in

Comment savoir s’il faut changer de matelas ? 6 signes qu’il est temps !

Crédits : iStock

En moyenne, un matelas a une durée de vie de dix ans (cela peut varier selon la qualité et les conditions d’utilisation). Cela correspond à environ 43 000 nuits et 30 000 heures de sommeil. Après de longues années de bons et loyaux services, on peut se demander s’il faut changer sa literie vieillissante. Néanmoins, le coût d’un nouveau matelas et sommier peut nous faire hésiter à sauter le pas. Aussi, les Français gardent en moyenne leur literie entre 13-14 ans, ce qui n’est pas sans jouer la leur qualité de sommeil, leur bien-être et leur santé. Pourtant, il suffit bien souvent de faire preuve de bon sens et d’identifier quelques signes qui ne trompent pas. Voici comment savoir une fois pour toutes s’il est temps de changer de matelas.

1) Vous sentez que vous dormez moins bien qu’avant

réveil dormir fatiguée
Crédits : iStock

Parfois, il n’y a même pas besoin de constater des signes d’usure. On se rend compte que notre sommeil réparateur se raréfie. La qualité du sommeil est moins bonne sans que l’on puisse bien expliquer pourquoi on est moins bien reposé. On ne souffre pourtant pas d’insomnie, on n’est pas stressé et à en croire le médecin, l’on ne souffre pas non plus d’apnée du sommeil. En outre, quand vous dormez à l’hôtel ou chez un ami, vous dormez pourtant très bien ! Alors, si vous ne comprenez pas bien pourquoi vous n’arrivez plus à aussi bien dormir, la literie peut en être la raison.

2) Vous constatez des signes d’usure

Matelas sale
Capture YouTube de la chaîne TipsNNTricks

Quand on a pris le temps de choisir le bon matelas, on se rend d’autant plus compte des dégradations qui s’accumulent au fil du temps. Par exemple, on peut avoir l’impression que le matelas couine, craque ou crisse lorsque l’on bouge. Et si l’on est sûr que ces bruits ne viennent pas du sommier ou de l’encadrure du lit, c’est un signe que le matelas est très fatigué. Il n’est en outre pas normal de ressentir les lattes du matelas ou ses ressorts, signe que le garnissage a pris de l’âge. Si un ressort vous taquine le dos chaque nuit, cela ne trompe pas : il faut vite changer de matelas. Il y a parfois aussi des creux et des bosses, un enfoncement qui nous gêne parfois même quand on est couché et qui peut avoir du mal à reprendre forme après le lever du dormeur ! Si le matelas est affaissé au réveil, méfiance… Il n’est pas censé garder l’empreinte du corps !

Comment savoir si le sommier n’est pas en cause ?

Parfois, un sommier usé jusqu’à la corde peut altérer la qualité du matelas comme son confort et son maintien. Il peut aussi réduire sa durabilité. Un bon test consiste à comparer les parties très sollicitées du sommier (zones des fesses ou des épaules) puis les parties peu soumises aux pressions (au niveau des pieds). Si vous sentez une différence de souplesse, alors le sommier est à changer.

3) Dormir à deux est devenu impossible

Crédits : iStock

Un bon matelas offre un bon soutien aux deux dormeurs. Aussi, si vous sentez le moindre mouvement de votre partenaire nocturne ou que vous avez l’impression de dormir dans une cuvette, cela montre que la literie ne remplit plus sa fonction de maintien. Et c’est d’autant plus vrai si vous n’étiez pas aussi gêné auparavant. Cela indique que l’usure est en progression. Et si vous pensiez ne pas beaucoup bouger, attention aux idées reçues ! En moyenne, on effectue environ 40 mouvements par nuit. Les signes de mauvais maintien ou un matelas devenu trop mou ne sont donc pas à négliger. Peut-être est-ce aussi l’occasion de changer pour un format de matelas plus grand et donc plus d’indépendance de couchage ?

4) Vous ressentez des douleurs au réveil (maux de dos, etc.)

matelas mal au dos cou épaules au réveil
Crédits : iStock

Douleurs dorsales ou aux cervicales, courbatures, mal de tête, épaules en compote… Outre la qualité du sommeil, les réactions du corps au réveil sont révélatrices d’un besoin de changer de matelas. Si vous n’avez pas fait de sport, il n’y a pas de raison de souffrir d’un mal de dos ou d’avoir des douleurs au niveau du bassin. Et si une bonne nuit de sommeil est moins réparatrice, cela peut aussi indiquer que le matelas ne permet plus un bon relâchement musculaire.

5) Des allergies apparaissent ou s’amplifient

moucher se moucher allergie nez bouché nez qui coule malade
Crédits : PxHere

Avec le temps, l’air de rien, le matelas prend la poussière. Avec le chauffage, la chaleur ambiante, la transpiration et les peaux mortes, il se gorge d’acariens allergènes qui s’y multiplient. Des moisissures et de l’humidité peuvent faire leur apparition. D’ailleurs, un signe ne trompe pas : il ne sent plus aussi bon ! On peut même parfois carrément parler de mauvaises odeurs désagréables que même les draps propres ne peuvent pas toujours masquer. Si une mauvaise odeur s’en dégage ou que des signes d’allergie se développent ou s’amplifient dans la chambre, il faut changer de matelas sans attendre !

6) Votre corps a subi des transformations

Notez qu’un changement de taille (croissance à l’enfance par exemple) doit donner lieu à un changement de matelas. Il s’agit d’une question de confort optimal : ne laissez pas les pieds dépasser ! Un changement de morphologie et corpulence (grosse perte de poids ou prise de poids) peut aussi motiver ce changement. En effet, l’on peut alors avoir besoin d’un matelas plus ferme ou plus souple. Un professionnel saura vous conseiller le bon type de matelas ou surmatelas suivant la situation.