in ,

Donner des restes de repas à son chien : bonne ou mauvaise idée ?

Crédits : iStock

Donner des restes de repas à votre chien vous fait autant plaisir à vous qu’à lui. Mais est-ce une bonne idée ? Sans étonnement, se servir de son animal de compagnie comme d’une poubelle de table n’est pas bon du tout que ce soit pour sa santé ou son éducation. Toutefois, quand on voit ses adorables petits yeux implorer une friandise, il est difficile de résister ! En plus, après tout, on a tous déjà connu un toutou qui mangeait de tout et qui était en bonne santé. Toutefois, rappelons que tous les animaux réagissent différemment et que les écarts peuvent avoir de lourdes conséquences pour eux. Alors, voici toutes les raisons de tenir bon et de ne plus donner vos restes de repas à votre chien… pour son bien !

1) Méfiance avec les os !

chien os
Crédits : PxHere

Dans l’imaginaire populaire, l’os et le chien vont de pair. Néanmoins, dans les faits, la plupart des os peuvent s’avérer très dangereux, notamment les gros os crus de bœuf ou de porc. L’os à moelle peut totalement détraquer sa digestion. En outre, certains os sont par exemple très pointus et cassants comme les os de poulet, lapin ou mouton. Quant aux os cuits, ils sont fragilisés et peuvent s’effriter très facilement à la consommation. Un peu comme les arêtes pour le chat, il y a notamment un risque que des morceaux se plantent dans le tractus digestif de vos animaux de compagnie. Et cela vous vaudrait une visite en urgence chez le vétérinaire le plus proche.

Il est donc important de penser au rapport bénéfice-risque ! Si votre animal domestique a une bonne alimentation, il n’en aura aucun besoin. Et pour son hygiène dentaire, que ce soit chez l’expert Maxizoo ou auprès de n’importe quelle animalerie en ligne, vous trouverez des os industriels ou des sticks dentaires au rayon friandises.

2) Nos restes de repas ne sont pas bons pour le chien

Crédits : Wikimedia Commons/Fancibaer

Aujourd’hui, les chiens sont de plus en plus sujets à l’obésité et tous les “petits écarts” n’y sont pas étrangers. En effet, notre nourriture est trop salée, sucrée et calorique pour le chien. Cela s’éloigne totalement de leurs besoins nutritionnels naturels. À titre d’exemple, un morceau de sucre pour un caniche de 10 kg équivaut à 7 morceaux de sucre pour un humain adulte. Quant au petit biscuit sec type petit beurre que vous lui donnez au goûter, c’est l’équivalent énergétique de deux hamburgers pour l’homme ! Par ailleurs, les aliments qui composent les plats que nous consommons au quotidien font non seulement grossir les chiens, mais occasionnent aussi de nombreux troubles digestifs et maladies (diarrhées, vomissements, intoxications alimentaires, diabète…).

Voici quelques aliments fortement déconseillés (certains sont même mortels)  :

-Le lactose du lait de vache, l’alcool et la caféine
-La famille des oignons, ail, échalotes, poireau…
-Le chocolat (sa théobromine est extrêmement toxique)
-La pomme de terre crue (un poison) ou même cuite
-Les raisins secs et fruits secs (la noix de cajou et noix de macadamia sont notamment très toxiques)
-Le blanc d’œuf
-Les champignons et certains fruits et légumes (abricot, avocat, cerise, prune, raisin…)
-Les bonbons et sucreries comme la charcuterie

3) Une question d’éducation aussi

chien restes de table assiette quémande
Crédits : iStock

Bien sûr, les questions de santé sont la principale raison d’éviter de donner des restes de repas à son chien. Néanmoins, cette pratique peut aussi avoir une influence sur son comportement. Appâté par ces friandises si différentes de ses croquettes, il pourrait se mettre à réclamer de manière insistante. Certains chiens développent parfois des attitudes agressives au moment de quémander. Autant dire qu’il n’y a rien de plus désagréable, notamment lorsque l’on reçoit des invités. Le repas est un moment de détente et un chien insistant qui saute sur les genoux des enfants pour avoir “sa part” est un réel problème. Et s’ils obtiennent ce qu’ils veulent, nos toutous prennent vite de mauvaises habitudes et multiplient les comportements indésirables ! N’acceptez aucun écart : les friandises doivent avant tout garder un but éducatif. Pour leur santé, n’en abusez pas.

Il existe d’autres manières que la nourriture de faire plaisir à son chien sans lui nuire, à commencer par le fait simplement de jouer avec lui et passer du temps ensemble ! Cela suffira à son bonheur…