conseillons si vous avez un vol très long à supporter, même si cette place reçoit parfois des chocs au passage des autres passagers dans l’allée. Voici d’autres considérations à prendre en compte :

  • Vous aurez plus de place au fond de l’avion. Néanmoins, on y ressent plus les turbulences, on ne peut pas forcément incliner son siège et il y a de nombreux va-et-vient après les repas.
  • Notez que les sièges au niveau des issues de secours offrent aussi plus de place. En effet, ces issues sont dégagées pour des raisons de sécurité.
  • Aussi, les zones à l’arrière de la cabine ou vers les toilettes sont les plus bruyantes.
  • Par ailleurs, allez à l’avant de l’avion si vous avez hâte de sortir vu que l’on rentre et sort par l’avant. En plus, on y entend moins les bruits de l’appareil !
  • Enfin, si vous avez très peur des turbulences, nous vous conseillons de choisir un siège vers les ailes où les vibrations sont moins fortes.

2) Vous pourrez parfois changer de siège au cours d’un voyage en avion

voyage en avion siège
Crédits : Pexels

Si un vol n’est pas complet, cela vaut le coup de demander à être surclassé lorsque vous vous enregistrez. Certaines compagnies aériennes le font en effet parfois si la classe affaires ou la première classe ne sont pas trop remplies. C’est gratuit, mais encore faut-il oser demander ! Sinon, un changement de siège peut se faire également une fois que l’on est installé dans l’avion si certains sièges sont libres. Pour ce faire, attendez que le voyant lumineux indique que vous pouvez détacher les ceintures. Puis demandez à une hôtesse de l’air son accord. C’est important pour veiller à la bonne répartition du poids de l’avion. Cela peut permettre d’avoir un meilleur siège ou de fuir des voisins bruyants (enfants agités ou personne qui ronfle) !

3) Pour un voyage en avion confortable, il faut bouger !

voyage en avion
Crédits : Pexels

Rester bloqués dans les airs pendant de longues heures peut vite devenir un cauchemar. Les jambes s’engourdissent, le dos est en compote et la tête n’en peut plus… Ici, notre premier conseil est de ne pas monter parmi les premiers passagers. En effet, il faudra ensuite attendre l’installation des autres passagers, ce qui signifie rester inutilement assis dans l’avion avant le décollage sans pouvoir bouger. Or, l’embarquement dure parfois jusqu’à 1 h 30 dans un Airbus A380 (700 passagers à installer) ! Si l’on doit supporter un long vol derrière, mieux vaut éviter. Profitez-en plutôt pour marcher ou vous étirer pour prévenir l’engourdissement.

Ensuite, une fois l’avion décollé et le signal pour les ceintures éteint, pensez à vous lever. En général, on conseille de le faire toutes les deux heures pour réactiver la circulation sanguine et éviter les phlébites. Comptez environ 10 minutes pour vous dégourdir les pattes et vous étirer en douceur.

4) Prévoyez une tenue douillette et modulable

aéroport voyage en avion
Crédits : Pixabay/RyanMcGuire

Vous allez peut-être dans une destination où il fait chaud, mais il n’en est pas de même à l’aéroport ou dans l’avion. Climatisés, ces lieux peuvent en effet être très frais d’autant que l’on bouge peu et que l’inactivité donne encore plus froid. Or, la dernière chose dont on a envie, c’est de tomber malade avant d’arriver sur son lieu de vacances ! Du coup, le choix de la tenue revêt une importance particulière.

En plus de cela, il faut choisir une tenue confortable, ce qui complique les choses. De fait, notre premier conseil est d’éviter les pantalons et cols trop étroits et serrés. C’est même la pire chose à porter dans ce voyage en avion où la circulation du sang est déjà très éprouvée. Porter une robe et des leggings peut être un bon plan. Ainsi, vous pouvez enlever le legging à votre arrivée pour avoir une tenue d’été et il pourra servir de pyjama pendant votre séjour. Pensez aussi au pull doudou manches longues ou à une écharpe ou châle à porter sur les épaules ou utiliser en couverture pour dormir.

5) Contre les oreilles bouchées en avion

oreilles bouchées lors d'un voyage en avion
Capture YouTube de la chaîne PopSugar – Montage : ADGM

Il est très facile d’éviter les oreilles qui se bouchent avec quelques bons gestes.

  • Tout d’abord, évitez de dormir pendant le décollage et l’atterrissage. Au lieu de dormir, mâchez du chewing-gum ou sucez un bonbon sans sucre lors de ces deux moments et réitérez au cours du voyage si besoin. Cela agira sur la pression au niveau de la gorge pour limiter les oreilles bouchées.
  • Sinon, utilisez un spray nasal au sel marin 30 minutes avant le décollage et l’atterrissage pour rincer votre nez.
  • Pour stimuler la trompe d’Eustache et donc éviter les oreilles bouchées et douloureuses, vous pouvez aussi faire semblant de bâiller très fort ou parler pour ouvrir la bouche. Sinon, un patch chauffant ou gant de toilette chaud pourront aider à le décongestionner.

Si l’oreille est déjà bien congestionnée, vous pouvez tester en dernier recours les manœuvres de Valsalva ou de Toynbee.

6) Astuces contre la déshydratation lors d’un voyage en avion

voyage en avion ananas pour mal des transports
Capture YouTube de la chaîne PopSugar

Tout d’abord, de nombreuses personnes souffrent de déshydratation à cause de l’air très sec. Pour l’éviter, il convient donc d’éviter à tout prix l’alcool, très déshydratant, et boire beaucoup d’eau. En plus, boire vous obligera à vous lever un peu pour aller aux toilettes et vous dégourdir. Pour éviter de payer cher une bouteille, passez le contrôle de sécurité avec la bouteille vide et remplissez-la dans les distributeurs d’eau potable des aéroports ou les “coins cuisine” de l’avion. Contre les yeux secs, pensez aussi à retirer vos lentilles et à les remplacer par vos lunettes le temps du voyage en avion.

Bon à savoir : Pensez à manger de l’ananas pour faire face au mal des transports. En effet, il contient une enzyme calmant les maux de ventre.

7) En avion, faites le voyage sans jet lag ni crampes aux jambes

astuce anti crampes lors d'un voyage en avion
Capture YouTube de la chaîne PopSugar

Contre le fameux jet lag lié aux vols long-courriers, réglez votre montre à l’heure de votre destination dans l’appareil. Ensuite, essayez de dormir aux horaires où l’on dort à sa destination. Cela devrait vous aider à faire face au décalage horaire. Et si au contraire il y fait jour, essayez de rester réveillé en vous occupant. En outre, évitez les classiques crampes aux jambes en portant des bas de contention. Si vous n’en avez pas ou que vous avez quand même des contractures aux jambes, essayez ceci ! Pour cet exercice facile anti-contractures, on commence en position assise, pieds collés au sol. Tout d’abord, on va décoller les talons du sol en gardant les orteils collés. Puis on échange : les orteils sont surélevés et les talons restent rivés au sol. Répétez plusieurs fois.

Une partie des astuces en vidéo (anglais) :

Articles liés :

Avion : comment se faire rembourser en cas de retard ou d’annulation ?

6 conseils pour économiser lors de votre prochain voyage

Voyager avec son vélo (train, avion…) : ce qu’il faut savoir avant le départ


Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.