in

7 bonnes raisons d’arrêter de porter un soutien-gorge

Crédits : iStock
4.3/5 - (7 votes)

Pendant le confinement, beaucoup de femmes ont changé quelques-unes de leurs habitudes quotidiennes. Certaines ont ainsi allégé leur routine soin ou adopté un maquillage minimal (voire pas de maquillage du tout). D’autres se sont également découvert une nouvelle passion pour le no bra. En effet, le soutien-gorge a parfois tendance à nous comprimer et nous gratter. Aussi, il a semblé tout naturel à de nombreuses femmes de l’abandonner pour se sentir plus à l’aise. Et après ça, difficile de revenir en arrière ! Il reste toutefois un accessoire familier et l’un des symboles de la féminité. De ce fait, l’idée d’arrêter de porter son soutien-gorge ne fait pas l’unanimité. On entend en outre beaucoup qu’il est utile, mais qu’en est-il réellement ? Peut-on vraiment l’oublier dans son tiroir à lingerie ?

Faut-il porter un soutien-gorge ou pas ? La réponse universelle n’existe pas !

Chaque femme arbore un physique et une morphologie différents auxquels s’ajoutent leurs goûts et leurs envies. Selon la taille des bonnets, et notamment chez les fortes poitrines, l’abandon du soutien-gorge revient en effet souvent à perdre un maintien crucial pour limiter les douleurs cervicales ou dorsales. Toutefois, il ne s’agit pas d’une vérité générale s’appliquant à toutes les poitrines généreuses. Au final, chaque corps réagit en effet à sa manière et difficile donc de savoir si la vie sans cet accessoire nous conviendra sans en faire le test.

soutien gorge dessous sous vêtement
Crédits : PxHere

Toutes ne vivent pas non plus toujours bien le regard des autres, la société étant plus encline à accepter les sempiternels push-up que les innocents tétons de la discorde transparaissant à travers un tissu. Rappelons en effet que le sein est souvent associé à sa connotation sexuelle et les mentalités ont bien du mal à évoluer là-dessus. Se montrer sans soutif’, c’est donc aussi parfois devoir faire face à de potentiels jugements.

En définitive, si notre article traite effectivement des bienfaits liés au fait d’arrêter de porter un soutien-gorge, il ne s’agit pas de la vérité ultime et générale, mais d’un encouragement à faire l’expérience du no bra si toutefois cela vous tente.

Arrêter de porter le soutien-gorge : 7 bonnes raisons de s’y mettre

1) Cela n’a aucun effet négatif sur la tonicité des seins

On entend souvent que sans soutien-gorge, la poitrine finit immanquablement par s’affaisser. (Ah, cette bonne vieille gravité !) Pourtant, cela ne lui fait en réalité pas perdre sa tonicité et n’a pas de réelle incidence. Beaucoup de facteurs méconnus et peu considérés sont en effet en jeu. Le poids des seins comme la qualité de la peau et de la posture de chaque personne sont autant de critères pouvant influer sur le maintien de la poitrine. À cela s’ajoutent l’âge, l’IMC, la grossesse ou encore le tabagisme.

soutien-gorge lingerie
Crédits : iStock

La poitrine se compose par ailleurs de ligaments de Cooper, œuvrant pour sa fermeté. Or, laisser les seins libres permet à ces ligaments de se renforcer. Cela permet alors d’améliorer l’élasticité des tissus et le maintien naturel des seins. De ce fait, porter un soutien-gorge pour garder les seins fermes n’est pas nécessaire et pourrait même à ce titre s’avérer contre-productif. Beaucoup de femmes ayant testé le no bra insistent ainsi sur le fait que leur poitrine semble plus ferme, leurs mamelons plus hauts et leurs vergetures estompées.

