in

4 astuces de grand-mère pour réussir sa confiture à tous les coups

Crédits : Pixabay/Jarmoluk

Que ce soit avec les fruits du supermarché ou ceux très parfumés récoltés au potager, faire de la confiture est un beau moyen d’écouler des fruits en grande quantité et de faire des réserves pour pouvoir retrouver le goût de la fraise, de la framboise, de la poire, de la pêche ou encore de la figue lorsque la saison est passée. C’est toujours un plaisir à napper sur ses crêpes au goûter, sur ses tartines le matin ou avec un yaourt nature à toute heure de la journée. Néanmoins, avant de pouvoir se régaler avec sa confiture de rhubarbe ou confiture de cerises, il faut la préparer ! Et l’étape de la cuisine, bien que rendue agréable par les doux effluves de fruits, peut s’avérer fastidieuse. Si stériliser les pots et préparer les fruits pour les cuisiner est assez facile, cela se complique assez vite. Pour réussir votre confiture maison, découvrez quelques astuces de grand-mère à connaître absolument !

Mieux réussir et plus facilement la texture de la confiture

confiture maison pomme
Crédits : Congerdesign / Pixabay

Quand on débute dans l’art de la confiture, on peut parfois se heurter à des problèmes de texture. La confiture peut être trop épaisse ou alors trop liquide. Dans le premier cas, on peut facilement sauver sa confiture en ajoutant un peu d’eau (5 cl pour 300 g de confiture).  Si toutefois la confiture est trop liquide, il va généralement falloir allonger un peu la cuisson. Vous pouvez aussi envisager d’ajouter quelques gouttes de jus de citron, du coing, des morceaux de pomme ou du jus de pomme pour apporter de la pectine. Grâce à quelques minutes de cuisson supplémentaire et cette astuce naturelle, votre gelée, marmelade ou confiture aura plus de corps.

À savoir : le citron va améliorer la conservation de la confiture, et souligne le goût et les couleurs des autres fruits. Il a tout bon !

Empêcher que la confiture soit trop acide sans ajout de sucre

confiture abricots
Crédits : Pixabay/RitaE

Avec une confiture d’abricots, une confiture de fraises ou une confiture de prunes, on constate parfois une certaine acidité. Si cela peut être assez agréable dans une confiture de fruits, cela peut parfois rendre le goût désagréable si l’acidité est vraiment trop forte. Pour ne pas avoir à ajouter de sucre supplémentaire, vous pouvez envisager d’ajouter une pincée de bicarbonate de soude par litre de confiture. Vous pouvez en outre essayer de préparer une compote de pomme assez ‘sèche’ avec ou sans sucre et l’ajouter à votre confiture. Remettez ensuite la confiture à cuire. Cela va adoucir le goût ! La saveur de votre confiture de groseilles sera parfaite.

Le test de l’assiette pour tester la cuisson

Crédits : Pixabay/RitaE

On a beau suivre une recette à la lettre, tout ne se passe pas toujours comme prévu. Maturité des fruits (trop ou pas assez), dose de sucre, type de sucre, etc. De nombreux paramètres peuvent influer sur le temps de cuisson pour obtenir une cuisson parfaite. Pour vous assurer que c’est bon, vous pouvez bien sûr utiliser un thermomètre à sucre : le point de gélification se fait en effet à 104-105°C. Toutefois, vous pouvez aussi plus simplement mettre un peu de confiture sur une assiette froide (la gélification se fait à froid). Penchez l’assiette et vérifiez si cela coule. Si elle ne coule pas, vous pouvez arrêter la cuisson ! Cette astuce permet de réussir la cuisson de la confiture à tous les coups.

Comment avoir des confitures bien colorées

confitures marmelades
Crédits : Pixabay/Silviarita

Vous voulez connaître le secret des grands chefs et des grands-mères pour avoir des confitures d’une couleur éclatante ? L’astuce pour des confitures colorées consiste à plonger les pots dans l’eau froide après les avoir remplis. Ainsi, cela crée un choc thermique qui va aider la couleur à bien tenir. Même après des mois, vos fruits afficheront toujours des teintes vives !