in

4 techniques pour conserver ses châtaignes très longtemps

Crédits : iStock

On a beau parler de marrons glacés, de marrons grillés ou marrons chauds ou encore de confiture ou crème de marrons, les châtaignes sont bel et bien le fruit comestible qui se retrouve dans nos desserts, gâteaux et crêpes, purées, soupes et veloutés ou en accompagnement d’une volaille telle que la dinde lors des fêtes de fin d’année (le marron est quant à lui toxique !). Les châtaignes sont donc des produits phares de l’automne hiver. Le problème, c’est que les fruits du châtaignier sont très fragiles. Aussi, après ramassage en forêt ou verger, il convient de bien soigner leur conservation avant d’envisager de les ajouter dans son velouté de potiron ou potimarron ou d’en faire de la délicieuse farine de châtaigne sans gluten. Pour conserver vos châtaignes longtemps, voici tous nos précieux conseils.

Attention : Au moment de les ramasser, assurez-vous que l’arbre est bien un châtaigner et non un marronnier d’Inde ! Il ne faut jamais confondre châtaignes et marrons…

1) S’assurer que les châtaignes sont comestibles et en bon état avant de chercher à les conserver

Si vous mettez à conserver des châtaignes pas comestibles, car pourries ou véreuses, on ne donne pas cher des châtaignes en bon état conservées avec elles ! Pour faire un premier tri, talez les châtaignes sur le sol ou sur des clayettes dans un endroit frais et bien aéré.  Brassez-les tous les jours pendant 10 jours et jetez les châtaignes noires et molles.

châtaignes
Crédits : iStock

En outre, il ne vaut jamais négliger l’étape du trempage avant la mise en conservation. Elle consiste à immerger ses plus belles châtaignes fraîches (fermes et éclatantes) dans un saladier d’eau froide. Comptez ici trois volumes d’eau pour deux volumes de châtaignes. Cela va permettre de détruire d’éventuels parasites. En outre, cela permet aussi de vite voir si une châtaigne est pourrie. Après 24h, jetez un oeil : celles qui flottent sont sans doute pourries ou vérolées.

2) La technique de base pour conserver des châtaignes

De simples bocaux hermétiques suffiront amplement pour la conservation. À ces pots, pensez toutefois à ajouter des rondelles de caoutchouc neuves. Commencez par éplucher les châtaignes puis insérez-les dans les contenants avec deux cuillères à soupe d’eau. Fermez bien hermétiquement chaque bocal et stérilisez-les pendant 1h30 à 100°C.

3) La congélation pour une très longue conservation

châtaignes
Crédits : iStock

La congélation dans le compartiment congélateur de votre réfrigérateur permettra de conserver la saveur de ces succulents fruits. Et si vous les appréciez vraiment ou que vous en avez une grande quantité, cela vous permettra en outre d’en consommer tout au long de l’année. Pour ce faire, il y a deux techniques. La plus simple consiste à les éplucher, les inciser avec un petit couteau au niveau de la partie bombée et de les congeler dans un contenant hermétique ou des sacs congélations. Certains prennent toutefois le soin de faire bouillir de l’eau. Après ébullition, laisser frémir les châtaignes épluchées et incisées pendant 5 minutes. Vous pouvez alors retirer la seconde peau puis laisser refroidir avant la congélation. Ainsi, pas besoin de les décortiquer lors d’un fastidieux épluchage décongélation.

4) Conserver les châtaignes dans du sable

Comme les carottes, vous pouvez enfouir les châtaignes dans une cagette de sable pour les conserver plus longtemps. Il faudra seulement veiller à mettre votre caisse dans un endroit frais (type cave ou garage) pour une conservation optimale.

À vous les châtaignes grillées… un délice !