in

9 conseils pour faire durer vos collants tout l’automne-hiver

Crédits : iStock - Montage : ADGM
5/5 - (2 votes)

Collants fins ou épais, à résille ou motifs, colorés ou basiques… Au rayon collants, on en a pour tous les goûts. Cependant, d’une paire à l’autre, il y a une constante : la durabilité n’est pas au rendez-vous ! D’ailleurs, une étude de 2018 avait tristement déclaré que seuls 28% des collants résisteraient à six utilisations et 40 % filent au bout de seulement trois utilisations. En conséquence, les collants peuvent représenter un budget très élevé pendant la saison de l’automne-hiver. Et vu qu’ils nous coûtent un bras, on aimerait autant pouvoir faire durer les collants sur nos jambes. Heureusement, il existe de nombreux trucs et astuces pour les conserver en bon état plus longtemps, et ce, que l’on opte pour des modèles résistants ou non. De quoi garder des gambettes gainées et protégées du froid sans alerter son banquier !

1) Choisir des collants à la bonne taille : indispensable

De nombreuses personnes achètent des collants plus petits pour galber leurs jambes et affiner leur taille. Outre l’inconfort et la compression désagréable que vous faites subir à votre circulation sanguine, cette mauvaise habitude nuit à la durabilité des collants. Les mailles sont en effet alors plus étirées, d’autant que vous passez toute la journée à tirer dessus pour les remonter. Le collant est alors plus susceptible de céder. Préférez donc opter pour un modèle à la bonne taille.

2) Bien choisir ses collants pour les faire durer

C’est bien connu : les collants épais et plus opaques sont plus résistants. Mieux vaut donc limiter les collants en voile et prioriser les modèles allant de 40 à 80 deniers (40D, 80D, etc.). Cependant, la réflexion ne s’arrête pas là. En magasin, privilégiez aussi les collants en fibres naturelles ou à base de lycra qui tiendront mieux que le tout synthétique !

faire durer collants
Crédits : Wikimedia Commons/Daniel Case

3) Enfiler ses collants dans les règles de l’art

Lors de l’enfilage, prenez bien votre temps pour ne pas avoir besoin de trop tirer sur la maille. Commencez par le pied et la cheville, puis remontez doucement le long de votre jambe. Pendant ces opérations délicates, assurez-vous surtout de retirer vos bijoux qui risquent de filer les collants. Par ailleurs, n’hésitez pas à vous limer les ongles. En effet, qu’ils soient longs ou courts, ils risquent d’accrocher s’ils présentent des défauts.

4) Le bon entretien pour faire durer ses collants

Assurez-vous surtout d’espacer les lavages en machine à laver au maximum. Vous pouvez les réaliser toutes les 5 à 6 utilisations minimum et toujours dans une taie d’oreille, un filet pour le linge délicat ou un sac à lingerie. Vous pouvez en outre ajouter une grosse cuillère à soupe de vinaigre blanc dans le bac de rinçage pour éliminer le calcaire qui fragilise les mailles des collants. Entre-temps, privilégiez toujours les lavages à la main à l’eau froide avec un peu de shampoing. Quel que soit le mode de lavage choisi (lave-linge ou lavage à la main), bannissez toujours l’utilisation de l’adoucissant et du sèche-linge. En effet, ils nuisent tous deux à l’élasticité des fibres des collants. Le séchage devra quant à lui se faire à l’air libre.

La suite des astuces pour faire durer vos collants en page suivante ⇒