2) Votre circulation sanguine n’en sera que meilleure

Le soutien-gorge applique une tension et compression au niveau du tour de poitrine et des épaules. Cela peut alors entraver la circulation du sang, notamment dans le cas où les armatures se font très présentes. Le fait de retirer son soutien-gorge laisse passer l’afflux sanguin, ce qui est évidemment on ne peut plus bénéfique pour la santé.

enlever soutien-gorge arrêter de porter soutif
Crédits : iStock

3) Arrêter de porter un soutien-gorge pour ressentir moins de douleurs et plus de confort

Chaque soir, vous adoptez le même rituel qui consiste à enlever vos chaussures, enfiler un jogging et quitter votre soutien-gorge ? Et vivez-vous ce moment comme une libération ? Pour beaucoup de personnes, le port de soutien-gorge s’accompagne de sensations désagréables. Aux épaules cisaillées par les bretelles s’ajoutent les côtes douloureuses, car comprimées, et un essoufflement. Et ne parlons même pas des armatures qui cassent, finissant leur course tout droit dans la peau, ou encore de la dentelle qui gratte, le prix à payer pour avoir l’air glamour… En considérant tout cela, on peut se demander pourquoi il faudrait se l’infliger ! En passant à une brassière souple ou en ne portant rien, on se sent libre de ses mouvements et libre de respirer sans douleur.

4) C’est plus hygiénique

Quand on passe aux mois d’été, ces sous-vêtements dans lesquels notre poitrine est confinée nous font particulièrement suer, surtout quand on porte des tissus synthétiques peu respirants. Les soutiens-gorges accumulent la sueur et la chaleur à vitesse grand V et peuvent alors vite devenir un enfer. La transpiration s’accumule sous la poitrine, et avec elle les irritations et petites mycoses en plus de la classique auréole sous les seins qui marque le t-shirt. Sans soutif, on évite les irritations liées à l’humidité et aux bactéries qui pullulent dans le tissu. Et bien sûr, on laisse aussi sa peau respirer, ce qui est très agréable.

soutien gorge
Crédits : Flickr/Treacle Tart

5) Cela fait (légèrement) grossir la poitrine

Si vous faites partie des personnes adeptes du soutien-gorge rembourré, ce point pourrait vous intéresser ! En effet, sur le long terme, le fait d’arrêter de porter un soutien-gorge permet aux muscles de se raffermir. Cela peut alors avoir une incidence sur le tour de poitrine. Bien sûr, cela ne vous donnera pas une poitrine généreuse si vous avez de petits seins. Et niveau effet, cela ne vous fera pas gagner plusieurs tailles de bonnet. Reste que cela aura un effet positif sur le galbe de vos seins et une poitrine légèrement plus opulente.

6) Arrêter de porter le soutien-gorge pour le bien de son porte-monnaie

Les parures de lingerie, ça coûte très cher. Dans le cas du soutien-gorge, trouver la bonne taille et le bon modèle peut en outre être très laborieux. Cela explique pourquoi beaucoup de personnes portent ainsi des dessous qui ne sont tout simplement pas adaptés, ce qui les rend encore plus inconfortables. Toutes ces erreurs et ces achats ratés peuvent alors s’avérer très onéreux. Et en plus, quand on tombe sur la perle rare, on est de ce fait plus tentées de se ruiner en achetant plusieurs modèles ! En portant moins de soutiens-gorges (ou plus du tout), on s’assure donc de faire de belles économies.

7) C’est plus joli dans certaines tenues

vélo
Crédits : Pixabay/Jill111

Certes, certains vêtements sont parfois un peu transparents. Il peut donc être plus facile de glisser une brassière ou un soutien-gorge dessous. Par ailleurs, cela peut s’avérer nécessaire pour la pratique d’un sport sans impact ni douleur dans cette zone fragile. Toutefois, dans une robe vaporeuse ou un dos nu estival, l’abandon des balconnets peut être plus esthétique. Et sous un pull épais, cela passe tout simplement inaperçu. L’essentiel est au final de se sentir à l’aise et de s’adapter à la situation au quotidien, les seins n’étant pas toujours ornés et sollicités de la même manière.

Quel lien entre le soutien-gorge (ou le fait d’arrêter de le porter) et le cancer du sein ?

Arrêter de porter un soutien-gorge peut avoir des conséquences en termes de confort et d’esthétique. Néanmoins, cela joue-t-il sur les risques de cancer ? Certaines études arguent en effet que la congestion liée aux dessous ralentirait le drainage lymphatique. Les toxines pourraient alors s’accumuler et favoriser le développement de cellules cancéreuses. Cela a néanmoins été par la suite réfuté dans d’autres travaux scientifiques. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il n’existe à ce jour aucun consensus sur cette question et aucune preuve scientifique d’une telle corrélation entre le cancer du sein et le soutien-gorge. En conclusion, fiez-vous à vos envies et vos besoins.