in

Perte d’audition : quels remboursements pour des appareils auditifs ?

Crédits : Pixabay/Pb826

16 % de la population mondiale, soit environ un milliard de personnes souffrent de perte auditive. Qu’ils soient légers, moyens ou plus sévères, les problèmes d’audition constituent souvent un handicap sur le plan sensoriel et social. En effet, on perçoit moins bien les conversations, notamment en milieu bruyant et l’on se surprend à augmenter ostensiblement le volume de la télévision ou de l’ordinateur. Lorsque la perte d’audition est permanente et non juste liée à un corps étranger ou un bouchon de cérumen, le problème peut devenir compliqué à gérer au quotidien. L’utilisation d’appareils auditifs devient alors nécessaire. Néanmoins, comment se passe le remboursement ? Voici ce qu’il faut savoir sur les appareillages auditifs.

En cas de doute sur une potentielle perte d’audition, n’hésitez pas à vous faire dépister lors un bilan auditif complet. Certains sites proposent même une aide auditive à un prix plus accessible et un test d’audition en ligne gratuit et rapide pour mieux évaluer son audition.

Combien coûtent les appareils auditifs aujourd’hui ?

otite mal aux oreilles bouchon audition auditif
Crédits : iStock

Une prescription médicale est nécessaire pour bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance maladie pour la prothèse auditive. Le remboursement dépendra alors de votre âge et de votre handicap. Et rassurez-vous, on est aujourd’hui loin des 1500 € par oreille ! Depuis la mise en place de la réforme du « reste à charge zéro » en janvier 2019, le prix des audioprothèses est en effet très encadré et est plafonné à 1100 € en 2020. En outre, le remboursement de la Sécurité sociale augmente. Les prothèses auditives sont remboursées à 60 %, sur la base d’un tarif fixé à 350 € en 2020 et 400 € en 2021.

Votre mutuelle santé ou votre assurance complémentaire santé payera le reste complètement ou en partie selon les garanties mentionnées dans le contrat souscrit auprès d’elle. Le coût baissera progressivement jusqu’en 2021 où les appareils de catégorie 1 seront pris en charge à 100 % avec une complémentaire santé. Sans complémentaire santé, comptez un reste à charge qui baissera à 710 euros en 2021 (contre 1380 environ en 2018).

Certaines aides publiques peuvent aider à financer ses appareils auditifs !

prothèses auditives appareils auditifs perte audition
Crédits : Pixabay/Kalhh
  • La Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) peut prendre en charge une partie des frais pour une perte supérieure à 80% de l’audition. Les salariés en situation de handicap peuvent ainsi recevoir une aide équivalente à 50 % du coût de la prothèse auditive (plafond à 700 € par appareil).
  • L’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Handicapés (AGEFIPH) aide aussi au financement pour les travailleurs handicapés nécessitant l’appareil pour exercer leurs fonctions dans une entreprise.
  • D’ailleurs, si l’appareil est nécessaire à une personne pour travailler, l’achat d’un appareil auditif donne lieu à une déduction fiscale à hauteur de 50%.
  • La Caisse d’Allocation Familiale (CAF) octroie parfois une aide au financement de l’audioprothèse.
  • Enfin, reste la possibilité de souscrire un prêt bancaire !

Articles liés :

Oreille bouchée : une technique pour faire face au bouchon

La véritable manière de bien laver ses oreilles ! (sans coton-tige)

5 remèdes maison pour soulager une otite ou infection bénigne