in

7 astuces pour empêcher les pommes de terre de germer

Crédits : iStock
3.7/5 - (9 votes)

En frites, en purée, rissolées ou bien encore à la vapeur, les pommes de terre se cuisinent de milliers de manières et ne cessent donc de nous surprendre dans l’assiette. Il est donc toujours très appréciable d’en avoir en réserve pour accompagner un plat ou pour les mettre en scène dans un délicieux gratin improvisé. Le souci, c’est qu’achetées en grande quantité, elles peuvent avoir tendance à germer et devenir toutes rabougries, notamment si elles ne sont pas bien stockées et qu’elles ne sont pas cuisinées à temps. Pour en profiter le plus longtemps possible, découvrez les astuces pour empêcher les pommes de terre de germer et les conserver de manière optimale.  

1) Choisir les bonnes pommes de terre

En complément des astuces ci-dessous pour ralentir le processus de germination, il ne faut pas hésiter à se renseigner en amont sur la variété à acheter. Votre primeur est ici un interlocuteur de choix pour savoir quelles variétés résistantes à la germination choisir. Moins fragiles, elles auront une meilleure conservation. Il saura aussi vous indiquer celles qui ont tendance à germer prématurément et qui sont donc à cuisiner en priorité.

2) Ne faites pas ces erreurs communes qui font germer les pommes de terre

attendre avant de laver les pommes de terre pour ne pas les faire germer
Crédits : iStock

Tout d’abord, évitez de laver les pommes de terre si vous ne comptez pas les cuisiner tout de suite. Ce contact avec l’humidité va en effet beaucoup nuire à leur conservation. Si la présence de terre vous dérange, préférez brosser la peau pour en retirer une partie sans pour autant avoir recours au rinçage de la peau. Par ailleurs, avant de glisser les patates dans le rangement qui leur est dédié, prenez soin de bien les trier. Les pommes de terre malades ou abîmées risquent en effet de contaminer les autres et d’être toxiques pour vous. Ne négligez donc pas cette étape !

3) Trouvez le parfait rangement pour cet aliment

Les pommes de terre sont très sensibles à la chaleur, à la lumière, au gel et à l’humidité, autant de facteurs pouvant favoriser leur détérioration et germination. En conséquence, il convient de trouver un endroit sombre, sec et frais pour les entreposer. Cellier, garage, cave, placard, etc. Tout est bon du moment qu’elles restent bien à l’abri du Soleil et des éléments. Pour éviter les sources de chaleur impromptues, évitez aussi les placards à proximité avec l’électroménager (plaque, cuisinière, four, etc.). Dans tous les cas, oubliez le frigo : sa température est trop basse et il est bien trop humide !

4) Le bon contenant pour empêcher les pommes de terre de germer

pommes de terre cagette en bois palette cageot
Crédits : iStock

Dans un sac en plastique de supermarchés ou dans une boîte hermétique, les patates ont tendance à macérer et ne peuvent plus “respirer”. Pour les garder en bon état, optez plutôt pour un sac en toile de jute (plus respirant), un sac en papier kraft ou un filet. Vous pouvez aussi utiliser un joli panier en osier, un carton ou une caisse en bois. Ce qui compte, c’est de ne pas laisser les pommes de terre à même le sol et d’opter pour un contenant qui laisse l’air circuler. Vous pouvez en outre mettre du papier journal au fond du rangement choisi ainsi qu’entre chaque couche de féculents, toujours pour améliorer leur conservation tout en réduisant l’humidité dans le cageot en bois et en assurant une bonne ventilation.