in

Comment sauver une orchidée mourante en décryptant ses symptômes

Crédits : iStock - Montage : ADGM
5/5 - (2 votes)

Comme nous vous l’avions déjà expliqué, savoir décrypter les signaux envoyés par leurs plantes permet aux jardiniers de les soigner et de combler leurs besoins. Ce travail de compréhension des plantes vertes peut notamment se révéler très utile pour les végétaux plus fragiles et capricieux tels que les orchidées. Feuilles jaunes ou molles, racines grises, manque de feuilles… Décoder ces différents symptômes vous livrera la clé d’une belle orchidée en bonne santé. Si votre orchidée est mourante, ces quelques gestes permettront de la ramener à la vie très rapidement !

Si votre orchidée mourante est toute molle…

Orchidée mourante feuilles molles
Crédits : iStock

La présence de feuilles molles et fripées qui tombent le long du pot est souvent le signe d’un arrosage trop fréquent ou abondant. En effet, même s’il s’agit d’une plante tropicale, il convient de ne pas dépasser un arrosage par semaine. En période sèche (en été et en hiver, dès l’allumage du chauffage qui peut assécher l’air ambiant), on doit aussi la vaporiser tous les deux jours environ, mais l’apport d’eau s’arrête là.

Pour la sauver, vous devrez donc vider l’excédent d’eau en renversant le pot. Ensuite, jetez un oeil aux racines pour identifier celles qui sont pourries, marron ou noircies. Elles peuvent en effet avoir besoin d’une taille. Une fois que c’est fait, vous pouvez rempoter votre orchidée en retirant la terre mouillée et les copeaux détrempés. Surtout, assurez-vous que le pot est bien troué pour un drainage efficace.

Si votre orchidée mourante présente des feuilles jaunes…

orchidée mourante feuille jaune
Crédits : iStock

Bien souvent, les feuilles jaunes apparaissent si les conditions de vie de l’orchidée ne sont pas optimales. Cela peut aussi bien avoir un rapport avec une trop forte chaleur (notamment en cas de radiateur non loin), une surabondance d’eau, une exposition solaire trop directe, une maladie… Assurez-vous donc avant tout de connaître le B.A.-BA d’une orchidée en bonne santé pour éliminer toutes les causes possibles. Généralement, il s’agit toutefois d’un problème relatif à l’arrosage, et notamment à l’eau stagnante dans le pot. Améliorez dans ce cas le drainage avec des billes d’argile et un pot troué.

Le cas particulier des feuilles jaunes sèches et des racines grises

orchidée sèche mourante feuille jaune racines sèches
Crédits : iStock

L’orchidée phalaenopsis a la particularité d’être une plante très expressive. Quand elle va mal, on le voit tout de suite et elle a plusieurs manières de nous le témoigner. Le cas des feuilles jaunies sèches assorties de racines grises est particulier, car il indique très clairement un manque d’eau. Dans ce cas, il convient d’agir vite en plongeant le pot dans une bassine d’eau pendant 45 minutes. Ensuite, on laisse le pot s’égoutter en dehors de la bassine et on remet tout simplement la plante à sa place. À l’avenir, n’oubliez plus son arrosage, car bien que ses feuilles soient épaisses, l’orchidée n’est pas une plante grasse et a besoin d’un apport d’eau sans excès, mais suffisant !

Si les feuilles de votre orchidée mourante présentent des taches blanches…

orchidée ayant reçu un coup de soleil comme le montre la tache blanche sur la feuille
Crédits : iStock

L’orchidée aime les endroits lumineux, mais ne supporte pas un soleil direct. Alors, si elle présente des taches blanches, c’est en fait un signe de coup de soleil ! Pour la protéger des rayons du soleil et d’une luminosité trop forte, voilez vos fenêtres avec des rideaux pendant une bonne partie de l’année. En hiver, vous pourrez en revanche la rapprocher des fenêtres pour qu’elle profite du plein soleil. Elle risquera alors moins de brûler. (Cela ne vous exempte toutefois pas de bien la surveiller pour vous en assurer !)

Une orchidée mourante qui n’a plus de feuilles…

racines orchidée phalaenopsis
Crédits : iStock

Entre les fleurs fanées et les feuilles perdues, votre orchidée a perdu de sa superbe. Mais alors qui faut-il blâmer ? Justement, il est essentiel de se poser la question et d’identifier quelle partie de vos bons soins n’a pas été rondement menée. Coup de chaud, excès d’eau, maladies, présences de parasites ou insectes nuisibles, etc.

Lorsqu’il reste quelques feuilles, mais plus de fleurs, cela peut indiquer que la plante est épuisée et gagnerait à recevoir un peu d’engrais. En revanche, l’absence totale de feuilles est une situation plus épineuse, mais comme on dit : « tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir » ! Alors, si les racines vous semblent en bon état, continuez l’arrosage et peut-être votre plante repartira-t-elle timidement dans les semaines à venir…

Des petites bêtes blanches sur une orchidée abîmée

cochenilles orchidée
Crédits : iStock

Nos orchidées font malheureusement le bonheur des cochenilles farineuses qui risquent de causer leur perte. Pour limiter les dégâts, surveillez les feuilles de vos plantes et notamment le dessous où ces parasites peuvent s’installer. Si vous constatez leur présence, isolez les plantes touchées le temps de les traiter. Le traitement implique de rincer la plante pour retirer le maximum de cochenilles, puis de finir avec un coton-tige imbibé de vinaigre ou d’alcool à 90° pour tamponner les cochenilles et les tuer. Répétez tous les quatre jours pour éliminer tous les œufs et larves.

Que faire si l’orchidée refuse de refleurir ?

orchidée
Crédits : iStock

Parfois, la plante est en bon état, mais la fleur se fait désirer. Cela signifie bien souvent que l’orchidée est sous le coup d’un fort épuisement. Il faut dire que nos appartements et maisons ont un environnement trop chaud et sec pour ces plantes qui, à la longue, n’arrivent plus à le supporter. Alors, que faire pour les aider ?

Le secret, c’est de mettre le pot dehors de fin mai à fin septembre (hors périodes de gelées, à voir en fonction des régions) ! Assurez-vous alors de laisser le pot à l’ombre d’un buisson ou d’une plante plus imposante pour bien protéger ses feuilles. Il n’y aura alors pas besoin de l’arroser : votre orchidée puisera son eau dans l’humidité de la rosée. Dès que le froid revient et que vient le moment de rentrer le pot, votre orchidée vous remerciera de ces petites vacances de quatre mois en développant de prometteurs boutons… La fleur ne sera alors plus très loin si vous continuez vos bons soins !