in

Canicule : 6 choses à ne jamais faire pour avoir moins chaud

Crédits : iStock - Modif : ADGM

On a tous nos petites astuces pour éviter un coup de chaud lorsque les fortes chaleurs nous mènent la vie dure. Toutefois, nombre de ces choses sont souvent à ne jamais faire en période de canicule. Pour avoir moins chaud, voici quelques mauvaises habitudes à bannir pour survivre à cet été et aux vagues de chaleur. Nous vous donnerons aussi quelques bons réflexes contre la chaleur ambiante !

1) Prendre une douche froide pour se rafraîchir

Crédits : iStock

Rien de tel qu’une bonne douche glacée pour faire baisser votre température corporelle et limiter le coup de chaleur ? Pourtant, l’organisme humain a en horreur les grosses variations de température ! Eau trop chaude, eau trop froide… Tout cela crée un choc thermique au sein du corps. Il va alors chercher à se remettre à la bonne température, ce qui lui coûte de l’énergie et va le fatiguer. Chez les enfants, les douches trop froides peuvent en outre causer un épisode de convulsion hyperthermique. Pour éviter les contrastes, troquez les douches glacées ou très chaudes contre de simples douches tempérées (autour de 20 à 25°C). Une douche fraîche (pas froide donc) va en plus faciliter votre endormissement.

Comme pour les douches trop froides, les boissons glacées ne sont pas forcément de bonnes choses en cas de canicule. En effet, le corps va devoir consommer de l’énergie pour mettre la boisson à température du corps. Or, cela favorise la production de transpiration et donc les risques de déshydratation !

2) Boire trop d’eau au quotidien

boire hydratation s'hydrater eau
Crédits : iStock

Certes, boire de l’eau est un besoin vital pour le corps et a fortiori en cas de forte chaleur où il est conseillé de boire plus. Toutefois, tomber dans l’excès ne fait jamais partie des choses à faire, même en cas de canicule. Au-delà de 3, 4 voire 5 litres d’eau par jour, le corps n’arrive plus à assimiler ces liquides. Chez les individus souffrant de diabète ou  d’insuffisance cardiaque ou rénale, les reins ne pourront pas gérer l’excès d’eau. Cela peut occasionner des gonflements des jambes, des nausées, des œdèmes au cerveau ou des troubles neurologiques plus graves pouvant conduire aux urgences. Il y a un risque de noyade intérieure ou d’intoxication, notamment chez les personnes âgées facilement sujettes à l’hyponatrémie (quand le sodium est dangereusement dilué dans le plasma sanguin).

Bien sûr, les besoins en eau dépendent de chacun : âge, poids… En outre, on a tendance à plus boire quand on pratique du sport ou que l’on fait un travail où l’on transpire beaucoup. Ne tombez simplement pas dans les excès et apprenez à écouter votre corps et votre sensation de soif.

3) Mal boire

alcool cocktails boire
Crédits : Pixabay/Bridgesward

Toutes les boissons ne se valent pas pour s’hydrater ! Vous affectionnez votre petite bière après le travail ? Rappelons que la bière reste un alcool et que l’alcool est un facteur de déshydratation. Que l’on parle de pastis, bière, rosé ou cocktail de l’été, l’effet frais immédiat et le bien-être à court terme laissent vite place à un corps déshydraté. Le café et le thé, deux boissons diurétiques, vous font aussi perdre des liquides et vous déshydrater si vous en consommez plusieurs tasses. Quant aux boissons énergisantes, elles apportent des éléments dont ne le corps n’a pas besoin (sucres à outrance, substances excitantes…). Les boissons très sucrées ne permettent pas une bonne hydratation, notamment chez les personnes atteintes de diabète (parfois sans le savoir) chez qui cet excès de glucose se soldera par une perte de liquides via les urines.

Au final, on boit quoi alors ? Buvez majoritairement de l’eau ! Vous pouvez aussi boire de l’eau de coco, du gaspacho et du thé glacé maison sans sucre. En petite quantité, vous pouvez aussi consommer des jus de fruit 100% pur jus (pas de nectars ou concentrés trop sucrés). N’en abusez pas, car même sans sucres ajoutés, ils contiennent toujours des sucres naturels (le fameux fructose).

4) Certaines choses à ne jamais faire avec un ventilateur en cas de canicule

chaleur été transpiration ventilateur
Crédits : iStock

En période estivale de chaleur intense, la tentation est grande garder le ventilateur rivé sur soi, et ce, même la nuit. Néanmoins, c’est problématique pour plusieurs raisons. Déjà, cela a pour effet d’irriter les voies aériennes. Il y a donc un risque d’infections bénignes et de maux de gorge… Pas top pour profiter de son été ! Rappelons aussi que le ventilateur brasse l’air… et toutes les poussières et germes à proximité. Cela favorise les infections ORL (angine, rhinite…) et peut vous faire tousser et éternuer. Enfin, pour les personnes âgées ou ayant un cœur fragile, ce n’est pas non plus conseillé. Il vaut donc mieux garder le ventilateur éloigné et compléter avec un brumisateur d’eau !

Si on trop chaud, on peut prendre des mesures pour booster son efficacité sans le coller à soi. Vous pouvez par exemple mouiller une serviette ou un drap à suspendre devant le ventilateur pour que l’eau capte la chaleur en s’évaporant. Il est aussi possible de mettre un bol de glaçons ou une bouteille d’eau congelée devant vos ventilateurs pour diffuser de l’air frais lors d’une alerte canicule. Sensation de fraîcheur assurée ! Dernière astuce : diriger le ventilateur vers l’extérieur pour empêcher l’air chaud (et les moustiques) de rentrer.

5) La climatisation à fond les ballons

climatisation
Crédits : PublicDomainPictures

Vous êtes malade en été ? La clim’ en est peut-être la cause ! Outre le fait qu’elle n’est pas écologique, elle induit un assèchement des muqueuses et fosses nasales et peut causer des troubles respiratoires. En outre, les climatiseurs sont porteurs de germes pouvant dans certains cas occasionner une légionellose, une maladie infectieuse respiratoire aux conséquences parfois graves. Sur le plan physiologique, elle peut aussi poser problème. En effet, on assiste là aussi à une différence de température entre l’intérieur et l’extérieur. Or, le corps aime encore une fois les températures constantes. Pour son bien-être, la climatisation doit être rafraîchissante, mais modérée. Hors de question de mettre la climatisation à 25° s’il en fait 40° dehors !

6) Faire du sport aux pires heures de la journée

course footing sport
Crédits : skeeze / Pixabay

Pour clôturer cette liste des choses à ne pas faire pendant la canicule, parlons des activités sportives ! En période caniculaire (passé les 30°C), les efforts physiques peuvent s’avérer dangereux. Le risque de déshydratation et de malaise est très élevé aux heures les plus chaudes de la journée. Mieux vaut privilégier les séances de sport le matin ou en fin de journée où les températures sont plus agréables.