Premiers secours : 5 gestes d’urgence pour sauver votre animal

gestes de premiers secours secourisme animaux
Crédits : iStock - Modif : ADGM
4.2/5 - (4 votes)

Si les gestes de premiers secours sont déjà mal connus pour les humains, c’est encore pire du côté des gestes de secourisme pour sauver nos animaux de compagnie. Pourtant, avoir les bons réflexes peut parfois faire toute la différence pour un animal domestique qui se trouve entre la vie et la mort. En effet, le temps d’aller chez le vétérinaire, votre compagnon à quatre pattes peut souffrir le martyre à cause de ses blessures, voire ne pas survivre et mourir s’il est très malade. Arrêt cardiaque, hémorragie, fracture, obstruction… Dans cet article, découvrez les gestes à connaître si vos animaux domestiques sont dans une situation périlleuse.

Rappelons que même si vous connaissez les bons gestes d’urgence, vous devez rester sur vos gardes et attentifs à la situation. En effet, même si votre animal est habituellement adorable et sans une once d’agressivité, la douleur peut le pousser à mordre ou griffer et changer son comportement. À situation anormale, comportement anormal ! Il convient donc de veiller à la sécurité de tous à chaque instant. Essayez ici de garder votre calme, et de parler avec une voix douce et posée. Surtout, réagissez rapidement en suivant  les conseils ci-dessous. Vous pourrez paniquer plus tard lorsque l’animal sera pris en charge par ses vétérinaires habituels ou vétérinaires de garde dans une clinique en urgence.

1) Les gestes d’urgence de base à connaître

chien chat
Crédits : Wikipédia/Chienlit

Même si cela peut sembler être une perte de temps sur le moment, prenez un moment pour appeler le vétérinaire et lui faire part de la situation. Ce spécialiste pourra ainsi vous conseiller sur les gestes à prodiguer et préparer de son côté une éventuelle intervention. En attendant, quel que soit le problème, ne donnez rien à avaler à votre animal (même de l’eau ou du lait) et préparez-le plutôt pour le transport.

Du reste, comme pour les humains, on évitera de trop bouger l’animal. S’il est conscient, gardez-le en laisse pour éviter qu’il ne panique d’un coup et commence à s’enfuir à toute allure, risquant alors de se blesser plus encore ou de se faire heurter par un véhicule. Une muselière pourrait par ailleurs l’empêcher de mordre à cause de la douleur. Et s’il est sans mouvement et que vous êtes avec une autre personne, glissez précautionneusement une couverture ou serviette sous son corps pour avoir une civière de fortune (ou optez pour quelque chose de plus rigide si vous pensez qu’il souffre d’une blessure à la colonne vertébrale) et portez-le jusqu’à la voiture. Si vous êtes seul(e), portez votre félin ou compagnon canin dans vos bras en faisant attention de bien dégager la tête.

2) Les premiers secours en cas d’empoisonnement chez l’animal

Entre le voisin qui déteste les animaux et leur fait passer du poison, les pesticides toxiques du jardin, le raticide dans l’immeuble, l’antigel, les produits ménagers qui traînent dans la maison ou encore plus bêtement les plantes d’intérieur qu’on a choisi, beaucoup de produits du quotidien peuvent occasionner une intoxication. On constate alors des symptômes divers : diarrhées, nausées et vomissements, tremblements, gêne respiratoire, difficulté à se mouvoir… Surtout, évitez de donner à manger à boire ou manger à votre animal. Essayez plutôt d’identifier rapidement le produit incriminé. Apportez le tout chez le vétérinaire pour lui permettre d’intervenir avec toutes les données en main.

3) Comment réagir si son animal fait un arrêt cardiaque ?

chien gestes de premiers secours secourisme santé arrêt cardiaque animaux de compagnie réanimation
Crédits : iStock

Malheureusement, on peut parfois avoir affaire à des cas d’urgence vitale. C’est le cas lorsque l’animal ne réagit plus, ne respire plus et ne semble plus avoir de pouls. Il faut dans ce cas rapidement agir pour espérer sauver son chat, son chien ou autre. On va alors généralement utiliser le massage cardiaque et/ou la respiration artificielle suivant les cas. En effet, lorsque le cœur ne bat plus, on va pratiquer le massage cardiaque en combinaison avec la respiration artificielle dans le cadre d’une réanimation cardio-pulmonaire (RCP). En revanche, si l’animal ne respire plus, mais que vous sentez son pouls, vous devrez entreprendre la respiration artificielle seulement pour oxygéner ses organes.

Pour aider l’animal à respirer de nouveau, enlevez-lui son collier. Mettez-le sur le côté droit et assurez-vous que la bouche et la gorge ne sont pas obstruées, et son cou, bien dégagé. Tirez également la langue autant que possible pour éviter une obstruction. Fermez bien la gueule de l’animal et soufflez dans son nez en le couvrant bien avec votre propre bouche. Observez la poitrine de l’animal pour vérifier si elle se soulève, ce qui indique que l’air pénètre dans les poumons. Faites cela pendant une seconde pour chaque insufflation. Continuez à surveiller la respiration de l’animal pour voir s’il reprend lui-même une respiration normale. Si l’animal reprend conscience et respire de manière autonome, arrêtez les insufflations artificielles. Sinon, continuez si possible pendant le transport jusqu’au vétérinaire le plus proche. Inutile d’expirer trop fort, car les poumons de votre animal sont moins imposants que les vôtres, surtout s’il s’agit d’un petit chien ou d’un chat.

