in

Comment enlever l’humidité dans sa voiture ? 9 astuces efficaces !

Crédits : iStock
4.7/5 - (3 votes)

L’humidité dans la voiture résulte en des problèmes de condensation sur le parebrise. Outre la buée sur les vitres de la voiture, on peut également se retrouver avec des odeurs désagréables de moisi, des auréoles sur les tapis de sol et parfois même des taches de moisissures sur les sièges dans les cas les plus graves. Bien souvent, on a alors tendance à incriminer le mauvais temps. Toutefois, nombreux sont les automobilistes qui négligent les réflexes anti-humidité qui permettent de garder un véhicule au sec. Nos mauvaises habitudes peuvent alors favoriser une accumulation d’hygrométrie élevée au sein de l’habitacle. Alors, découvrez comment enlever l’humidité dans votre voiture, quels que soient la marque ou le modèle (Renault Clio, Citroën C3, Peugeot 208, etc.).

Si vous vous demandez quotidiennement pourquoi votre voiture sent l’humidité, mais aussi et surtout comment éviter la buée à l’intérieur, ces quelques conseils vous apporteront la solution. Si vous souffrez d’asthme, d’allergie ou simplement pour des raisons de sécurité et de bonne visibilité ainsi que pour garder un véhicule en bon état, car l’humidité peut faire des dégâts, nous vous conseillons de vite mettre en place ces mesures.

1) Bien vider la baie de parebrise

baie de parebrise
Crédits : iStock

Lorsque les canaux de drainage sont encombrés par les feuilles mortes et autres débris, ils deviennent moins efficaces pour évacuer les eaux de pluie. Il est donc essentiel de retirer les saletés au niveau du parebrise, du capot, du toit ouvrant ou à l’arrière de la voiture. Ce geste simple et à la portée de tous peut déjà faire la différence.

2) Limiter les sources d’humidité dans la voiture

Pour qu’il reste le plus sec possible, il faut éviter de faire entrer des éléments humides au sein du véhicule. Lorsqu’il pleut ou qu’il neige, il faut par exemple mettre vos vêtements mouillés dans le coffre et bien tapoter vos chaussures avant de monter dans votre voiture. Si vos tapis de sol ont pris l’humidité, vous pouvez les mettre à sécher, par exemple au soleil. Et si vous avez la chance d’avoir un garage, vous pouvez en profiter pour laisser les vitres légèrement entrouvertes pour permettre une ventilation. Pour aller plus loin, vous pouvez aussi créer votre propre absorbeur d’humidité pas cher avec une chaussette nouée remplie de litière pour chat en silice, de charbon, de riz ou encore de sel. Glissez ensuite le tout dans des endroits stratégiques.

3) Vérifier les moquettes

Une moquette mouillée peut entraîner des odeurs désagréables à cause de la macération entre le châssis et les tapis. Les textiles dans une voiture peuvent en outre avoir du mal à sécher une fois exposés à un élément humide ou à des remontées capillaires. Savoir identifier une moquette mouillée va permettre de la déshumidifier. Pour ce faire, vous pouvez apposer du papier journal sur les zones trempées pour absorber l’eau présente dans les fibres de la moquette.

4) Penser à mettre la ventilation

ventilation de la voiture
Crédits : iStock

La ventilation permet de limiter l’accumulation humide dans l’habitacle. On peut alors optimiser son fonctionnement en utilisant l’air chaud pour ventiler et favoriser l’évaporation de l’eau. Et si le souffle de votre respiration provoque de la buée, ouvrez rapidement pour éliminer l’humidité stagnante. Pensez aussi à la climatisation. Elle ne fait en effet pas que refroidir l’habitacle. Elle permet en effet de sécher l’air et donc de combattre l’humidité tout comme l’apparition de champignons, mais aussi de lubrifier les joints de la voiture et de réduire les mauvaises odeurs. Il ne faut donc pas hésiter à l’utiliser toute l’année et s’assurer qu’elle fonctionne bien.

Pensez aussi à mettre le recyclage de l’air en permanence sur la position extérieure, et non sur recyclage habitacle. Vous pourrez encore utiliser le chauffage, mais cela évitera les problèmes de buée tout l’hiver !

5) Aérer la voiture pour en réduire l’humidité

Une maison, ça s’aère quotidiennement, et ce, toute l’année. Pour la voiture, l’aération est cependant également très importante tous les jours. À défaut de pouvoir aérer, utilisez un capteur d’humidité à laisser agir toute la lui pour garantir une meilleure efficacité. Ce type de déshumidificateur de voiture se présente de trois façons : il y a ceux à condensation, ceux avec ventilateur et roue alvéolée ou encore ceux dotés de sel hygroscopique de chlorure de calcium avec réservoir.

6) Changer le filtre d’habitacle

changer le filtre à pollens dans l'habitacle de la voiture
Crédits : iStock

Ce filtre à pollen a tendance à vite s’encrasser. Or, cette pièce est importante, car la saleté sur le filtre peut empêcher l’air de circuler librement, ce qui laisse le champ libre à l’hygrométrie pour augmenter. Il convient donc de le changer au moins une fois par an pour garantir son efficacité. Vous pouvez tout à fait profiter de la vidange de votre véhicule pour procéder au changement de filtre. En plus, cette pièce est généralement peu onéreuse et une fois changée, c’est meilleur pour votre santé !

7) Vérifier les joints des portières

Les variations de température tout comme les fortes intempéries mettent les joints des portières et du coffre à rude épreuve. Le caoutchouc va donc perdre en étanchéité au fil du temps et laisser alors passer l’humidité. Pensez donc à vous assurer qu’ils sont en bon état et pas trop poreux si vous avez des problèmes d’humidité dans votre véhicule. Vous pouvez aussi utiliser un produit adapté pour préserver la souplesse et l’efficacité de vos joints. Et tant qu’à vérifier si les joints sont en bon état, vérifiez aussi si votre toit est encore bien étanche. Cela peut aussi jouer !

8) Garder un chauffage fonctionnel

chauffage air conditionné voiture
Crédits : iStock

Si le chauffage de la voiture tombe en panne, on a tendance à ne pas s’inquiéter et penser que l’on peut gérer ce problème plus tard. Le problème, c’est que l’humidité peut justement provenir d’une fuite du circuit de chauffage (avec quelques odeurs anormales au passage !). Il est donc important de bien l’entretenir. Pour vous assurer de son bon fonctionnement, vous pouvez allumer le chauffage et la ventilation du parebrise. Si ce dernier s’embue, cela peut indiquer que votre échangeur de chaleur est abîmé. Pensez aussi à regarder au sol. S’il est humide, passez un essuie-tout pour éponger le liquide et vérifiez sa couleur. Si l’eau est colorée, cela montre également que l’échangeur nécessite un remplacement. Cette pièce n’est pas chère, mais un peu difficile à changer par soi-même. Demandez donc conseil à un professionnel (Feu vert, Norauto, Speedy…) pour réussir le remplacement.

9) Identifier la présence de rouille pour réduire l’humidité de la voiture

En cas d’humidité dans l’habitacle, demandez-vous s’il n’y a pas de la rouille au niveau de votre carrosserie. La corrosion peut en effet laisser passer l’humidité et n’est pas toujours présente sur des parties visibles. Et vu qu’elle passe inaperçue, elle a tout de loisir de s’étendre, s’empirer et laisser l’eau s’infiltrer par des trous. Un examen minutieux de votre voiture sous tous les angles s’impose !