in

5 astuces pour sauver une confiture trop liquide ou épaisse

Crédits : Pixabay/RitaE

Au fil des saisons, les plus savoureux fruits colorent le potager et les étals du marché. Groseilles, abricots, poires, mûres, coings, mirabelles, oranges amères, myrtilles… On aime les déguster frais, mais aussi cuisinés en tartes ou desserts pour un maximum de gourmandise. Or, certaines personnes aiment aussi en faire des pots de confiture pour pouvoir en profiter lorsque ce n’est plus la saison. Il n’y a rien de tel qu’une belle confiture de rhubarbe ou de cerises sur des tartines au petit-déjeuner ou au goûter. Et là, ça se gâte ! En effet, préparer une confiture maison n’est pas compliqué. Toutefois, cela demande un peu de minutie et une bonne recette pour en réussir la réalisation. Votre confiture vous semble trop liquide ou au contraire trop épaisse ? En cuisine, rien ne se jette ! Découvrez donc comment obtenir la consistance souhaitée… en deux coups de cuillère à pot !

Pourquoi la confiture est-elle trop liquide ou épaisse ?

confiture prune
Une confiture de prunes – Crédits : Pixabay/RitaE

Cela peut également être lié à la température de cuisson, à vérifier de préférence avec un thermomètre. Les confitures de fruits sont généralement cuites à exactement 4 ou 5 °C de plus que le point d’ébullition d’eau, soit 104-105 °C. Or, l’altitude peut jouer sur la température d’ébullition d’eau qui chute de 1 °C tous les 550 m d’altitude. Pensez à bien le prendre en compte ! Si vous n’atteignez pas la bonne température, la confiture risque de moins bien prendre. Si au contraire vous dépassez même un peu, elle sera au contraire trop cuite et durcira. C’est un point à considérer aussi important que de respecter le temps de cuisson, soigner la quantité de sucre ou encore stériliser les pots (pour la conservation des confitures maison).

Bien souvent, le problème vient du fruit. Les fruits riches en eau contiennent en effet moins de pectine en général. Or, cette fibre végétale possède des propriétés gélifiantes naturelles. C’est la raison pour laquelle une confiture d’abricots, de nectarines ou de pêches peut s’avérer trop liquide en refroidissant. Il se peut aussi que les fruits aient été trop mûrs, détruisant la pectine dans le fruit. Cela peut alors gêner ainsi la gélification de la préparation sucre-fruits. L’eau a plus de mal à dégorger, laissant la confiture trop liquide. Pas top à tartiner…

Comment rattraper une confiture trop liquide ?

tartine confiture
Confiture de fraises – Crédits : Pixabay/CongerDesign

La pectine de pomme à la rescousse

En général, on ajoute environ 15 g de pectine industrielle dans une recette de confiture, accompagnant ce gélifiant de sucre et de jus de citron pour plus d’efficacité. Toutefois, si vous avez des pommes, nul besoin de foncer en magasin en acheter ! En effet, la pomme est un fruit extrêmement riche en pectine, particulièrement la pomme verte. Elle peut donc à elle seule sauver une confiture, marmelade ou gelée ! Pour ce faire, ajoutez des morceaux de pomme ou du jus de pomme dans la marmite pour rectifier votre confiture ratée. Laissez cuire un peu.

Si vous aimez faire de la confiture, vous pouvez aussi préparer de la pectine prête à l’emploi avec des épluchures et des trognons de pommes !

Le citron pour sauver une confiture trop liquide

On utilise très communément le jus de citron (en général le jus d’un citron pour un kilogramme de fruits), avant de démarrer la cuisson dans la bassine à confiture, et il y a une raison ! Le roi des agrumes est en effet lui aussi très riche en pectine. Aussi, le simple fait d’ajouter un zeste de citron ou quelques gouttes devrait permettre d’obtenir la texture recherchée pour vos confitures, marmelades ou gelées. C’est aussi une belle option si vous n’appréciez pas le goût de la pomme. C’est au choix !

confitures cerises framboises silviarita
Confiture de fruits rouges (griottes, framboises…) – Crédits : Pixabay/Silviarita

Ajouter un gélifiant ou épaississant

Vous pouvez ajouter des feuilles de gélatine (origine animale) ou mieux encore de l’agar-agar (origine végétale). Ne craignez rien, ce dernier n’altère pas la saveur de la recette ! Il suffit de laisser refroidir la préparation avant d’ajouter ce gélifiant dilué dans un peu d’eau. Ensuite, remettez la confiture froide à cuire pour permettre de l’activer et gélifier votre confiture trop liquide. Le dosage dépendra surtout de la quantité de confiture que vous voulez gélifier. Comptez environ 4 g d’agar-agar pour un kilo de fruits.

Bon à savoir : Certaines personnes utilisent aussi de la Maïzena. Si vous n’avez rien d’autre, cela fera l’affaire !

Recuire une confiture trop liquide

Le fait de mettre une confiture trop liquide à recuire permet de faciliter l’évaporation de l’eau en excès. Il faut dans ce cas rallonger le temps de cuisson tout en veillant à bien surveiller la prise de la confiture à la cuillère. Pour être sûrs, appliquez la technique qui consiste à déposer une goutte de confiture sur une assiette froide. Si cela gélifie bien et prend, vous pouvez stopper la cuisson et mettre la confiture dans les bocaux stérilisés. Attention toutefois, cette astuce fait perdre aux fruits une partie de leurs saveurs. Elle reste toutefois très appréciée, car elle ne nécessite aucun ajout !

Comment rattraper une confiture trop épaisse ?

confiture de figues
Confiture de figues – Crédits : Pixabay

Rajouter de l’eau permet de délayer la confiture afin de la rendre moins épaisse. Pour ce faire, vous pouvez tout simplement mettre quelques cuillères à soupe d’eau dans le pot. Ensuite, passez le tout au micro-ondes. Cela évite d’avoir de la vaisselle supplémentaire ! Pendant la cuisson, vous pouvez aussi incorporer 5 cl d’eau chaude ou d’eau bouillante pour 300 g de confiture. Puis remettez brièvement la confiture à cuire et n’arrêtez jamais de remuer. Vous pouvez aussi ajouter un filet de jus de citron dans l’eau.

Et voilà ! Vous savez rattraper une confiture trop liquide ou trop épaisse ! Une fois la recette et le geste acquis, faire des confitures maison vous paraîtra très simple. N’hésitez pas alors à vous faire plaisir en ajoutant de la cannelle, des amandes, du gingembre, une gousse de vanille, de la menthe ou du romarin pour créer des recettes uniques et plus à votre goût.