in

5 huiles essentielles contre les bleus et bosses

Crédits : iStock
5/5 - (1 vote)

Que ce soit en s’adonnant à sa passion pour le jardinage et le bricolage ou encore en faisant montre de maladresse au moment d’une chute ou en se tapant contre un meuble, les hématomes peuvent survenir à tout moment. Parfois, les ecchymoses s’accompagnent même d’une grosse bosse quand le choc ou le coup a été vraiment violent. Dans ce cas, on peut évidemment s’en remettre à des remèdes naturels pour limiter la formation de l’hématome, accélérer sa résorption, limiter les gonflements et réduire la douleur. En la matière, les huiles essentielles sont particulièrement prisées puisqu’elles concentrent des propriétés antiseptiques, hémostatiques ou encore cicatrisantes qui font un malheur contre les bleus. Voici le top 5 à avoir dans votre trousse de pharmacie pour zapper vite fait bien fait ces petits bobos inesthétiques et douloureux !

1) L’huile essentielle d’hélichryse italienne

huile essentielle immortelle hélichryse italienne
Crédits : iStock

L’huile essentielle d’hélichryse italienne (ou huile essentielle d’immortelle) est l’ingrédient phare de notre recette de super baume réconfortant pour faire disparaître les bosses et ecchymoses. En même temps, cela se comprend quand on sait que c’est la meilleure huile essentielle pour traiter ce type de blessure de par ses cétones sesquiterpéniques aux propriétés fibrinolytiques. Grâce à ce composant, elle peut aussi bien résorber un coup avant même qu’il ne marque que réduire un traumatisme déjà installé. Généralement, on en applique 2 gouttes pures, idéalement 2 à 3 fois dans les heures qui suivent le choc pour en limiter la visibilité. Ensuite, on continue l’application par voie cutanée pendant plusieurs jours en effectuant des dilutions toujours plus faibles.

Contre-indications : elle est interdite en cas de grossesse et d’allaitement, pour les enfants de moins de 7 ans, en cas de troubles de la coagulation sanguine, si vous prenez des médicaments anticoagulants ou si vous avez une intervention chirurgicale prévue prochainement. 

2) L’huile essentielle de lavande

huile essentielle de lavande
Crédits : iStock

L’huile essentielle de lavande est un incontournable de la trousse de pharmacie. Généralement bien tolérée et très polyvalente, elle possède des vertus anti-inflammatoires, apaisantes et antalgiques remarquables. Pour tirer au mieux partie du linalol qui lui confère son effet antalgique cutané et anesthésiant local, n’hésitez pas à la diluer dans une huile végétale avant l’application sur la contusion. Il est en outre possible de l’associer à celle d’hélichryse italienne pour bénéficier d’un traitement des plus complets.

Contre-indications : elle peut causer des allergies chez les plus sensibles. On l’évite aussi chez les femmes enceintes ou allaitantes et les très jeunes enfants par principe de précaution.

3) L’huile essentielle de laurier noble

Moins connue que ses consœurs, l’huile essentielle de laurier noble n’en est pas moins utile grâce à ses propriétés analgésiques et anesthésiantes locales. Généralement employée pour calmer les maux de dents, elle sait aussi soulager les douleurs liées à un choc. À cela s’ajoutent des propriétés fluidifiantes et anticoagulantes très utiles pour réduire la formation des bleus en favorisant la circulation sanguine. Et pour ne rien gâcher, seule ou en synergie, elle va permettre de désinfecter les plaies, car elle est antibactérienne et anti-infectieuse. Il s’agit donc d’un traitement complet en cas de bleus et d’écorchures. Elle est toutefois à bien diluer dans une huile, car elle peut irriter la peau en utilisation pure.

Contre-indications : Une utilisation sur la durée est à proscrire. Elle est par ailleurs à tester au préalable, car elle peut s’avérer allergisante et elle est réservée aux adultes et adolescents. 

4) L’huile essentielle de millepertuis

Le millepertuis est une plante bien connue en phytothérapie, mais moins en aromathérapie. L’huile essentielle de millepertuis est pourtant très appréciable, car elle est très efficace pour soulager les inflammations locales. On l’utilise parfois pour apaiser une peau échauffée par le soleil. Toutefois, ces utilisations les plus notables concernent plutôt le soin aux bosses, œdèmes, contusions, ecchymoses et contorsions musculaires. En effet, elle permet de relancer la circulation au niveau et autour d’un traumatisme, ce qui va réduire rapidement l’importance des lésions, d’autant qu’elle est également très réparatrice et apaisante.

Contre-indications : L’huile essentielle de millepertuis est déconseillée aux enfants de moins de 6 ans, mais aussi aux femmes enceintes et allaitantes. Attention aussi du côté des personnes asthmatiques qui doivent demander un avis médical avant d’utiliser cette huile essentielle.

5) L’huile essentielle de menthe poivrée

Huile essentielle de menthe poivrée
Crédits : iStock

L’huile essentielle de menthe poivrée (ou alternativement sa cousine, l’huile essentielle de menthe des champs) n’est peut-être pas l’une des huiles essentielles qui nous viennent le plus rapidement en tête pour soigner les bleus et bosses. Elle constitue pourtant l’une des plus efficaces. Rappelons en effet qu’elle apporte un effet froid immédiat grâce à sa teneur en menthol. En plus de permettre un soulagement en agissant comme un anesthésiant local qui va inhiber la douleur, cette propriété lui confère une utilité sur les vaisseaux sanguins. Elle va en effet agir sur leur diamètre et empêcher le sang de s’accumuler et de coaguler sous la peau. Exceptionnellement, vous pouvez donc en appliquer 1 à 2 gouttes pures sur la peau nouvellement blessée si tant est qu’elle ne présente pas de plaie. Pour une utilisation sur la durée, préférez toutefois la diluer, car elle peut s’avérer irritante. Comptez ici une dilution à entre 5 et 15%.

Contre-indications : L’huile de menthe est interdite aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’à tout enfant de moins de 6 ans. On la déconseille également pour les personnes épileptiques et les patients atteints de calculs biliaires, d’inflammation de la vésicule biliaire ou de troubles hépatiques graves.

huiles essentielles
Crédits : iStock

Quelles huiles végétales pour un soin aux huiles essentielles anti-bleus ?

Pour la plupart des huiles essentielles anti-bleus, une dilution est essentielle pour protéger la peau des irritations. Ici, vous pouvez évidemment utiliser n’importe quelle huile végétale neutre de votre choix. Cela inclut l’huile de pépins de raisin, l’huile de coco, l’huile d’avocat, etc. Toutefois, pour obtenir un soin très efficace, vous pouvez décider d’opter pour une huile qui présente elle aussi des propriétés anti-hématomes ! Très anti-inflammatoire, le macérât huileux d’arnica est une pointure en la matière. Il permet d’apaiser et chasser les bleus efficacement.  Sinon, laissez sa chance à l’huile de calophylle inophyle, un tonique circulatoire et fluidifiant. Très douce, elle peut s’utiliser aussi sur le visage pour estomper un œil au beurre noir ou faire disparaître les cernes bleutés très marqués.