in

Jardin : 5 astuces pour éliminer définitivement la mousse

Crédits : Pixabay/Ranjithsiji

Si vous cherchez des solutions pour combattre la mousse dans votre jardin (notamment au niveau de la pelouse), vous êtes au bon endroit ! En plus, aucun de ces conseils n’implique l’utilisation du sulfate de fer. Ce produit est un classique en la matière, mais ses effets secondaires n’en valent pas la peine. En effet, si son efficacité est rapide, cela acidifiera le sol et favorisera le retour de la mousse très rapidement. Bref, le jeu n’en vaut pas la chandelle et il vaut mieux opter pour les techniques alternatives ci-dessous.

Au passage, nous vous conseillons de laisser tout de même un peu de mousse à certains endroits. Utile à la biodiversité et à l’équilibre du jardin, elle fait le bonheur des oiseaux (pour les nids), des insectes et des papillons de nuit. En plus, elle rend l’eau plus propre dans les bassins et mares en accumulant la pollution et se dégrade parfois en humus puis en tourbe !

1) Comprenez ce qui favorise le développement de la mousse

Bien comprendre pourquoi elle apparaît et les conditions qui lui sont propices est un élément clé. En effet, ce sont souvent des facteurs environnementaux qui mènent à son apparition. Ainsi, un terrain ombragé exposé au nord ou à l’est sera plus assuré d’être touché ! Si en plus le sol et l’air sont humides et que la terre est pauvre en nutriments, compacte, lourde, argileuse ou acide, cela favorisera aussi la mousse. En connaissant tous ces paramètres, vous pourrez prendre toutes les mesures nécessaires !

2) L’ombre, un facteur favorisant

Malheureusement, l’herbe pousse mal à l’ombre, ce qui laisse quartier libre aux mousses ! C’est la raison pour laquelle on n’en sème généralement pas sous certaines expositions, préférant y installer des plantes qui peuvent se développer sans trop de soleil à la place : heuchères, pervenches, hostas, muguet, fougères, lamium, etc. Dans ces zones ombragées ou sous vos arbres, ces couvre-sols seront un bel ajout. En remplacement, vous pouvez aussi utiliser un beau paillis d’écorces ou un jardin minéral en ardoise !

mousse jardin
Crédits : PxHere

Mais s’il est hors de question de vous passer de pelouse, on ne peut que vous encourager à éliminer les éléments qui créent des ombrages. Bien sûr, il vous sera difficile d’abattre vos arbres ou de raser la maison du voisin… Néanmoins, vous pouvez couper des branches basses pour laisser passer les rayons du soleil. Aussi, préférez les variétés de gazons qui supportent bien l’ombre.

3) Luttez contre l’humidité que la mousse aime tant

Pour créer une atmosphère inhospitalière, réduisez les arrosages sur les zones affectées par les mousses en paillant le sol. Du reste, il n’y a pas grand-chose à faire si ce n’est supprimer les jets et réduire le débit des pompes de vos cascades et autres fontaines. Néanmoins, vous pouvez agir au sein même du sol en veillant à ce qu’il soit plus léger et drainé. Pour ce faire, limitez son piétinement autant que possible et ajoutez-y du sable. Par ailleurs, scarifiez votre pelouse une à plusieurs fois par an, notamment à la fin de l’hiver. En aérant le sol de la sorte et en éliminant les rhizomes superficiels, vous ferez vraiment la différence contre la mousse !

4) Corrigez le sol de votre jardin

Le geste le plus simple est de ramasser très souvent les aiguilles de pin qui tombent au sol. Elles peuvent acidifier le sol, chose qui empirera le phénomène. Aussi, n’hésitez pas à le tester pour vérifier son acidité (le test est à retrouver sur la deuxième page du lien). S’il est effectivement acide, prenez des mesures avec un amendement de cendres ou de la chaux. En fait, ces dernières ont des effets rééquilibrants très efficaces sur la durée.

5) Entretenez le sol au mieux contre la mousse

Crédits : PxHere

Tout d’abord, évitez de tondre trop court et à ras du sol, ce qui permet à la mousse de bien se développer. Préférez une coupe moyenne. Qui plus est, sachez ici qu’un sol riche permettra de limiter l’apparition de mousse ! Alors, pensez à y apporter des nutriments naturels sous la forme d’un bon compost ou d’un engrais riche en potasse, calcium et magnésium. Ainsi, les plantes et l’herbe pousseront au détriment de la mousse.

Petite info bonus : Non traitée chimiquement, la mousse peut elle-même être glissée dans le compost qui ira aux autres plantes !

Source

Articles liés :

8 plantes faciles à entretenir pour les jardiniers calamiteux

Œuf et jardin : pourquoi vous devriez en enfouir un dans le terreau !

6 astuces à réaliser avec les feuilles mortes qui jonchent votre jardin


Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.