in

Que faut-il faire et ne pas faire pour arrêter un saignement de nez ?

Crédits : iStock / jehsomwang

Vous êtes-vous déjà trouvé dans une situation où votre nez saignait et vous ne saviez pas comment l’arrêter ? Que ce soit à cause d’un air trop sec, d’une rhinite ou d’un éternuement violent, les causes sont multiples et on se prend vite à panique à la vue du sang… Les conseils affluent alors de la part des gens pleins de bonnes attentions qui vous entourent. Généralement, c’est ici que la grande chorégraphie commence : tête en avant, en arrière, de côté, mouchoir qui vole, bras en l’air, appuyer là, là, là ou là… Bref, cela devient un grand n’importe quoi et le saignement de nez continue.  Dans cet article, découvrez tout ce qu’il ne faut pas faire et les bons gestes à suivre pour calmer rapidement l’épistaxis.

La fin d’un grand débat : tête en avant ou en arrière ?

En fait, il est déconseillé de pencher la tête en arrière en cas de saignements de nez bénins ou plus abondants, car cela fait couler le sang dans la gorge. En effet, cela pourrait causer des nausées et vomissements. Cela n’a par ailleurs aucun effet sur l’écoulement sanguin qui continue ainsi sa course.

Comment arrêter le saignement de nez alors ?

rhume coup de froid moucher mouchoir
Crédits : iStock

1) Commencez par vous moucher en douceur afin de retirer les éventuels caillots de sang.

2) Penchez-vous vers l’avant afin de regarder le sol et respirez par la bouche.

3) Appuyez sur un point de compression au niveau de l’aile du nez. Pour cela, placez le pouce et l’index sous la partie osseuse du nez et pincez les narines. Appliquez cette pression pendant dix minutes (montre en main). Il faut 7 minutes au sang pour coaguler. Donc respectez le temps conseillé et ne vous amusez pas à vérifier sans arrêt si le sang coule encore.

4) Si le nez qui saigne est arrêté après les 10 minutes, vous voilà tranquille. Sinon, il faudra comprimer pendant 10 minutes de plus pour mieux arrêter l’écoulement du sang.

Astuces de grand-mère utiles face à un saignement nasal

feuilles de lierre terrestre contre un saignement de nez
Crédits : Flickr/Sandrine Rouja

Vous pouvez aussi appliquer de la glace au centre du visage au-dessus du nez. En effet, cela aura pour effet de provoquer une constriction des vaisseaux sanguins. Grâce au froid, le saignement de la muqueuse nasale sera ainsi vite amoindri. En outre, on peut utiliser les propriétés hémostatiques du lierre terrestre (à ne pas confondre avec le lierre grimpant). Ici, il suffit de passer quelques feuilles propres à la centrifugeuse ou à l’extracteur de jus. Ensuite, faites une mèche avec une compresse stérile et imbibez-la. Puis mettez le tout dans votre nez quelques minutes avant de retirer délicatement.

Quelles précautions après un saignement de nez ?

humidificateur air
Crédits : iStock

Si le saignement s’est arrêté :

  • Évitez de vous moucher dans les 12 heures qui suivent pour apaiser les muqueuses. Ensuite, faites-le très en douceur.
  • Toussez et éternuez avec la bouche ouverte pour éviter une rechute.
  • Ne jouez pas avec votre nez, ne le manipulez pas, n’y insérez rien et limitez le grattage de cette zone pour éviter une récidive.
  • Humidifiez l’air pour éviter la formation de croûtes nasales à cause de la sécheresse.
  • Après un saignement difficile à stopper, surélevez bien la tête pour dormir pendant quelques jours.

Si le saignement ne s’arrête pas, consultez un médecin !

Cette affection ORL de la fosse nasale est en général bénigne. Néanmoins, il existe certaines situations d’urgence : un saignement impressionnant des narines qui tombe aussi dans l’arrière-gorge ; un risque hémorragique (hémophilie, prise de médicaments anticoagulants ou antiagrégant plaquettaire) ; un traumatisme grave ; personne à la santé fragile ou des symptômes inquiétants qui accompagnent le saignement (malaise, sueur, pâleur, anxiété et état de choc, pouls rapide…).

Une vidéo :

Articles liés :

Une technique surprenante pour arrêter un saignement avec un ingrédient culinaire

4 bains de bouche qui traitent efficacement les gencives qui saignent

Non, la couleur de vos règles n’en dit pas long sur votre santé