in

8 choses à connaître qui affaiblissent votre système immunitaire

Crédits : iStock
4.5/5 - (4 votes)

En automne-hiver, on se méfie beaucoup plus des virus et bactéries à l’origine de différentes maladies dont on se passerait bien. Aussi, de très nombreuses personnes adoptent des immunity shots et autres remèdes naturels pour booster leur immunité. Rappelons en effet que le système immunitaire est le mécanisme de défense de notre organisme contre les infections. Bien que très efficace, il peut toutefois parfois s’affaiblir. Les microbes pathogènes peuvent alors profiter de cette baisse de nos défenses immunitaires. Aussi, bien connaître ce système complexe comme les comportements et habitudes qui peuvent le renforcer est un point clé pour passer les saisons froides en bonne santé. Dans cet esprit, découvrez quelques éléments pouvant affaiblir votre système immunitaire.

Si tous ne sont pas forcément de notre ressort, notre hygiène de vie n’en reste pas moins un levier à actionner pour garder un système immunitaire au top de ses capacités.

1) Le manque de sommeil

insomnie mal dormir sommeil fatigue réveils nocturnes
Crédits : iStock

Le manque de sommeil a de nombreux effets négatifs sur notre organisme. Lorsque l’on dort moins de six heures (le grand minimum selon les médecins), on encourt donc le risque de devenir beaucoup plus vulnérable aux infections. En effet, la moindre réduction du temps de sommeil affecte notre temps de sommeil lent profond. Or, ce dernier est propice à la fabrication des lymphocytes B “mémoire” en charge de mémoriser les caractéristiques des microbes pour pouvoir produire des anticorps spécifiques en cas de réinfection. Cela affecte donc notre réponse immunitaire contre les agressions que nous subissons.

2) La consommation de sel en excès

trop de sel excès de sodium
Crédits : iStock

Une étude allemande publiée en 2020 dans la revue Science Translational Medicine avait tiré la conclusion qu’une consommation excessive de sel était corrélée à un affaiblissement de l’immunité. Ils ont dans un premier temps étudié la réponse de souris face à un régime très salé. Cela leur a permis d’observer qu’elles étaient alors plus sujettes à des infections bactériennes sévères. Les chercheurs ont ensuite porté leur attention sur des volontaires humains qui ont consommé 6 g de sel supplémentaires de sel par jour (l’équivalent de deux repas issus de la restauration rapide). Là encore, ils ont identifié des déficits immunitaires prononcés, probablement liés au fait que les reins étaient monopolisés par la rétention d’eau induite par le sel et ne pouvaient donc plus combattre les potentielles infections.

Cela souligne donc l’importance de ne pas dépasser les 9 à 12 g par jour en moyenne recommandés par l’OMS.

3) Le stress

anxiété stress mal être doute
Crédits : iStock

En période de stress, notre organisme est mis à rude épreuve. Cela se voit notamment par une sensibilité majorée face aux infections qui peuvent par ailleurs durer plus longtemps. D’après des chercheurs de l’INSERM, cela s’explique par le fait que “les hormones du stress stimulaient les récepteurs qui se trouvent à la surface de certaines cellules immunitaires, empêchant celles-ci de produire des substances chimiques inflammatoires nécessaires à l’élimination des virus”.

4) L’hypertension

hypertension tension artérielle pression
Crédits : iStock

Le sel peut favoriser l’hypertension. Elle est toutefois elle-même un facteur de risque d’affaiblissement de nos défenses immunitaires. Selon Claire Mounier-Vehier, à la tête du service de médecine vasculaire et hypertension artérielle du CHU lillois, cela s’explique tout simplement par le fait que l’hypertension peut “provoquer un emballement de certains globules blancs impliqués dans l’inflammation, d’où l’importance que la tension soit bien contrôlée et, si on est sous traitement, de continuer à le prendre, car contrairement à ce qui a été suggéré au début de la crise de la Covid-19, les médicaments antihypertenseurs n’affaiblissent en aucun cas l’immunité“.