Et comment faire une compression thoracique ?

Placez la paume de votre main juste derrière les coudes de l’animal. Utilisez vos deux mains (pour les chiens de taille moyenne à grande) ou une seule main (pour les chats et les petits chiens) pour comprimer le thorax d’environ 1/3 à 1/2 de sa largeur pendant une seconde, puis relâchez pendant une seconde. Après chaque série de 30 compressions thoraciques, donnez 2 insufflations comme expliqué plus tôt. Répétez cela à un rythme d’environ 100-120 compressions par minute. Alternez entre les compressions thoraciques et les insufflations en continu jusqu’à ce que l’animal reprenne conscience, respire de lui-même ou que l’aide médicale arrive.

Une fois que l’animal respire de lui-même ou que l’aide médicale arrive, assurez-vous dans tous les cas de transporter rapidement l’animal chez un vétérinaire pour un examen approfondi, même s’il va mieux.

4) Plaie, fracture, piqûre… quels gestes de premiers secours pour les blessures courantes ?

chat gestes de premiers secours secourisme santé animaux de compagnie
Crédits : iStock

En cas de plaie…

Coupure avec du verre, accident, bagarre avec un autre animal… Si la blessure ne comporte aucun corps étranger, appliquez une pression dessus avec la main ou un bandage compressif propre pendant trois minutes pour contrôler le saignement. Par ailleurs, si la plaie est au niveau de la poitrine, cela peut laisser craindre des côtes cassées. Or, elles risquent alors de perforer les poumons. Dans ce type de cas, mieux vaut appliquer un pansement.

Quels gestes de premiers secours sur une fracture ?

En cas d’os cassé, il faut vite se rendre chez son véto. Lorsque l’os sort de l’articulation, il faudra toutefois prendre une mesure de sécurité supplémentaire. Comme chez l’humain, on peut alors placer une attelle (un simple carton roulé par exemple) pour sécuriser le tout et empêcher la blessure d’empirer. Si la fracture touche plutôt le bassin, par exemple suite à un accident de la route, déplacez l’animal le moins possible. Une civière réalisée avec une planche en bois ou un drap permettra de déplacer l’animal pour le transport jusqu’à la clinique vétérinaire.

Comment réagir face à une piqûre d’abeille ?

Commencez par retirer délicatement le dard avec une pince. Ensuite, utilisez un mélange d’eau et de bicarbonate de soude pour un soulagement rapide de la douleur. Suite à cela, surveillez bien votre animal pour vous assurer qu’il n’a pas de fièvre ou de réaction allergique. S’il est apathique ou qu’il y a un gonflement, préférez consulter par sécurité.

5) Quels sont les premiers gestes de secours en cas d’étouffement chez l’animal ?

chien étouffement secourisme gestes de premiers secours dents santé dentaire tartre
Crédits : iStock

Examinez l’animal pour voir s’il respire ou s’il tousse. Si l’animal tousse ou respire, cela signifie que l’obstruction n’est que partielle et qu’il tente de l’expulser par lui-même. Encouragez-le à tousser en restant à ses côtés et en le rassurant. Si l’animal ne respire pas du tout, vous devez intervenir rapidement en ouvrant sa bouche pour vérifier s’il y a une obstruction visible. Utilisez une petite lampe de poche si nécessaire. Si vous voyez une obstruction, essayez de la retirer avec précaution. Veillez surtout à ne pas enfoncer l’objet plus loin dans sa gorge.

Si l’obstruction ne peut pas être retirée ou si l’animal ne respire toujours pas après avoir retiré l’obstruction, vous pouvez donner cinq tapes fortes dans son dos, entre les omoplates, ou pratiquez la manoeuvre de Heimlich spécialement adaptée aux animaux de compagnie.

Heimlich pour les petits animaux (chats ou chiens de petite taille)

Placez l’animal sur vos genoux, la tête vers le bas. Maintenez fermement l’animal près de votre abdomen et appliquez une pression ferme et rapide sur la cage thoracique de l’animal, juste en dessous de la cage thoracique. Utilisez la paume de votre main pour exercer la pression. Répétez cette action plusieurs fois jusqu’à ce que l’obstruction soit expulsée ou que l’animal reprenne sa respiration.

Heimlich pour les chiens de taille moyenne à grande

Tenez-vous derrière l’animal et enroulez vos bras autour de sa taille. Puis placez votre poing fermé contre l’abdomen de l’animal, juste en dessous de la cage thoracique. Appliquez ensuite une pression vers l’intérieur et vers le haut de manière brève et ferme. Répétez cette action plusieurs fois jusqu’à ce que l’obstruction soit expulsée ou que l’animal respire à nouveau.

Une fois que l’obstruction est expulsée et que l’animal respire à nouveau, consultez immédiatement un vétérinaire. Vous pourrez ainsi vous assurer qu’il n’y a pas de dommages internes ou d’autres problèmes de santé sous-jacents.

À beaucoup d’égards, les gestes de premiers secours pour animaux ressemblent beaucoup à ceux pour les humains. Cela reste toutefois complexe quand on manque d’expérience. Si vous le souhaitez, vous pouvez suivre une formation en premiers secours animaliers. Vous pourrez ainsi réaliser tous ces gestes de manière appropriée sans panique le jour où cela se produit.


Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Écrit par Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.