in

Le vinaigre sur le pénis : la fausse bonne astuce venue des sites pornos

Crédits : iStock - Montage : ADGM

On a beau répéter à tout va que ce n’est pas la taille qui compte, mais bien la manière dont on s’en sert, certains messieurs restent complexés par la taille de leur sexe. En réponse à ces inquiétudes, des sites pornos proposent régulièrement des annonces où il est question d’utiliser du vinaigre de cidre pour allonger son pénis et combattre le dysfonctionnement érectile. Et si ce vinaigre a en effet de nombreux bienfaits insoupçonnés pour la santé, de nombreux experts ont alerté sur les dangers de cette pratique et ont répondu aux interrogations quant à la possible efficacité de cet ingrédient naturel pour développer la taille du pénis. 

Le vinaigre de cidre pour faire grandir de pénis : la dernière lubie des annonceurs sur les sites pornos ?

Dans son article, le site Vice partage quelques-unes de ces annonces où figurent des phallus très veineux et proéminents trempés ou aspergés. Pour faire bonne mesure, certaines annonces affichent aussi un tampon à tremper dans du vinaigre et enfoncer dans son anus. À chaque fois, ces annonces clament la même promesse : « Cette astuce étrange fait augmenter n’importe quel pénis de 65% ». Il n’en a donc fallu pas plus pour attirer l’attention sur cette potentielle solution. Comme le rappelle Angus Barge, l’un des fondateurs du site Mojo spécialisé dans les troubles de l’érection : « Beaucoup d’hommes sont attirés par les remèdes maison apparemment simples, car ils ont l’impression qu’ils ont quelque chose de naturel et de sain ».

Toutefois, ainsi que le révèlent Vice et le HuffPost, ces annonces dirigent en réalité vers un site qui n’offre aucun remède en lien avec le vinaigre. On y retrouve en réalité une pilule à base de maca et de fleur des elfes destinée à agrandir la verge, un procédé dont on sait que les effets ne sont qu’éphémères ainsi que de nombreuses études l’ont déjà prouvé. Ce complément alimentaire servirait également à augmenter le taux de testostérone ainsi que l’endurance sexuelle, en plus de remédier aux dysfonctionnements érectiles pour permettre aux hommes. Vous l’aurez donc compris : on est bien loin du simple vinaigre de cidre qui ne sert ici que “d’attrape-nigaud” pour pousser au clic.

Un remède loin d’être inoffensif… ou efficace !

Mais alors, quid de l’efficacité du vinaigre de cidre pour faire grandir sa verge ? À cette question, de nombreux experts ont unanimement mis en avant le fait qu’aucune étude ne permettait de conclure en l’efficacité du vinaigre pour la sexualité ou l’agrandissement du pénis. Pire encore, l’application de vinaigre pourrait même s’avérer dangereuse.

En application locale comme dans les orifices, il pourrait en effet causer des irritations, voire des brûlures. Ainsi que le rappelle Tony Chen, médecin et assistant à l’Université de Standford dans le département d’urologie, on a déjà rapporté des « brûlures chimiques suite à l’application de vinaigre de cidre sur le vinaigre et j’imagine que cela causerait les mêmes problèmes en utilisation sur le pénis ». La peau y est en effet tout aussi délicate. Cela pourrait aussi causer des infections. Yael Cooperman, un autre médecin, estime en effet que cela pourrait « endommager les muqueuses délicates du côlon, provoquant alors des saignements et des ulcères extrêmement douloureux. […] En outre, tout dégât à la paroi du côlon peut laisser passer les bactéries du système digestif dans la circulation sanguine, causant alors une infection grave et potentiellement mortelle ».

En conclusion, de nombreux hommes pensent qu’avoir un gros sexe les rend plus virils, attirants ou bons au lit. Toutefois, hors cas rare, votre sexe est très certainement dans la moyenne. S’il ne l’est pas, il est en outre possible que cela ne dérange pas votre partenaire. La communication est donc ici un élément clé. Et s’il n’existe aucune manière de le faire grossir réellement et efficacement, il existe en revanche des solutions pour les pannes sexuelles, mais aussi pour retrouver confiance en vous grâce à l’accompagnement d’un psychologue ou psychiatre. Le vinaigre, vous l’aurez compris et on s’en doutait bien, n’en sera en revanche jamais un !