Votre riz est trop cuit ? Voici 3 astuces pour sauver votre recette !

riz trop cuit surcuisson
Crédits : iStock - Modif : ADGM
5/5 - (1 vote)

En cuisine, un rien peut ruiner votre recette ! Par exemple, une minute d’inattention ou une confiance trop aveugle placée dans le riz long grain acheté au supermarché, et vous voilà avec une masse collante et surcuite. Bien sûr, hors de question de gaspiller, mais ce n’était vraiment pas le résultat escompté et cette bouillie n’en finit plus de coller à la casserole. Heureusement, le riz mou et pâteux est loin d’être une fatalité ! Rattraper un riz trop cuit n’est en effet pas seulement possible, mais aussi bien plus facile que vous ne le pensez. Découvrez donc des astuces simples et efficaces pour redonner à votre riz surcuit la texture légère et ferme que vous recherchiez pour une expérience culinaire on ne peut plus savoureuse malgré une cuisson trop prolongée.

1) L’eau froide pour sauver un riz trop cuit

C’est l’amidon dans le riz qui lui permet de gonfler et se gélifier. Or, en cas de surcuisson, le riz va en relâcher encore plus, ce qui va lui donner sa texture gluante et pâteuse. Pour rectifier le coup, il est possible d’égoutter cet aliment avec une passoire ou un tamis et de le rincer avec un filet d’eau froide. Cela permettra de stopper immédiatement la cuisson et de débarrasser cet aliment d’une partie de son amidon afin de le rendre moins collant. N’hésitez pas à utiliser vos doigts ou une fourchette pour délier les grains et rendre la portion plus homogène.

Pour servir un riz bien chaud après l’utilisation de cette astuce, passez-le brièvement à la poêle avec un mince filet d’huile et en remuant très régulièrement. Vous pouvez aussi si vous le souhaitez passer le plat dans un four chaud éteint.

laver le riz rincer un riz trop cuit pour le rattraper
Crédits : iStock

2) Un tour au four pour retrouver la texture idéale

Si vous avez oublié le riz sur le feu, vous pouvez tout à fait envisager de le placer au four pendant quelques minutes dans un plat adapté. Le fait de l’enfourner va permettre d’assécher le riz et de le rendre moins collant. En effet, la chaleur du four va le débarrasser de son excès d’humidité pour redonner aux grains une texture plus agréable en bouche. Assurez-vous simplement de bien surveiller la cuisson de manière à ne pas faire brûler le riz ou le rendre trop sec !

Bon à savoir : de la même manière, vous pouvez utiliser le four pour rattraper un riz trop cru qui manque un peu de cuisson. Il suffit pour cela de le mettre dans un plat adapté à la cuisson au four dans lequel vous ajouterez un fond d’eau. Enfin, faites cuire le tout à faible température en surveillant bien. 

riz trop cuit surcuisson
Crédits : iStock

3) Utiliser son riz trop cuit dans une autre recette

Vous aviez besoin d’un riz ferme en accompagnement et vous voilà avec un riz qui ressemble à de la bouillie ? Au lieu de le jeter à la poubelle ou de gâcher votre plat en l’utilisant quand même, privilégiez le recyclage dans une autre recette ! Conservez la plâtrée de riz dans un contenant hermétique placé au réfrigérateur et utilisez-la pour épaissir une soupe de légumes, servir de liant pour des boulettes de viande, former des galettes de riz, faire une couche supplémentaire dans un gratin ou préparer du riz poêlé avec de la sauce soja et de la sauce pimentée.

Ce riz détrempé peut aussi se transformer en riz au lait, une salade de riz fondante ou en arancini (des boulettes de riz frites ou cuites souvent réalisées avec des restes de risotto accompagnées de mozzarella, pesto, gorgonzola ou Bolognaise). Certains cuisiniers utilisent aussi volontiers le riz trop vaseux pour un poke bol gourmand, le chirashi ou des sushis. Il suffit alors de lui ajouter du vinaigre de riz et de le présenter avec du poisson et des crudités. En bref, n’hésitez pas à donner au riz une autre forme pour oublier complètement sa texture ratée.

Votre petit raté en cuisine ne doit pas vous empêcher de conserver l’eau de riz : ses utilisations possibles ne manquent pas !


Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Écrit par Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.