Le chauffage tue les plantes… Voici comment limiter les dégâts !

plante abîmée par le chauffage comment protéger les plantes des radiateurs
Crédits : iStock - Modif : ADGM
4.5/5 - (2 votes)

En hiver, le chauffage rend l’air plus sec. Or, entre la chaleur qui émane des radiateurs ou du chauffage au sol et la sécheresse ambiante, les plantes d’intérieur peuvent s’abîmer rapidement, voire carrément mourir dans le cas des végétaux les plus fragiles. Pour sauver votre jungle intérieure sans perdre en confort, il va donc falloir prendre des mesures rapides et trouver des compromis pour concilier le chauffage avec vos plantes d’appartement, notamment en veillant à garder une hygrométrie suffisante dans les pièces qui les accueillent. Découvrez donc comment protéger vos plantes du chauffage.

Comment savoir si le chauffage impacte les plantes ?

Heureusement, les plantes sont très expressives. Ainsi, si les températures ou le taux d’humidité dans l’air ambiant ne leur conviennent pas, elles sauront vite vous le faire comprendre. Toutefois, encore faut-il s’en rendre compte et comprendre le langage des plantes ! En l’occurrence, nous conseillons ici aux jardiniers d’être particulièrement attentifs à l’état de santé de leurs plantes vertes et aux changements dans leur comportement. Parmi les symptômes d’alerte, on pourra notamment noter des feuilles qui se ratatinent et se replient sur elles-mêmes. Le feuillage peut aussi se mettre à ternir et jaunir. Enfin, on peut constater des pointes sèches et brunes sur le bout des feuilles, signes d’un gros coup de chaleur.

Si vous constatez ces signes ou que la santé de vos chers végétaux décline, n’attendez plus pour suivre les conseils ci-dessous. Par ailleurs, pour les plantes qui supportent mal le manque d’humidité ou la chaleur (fougères, orchidées, etc.), n’attendez pas qu’elles montrent des signes de faiblesse pour prendre les choses en main.

Comment protéger les plantes du chauffage ?

1) Opter pour des plantes résistantes au chauffage

Langue de belle-mère (ou sansevière ou sansevieria) et un pied d'éléphant (beaucarnea recurvata) plantes et chauffage survie des végétaux malgré le radiateur
Crédits : iStock

Luminosité, substrat, besoin en eau… Toutes les plantes ont leurs propres besoins qui peuvent différer grandement de l’une à l’autre. De la même manière, certaines apprécient les températures plus fraîches alors que d’autres, bien souvent originaires des tropiques ou de zones désertiques, préfèrent les intérieurs plus chauds. Pour décorer votre intérieur en hiver dans les pièces chauffées, privilégiez donc les plantes résistantes au chauffage, surtout si vous souhaitez les cultiver au-dessus d’un radiateur ou à proximité. Aloe vera, sansevieria, saintpaulia, pied d’éléphant, cactus, plante ZZ, chlorophytum… Le choix est ici très large !

2) Ne pas surchauffer son intérieur

Pour qu’une relation amoureuse marche, il faut parfois faire quelques compromis. Aussi, si vous aimez vos plantes et que vous avez leur bien-être à cœur, il faudra éviter de trop augmenter le chauffage. Tant pis si vous ne pouvez pas vous promener d’une pièce à l’autre en t-shirt ! Enfilez de bonnes chaussettes et un pull chaud, et mettez du chauffage sans trop en abuser. Vous ferez en outre de belles économies. Idéalement, on restera donc entre 15 et 19 °C. Par ailleurs, veillez à maintenir une température constante, notamment en évitant les variations de température brusques qui fragilisent et stressent les plantes (radiateur brûlant, courants d’air froid…). Vous serez ainsi assurés de les voir survivre jusqu’au retour du printemps !

3) Protéger les racines des plantes si vous avez le chauffage au sol

plante dans un pot suspendu par du macramé solutions pour protéger les plantes du chauffage en hiver
Crédits : iStock

Très apprécié en hiver, le chauffage au sol ne manque pas d’assécher fortement la terre et d’endommager les racines des plantes. Pour les empêcher d’être directement exposées à la chaleur de votre plancher chauffant, vous pouvez toutefois opter pour des pots suspendus . En plus, le macramé apportera une touche décorative supplémentaire si vous choisissez cette option. Sinon, vous pouvez bien sûr placer les pots sur des meubles ou des étagères pour les éloigner de cette source de chaleur.

4) Bien gérer l’emplacement des pots pour les éloigner de la chaleur

Bien souvent, on met les plantes sur le rebord de la fenêtre en automne-hiver pour qu’elles aient accès à un maximum de lumière. Toutefois, cette zone accueille bien souvent un radiateur, ce qui complique fortement les choses. Dans ce cas, ajoutez au moins une tablette épaisse au-dessus afin de bloquer en partie la chaleur et réduire les dégâts. Vous pourrez certainement la fixer directement au mur. Le réflecteur de chaleur pour empêcher la chaleur de monter en la réfléchissant.

Du reste, vos plantes pourront faire face à cet environnement sec et chaud pour peu que vous choisissiez le bon emplacement. Déjà, il faudra instaurer une distance de sécurité entre la plante verte et le radiateur. Elle est cependant difficile à estimer puisqu’elle dépend de plusieurs facteurs (plante, région, température de chauffe, puissance du chauffage…). En général, un mètre de distance suffira.  Étant donné que la chaleur monte, on préférera aussi mettre les plantes de part et d’autre d’un radiateur plutôt qu’au-dessus. Notez que tout cela vaut aussi pour le poêle et la cheminée… Enfin, placez vos plantes en groupe. Elles créeront ainsi leur propre microclimat humide.

5) Un apport d’humidité pour sauver les plantes face au chauffage

protéger les plantes du chauffage en hiver avec un humidificateur d'air
Crédits : iStock

Il ne faut pas confondre l’humidité et l’arrosage. Lors des saisons froides, les plantes entrent souvent en dormance, si bien qu’il est généralement nécessaire de réduire les arrosages. Néanmoins, il reste important de maintenir un taux d’humidité suffisant. Pour ce faire, on utilise souvent un vaporisateur d’eau qui permet de brumiser le feuillage avec un léger nuage sans le tremper. On peut aussi les placer sur une soucoupe garnie de billes d’argile, de galets ou de gravier, mais aussi avec de l’eau sans dépasser le haut de la surface minérale. Avec la chaleur, cette eau s’évaporera et créera un effet humidificateur.

Si cela ne suffit pas, vous pourrez investir dans un saturateur en céramique à mettre sur vos radiateurs ou encore un humidificateur placé près des plantes. Cela va ainsi augmenter l’humidité dans l’air de la pièce. De quoi contrer les effets du chauffage sans effort !

6) Dernières astuces pour la route…

Quelle que soit la source de chaleur (radiateur, cheminée…), on évitera les contacts directs entre les feuilles et la source de chaleur. En effet, cela peut occasionner des incendies. Par ailleurs, n’oubliez pas d’ajouter des cache-pots pour garder la terre au frais. Enfin, pensez à dépoussiérer les plantes régulièrement pour les garder en bonne santé, surtout pendant la saison automnale et hivernale où les plantes ont plus de difficultés à survivre.


Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Écrit par Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.