in

Marc de café : les plantes qui aiment cet engrais (et celles qui le détestent)

Crédits : iStock
3.6/5 - (13 votes)

Au jardin ou au potager, le marc de café est connu pour accomplir des prodiges. Utilisé avec modération, il permet d’enrichir le compost. Par ailleurs, il agit comme un engrais naturel riche en potassium, en azote, en magnésium et autres éléments nutritifs pour la croissance des plantes. Et en plus, il est connu pour repousser certains insectes nuisibles et autres parasites ravageurs (limaces et escargots en tête !). Néanmoins, toutes les plantes n’ont pas les mêmes besoins. Cela vaut aussi bien pour les plantes d’intérieur que les plantes vertes d’extérieur ou les plantations du potager. Suivant cette logique, il est normal que toutes les plantes n’apprécient pas le marc de café. Alors, voici une liste des plantes amies et ennemies pour recycler ce déchet alimentaire en toute tranquillité.

Quelles plantes aiment le marc de café ?

Les rosiers : Une poignée mélangée à la terre permet de booster leur croissance.
Les hortensias : Le marc de café renforce leur couleur bleue et les aide à mieux se développer.
Le camélia : comme toute plante de terre de bruyère, le camélia aime les sols acides et riches en azote, éléments que le marc de café lui apporte.
L’érable du Japon : cet arbuste est très gourmand en nutriments (azote, magnésium, phosphore, potassium, etc.). Très riche, le marc de café lui convient très bien.
Les fraisiers : Pour avoir des fraises sucrées et bien juteuses qui poussent bien, ne faites pas l’impasse sur le marc de café pour fertiliser la terre des fraisiers. Quant aux framboisiers, ils sont très friands de cet apport en azote. PS : Les myrtilles apprécient aussi.
Les magnolias
Le rhododendron : mélangez-en un peu à la terre pour le faire prospérer
Les azalées : Le marc de café bien sec leur apporte de l’azote et de l’acidité, tout pour leur plaire.
La bruyère, le palmier et le daphné
Les carottes et les radis qu’il aide à faire pousser
Le pothos : Quand vous rempotez votre pothos dans un pot plus grand, pensez à ajouter une cuillère à soupe de marc de café dans la terre.
Le philodendron : Lors de sa mise en pot, ajoutez un peu de cette poudre brune à la terre pour favoriser sa croissance.
L’enkianthus et le leucothoe: ces plantes de bruyère adorent le marc de café.
Le pieris katsura : Mettez un peu de marc de café à son pied, mélangé au terreau.
Le skimmia du Japon : Si vous n’abusez pas sur les quantités, cet engrais naturel gratuit lui fera le plus grand bien. Même chose pour votre beau diosma (un arbrisseau aussi surnommé plante du pêcheur).
Le muguet : Pour développer ses belles clochettes, un sol acide est de mise, d’où l’utilisation d’une petite quantité de marc de café.
L’alocasia : Cette plante verte est très friande du potassium contenu dans le marc de café.

marc de café plantes jardin
Crédits : iStock

Et quelles sont celles qui ne le supportent pas ?

Malheureusement, certains légumes et autres plantes potagères ne l’apprécient pas trop. Quant aux jeunes plantes, elles n’en sont pas non plus très fans. Il faut dire que le marc de café peut dans le cas avoir un effet inhibiteur de croissance. Aussi, on déconseille généralement aux jardiniers de l’utiliser sur les plants de moins de six mois. D’autres végétaux ne l’aiment pas trop. Cela inclut :

Les pommes de terre
Les fleurs de pétunia : Le marc de café nuit à leur croissance et leur floraison
Les orchidées
Les salades et plus globalement les végétaux issus de la famille des solanacées (dont l’aubergine) n’aiment pas cette poudre marron.
Le cactus : les cactées ne prospèrent pas aussi bien dans les sols trop riches en azote. Vu que le marc de café en apporte énormément au sol, il est à éviter pour les fertiliser.

Même si l’avis diverge d’un jardinier à un autre, tous ne sont pas convaincus de son effet sur la croissance des tomates. Certains affirment même que le marc de café les empêche de bien se développer. En l’absence de données claires, on vous laisse vous faire un avis et tester par vous-même. Suivant notre expérience, il a agi comme un excellent fertilisant pour tomates. Néanmoins, peut-être est-ce aussi une affaire de nature du sol ? N’hésitez pas à partager votre expérience sur la question.