in

Les 8 pires aliments pour vos reins

Crédits : iStock
5/5 - (2 votes)

Nos reins sont des organes vitaux qui remplissent plusieurs fonctions cruciales. En effet, ils permettent notamment de filtrer les substances nocives et toxiques (urée, créatinine, acide urique, etc.), puis d’éliminer ces déchets par le biais de l’urine. Tout comme le foie, ils sont donc essentiels pour détoxifier le corps. Les reins permettent en outre d’équilibrer les différents minéraux nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme et de maintenir l’équilibre hydrique de notre corps en produisant les urines. Par ailleurs, ils produisent des hormones, des enzymes et des vitamines. Pour toutes ces raisons et plus encore, il est très important d’en prendre soin, notamment en adoptant une alimentation équilibrée. Sans pour autant vous en priver totalement, certains aliments sont à limiter pour la bonne santé de vos reins. 

Vous l’avez compris : aucun aliment n’est à bannir, mais évitez les excès et pensez à compenser avec des aliments bons pour vos reins présentés en fin d’article.

1) L’alcool

alcool boissons alcoolisées
Crédits : Pixabay/Engin_Akyurt

Très mauvais également pour le pancréas, l’alcool en consommation excessive peut être particulièrement nocif pour nos reins. Les boissons alcoolisées peuvent en effet augmenter la tension artérielle, favorisant au passage le développement de l’insuffisance rénale. Par ailleurs, le fait qu’il puisse déshydrater l’organisme nuit à la bonne performance des reins, sans compter qu’il est riche en toxines qui entraînent une forte pression sur notre foie et nos reins. La modération est ici essentielle.

2) Les aliments riches en sucre, mauvais pour les reins

donut sucre gourmandise grignoter
Crédits : Pexels/Sharon McCutcheon

Les aliments industriels sont gorgés de sucre qui sollicite fortement le pancréas et les reins. Ces sucres raffinés peuvent par ailleurs favoriser l’apparition des calculs rénaux (aussi appelés lithiase rénale), des cristaux qui peuvent entraîner de vives douleurs et qui peuvent aussi se retrouver dans le reste de l’appareil urinaire (vessie, urètre ou uretères).

3) La viande rouge en excès, très nocive pour les reins

steak de boeuf viande rouge
Crédits : iStock

Dans leur étude publiée dans le Journal of the American Society of Nephrology, des chercheurs expliquaient avoir constaté une augmentation du risque de pathologies rénales dans des proportions allant jusqu’à 40 % pour les personnes qui consommaient le plus de viande rouge par rapport au quart qui en mangeait le moins. Cela peut s’expliquer notamment par l’excès d’urée ou de phosphore lié à une surconsommation, toxique pour les reins. Idéalement, il faudrait éviter de dépasser les 70 à 100 g de protéines par jour en variant les sources : protéines animales ou végétales (viande blanche, poissons, etc.)

4) Les aliments très salés, néfastes pour les reins aussi

Eau gazeuse
Crédits : Flickr/MaxAuray

Le sel induit une sclérose des vaisseaux sanguins des reins lorsqu’il est consommé en excès du fait de son effet néfaste sur la pression artérielle. Rappelons en effet que le diabète comme l’hypertension artérielle sont les causes les plus communes d’insuffisance rénale (qui altère leurs capacités de filtration). Or, de par l’ajout de sel dans de nombreux produits industriels même sucrés, nous sommes à risque de dépasser rapidement la dose maximale recommandée de 5 g par jour. Attention donc aux chips, soupes industrielles, eaux gazeuses, plats préparés, cornichons et olives et autres charcuteries bourrées de sel.