in

Trop salé, sec ou épicé ? Voici comment sauver un plat raté en 10 astuces !

Crédits : 089photoshootings / Pixabay

Chez certains, la cuisine semble tout simplement innée. Donnez-leur des ingrédients et ils vous prépareront comme par magie un plat parfait. Et puis, il y a les autres… ceux qui n’ont aucune notion d’assaisonnement ou chez qui la maîtrise de la cuisson est plus qu’approximative. Ne parlons même pas des associations désastreuses et d’une tendance à la catastrophe culinaire très poussée. Si vous êtes dans cette deuxième catégorie, nous venons aujourd’hui à votre rescousse pour sauver vos plats. Et ne soyez pas désolés, vous ne pouvez pas être bons partout ! Alors, à défaut de gérer en cuisine, soyez un sauveteur de plat professionnel ! En effet, un plat raté peut facilement être rattrapé… de quoi vite oublier les petits loupés 😉

1) Une préparation trop sèche

Crédits : philandcocuisine

Pour une volaille dont la consistance est proche de celle d’une semelle, mettez du beurre mou dessus et enroulez avec du film alimentaire pendant 10 minutes.

Pour du poisson, enroulez-le avec de la poitrine fumée ou de la courgette en fines lamelles et entourez le tout de papier d’aluminium. Faites passer cela au four en optant pour un thermostat doux.

Pour un moelleux au chocolat, préparez un mélange à température ambiante composé de 1 bol de sucre, 1 bol d’eau, un verre de jus d’orange et un bâton de vanille. Imbibez votre gâteau avec ce sirop.

2) Un plat raté, car vous avez eu la main lourde sur le sel

Souvent, il suffit de laisser cuire une trentaine de minutes dans la préparation une pomme de terre crue épluchée et découpée en 4 morceaux que vous retirerez avant de faire le service. Elle se gorgera de sel au fur et à mesure. Si vous n’avez plus de pommes de terre, mettez du pain avec sa mie.

Pour une blanquette, vous pouvez mettre plus de garniture. Les oignons, carottes, etc. absorberont le sel.

3) Trop de cuisson

Crédits : calliphile.canalblog.com

Pour un gigot, faites-le confire dans votre cocotte ou en l’enfournant à un thermostat 170°. Arrosez régulièrement avec de l’huile d’olive.

Pour un steak, n’hésitez pas à la hacher pour lui donner un aspect plus fondant. Vous pourrez ensuite le cuisiner dans un hachis ou dans une moussaka par exemple.

Pour du riz brûlé, mettez du pain (de mie par exemple) par dessus enroulez la casserole d’aluminium. Laissez poser quelques instants, le pain va absorber le goût de brûlé.

4) Vous avez mis trop d’épices par mégarde

Crédits : Alpha/Flickr

Ajoutez du lait de coco pour adoucir le goût de la préparation. Vous pouvez aussi ajouter un peu de lait d’amande ou de jus de citron vert suivant ce que vous avez sous la main. Si vous avez du yaourt nature ou du fromage blanc (125 g), vous pouvez tout à fait aussi retirer une louche de votre sauce trop épicée et la remplacer par l’un de ces deux ingrédients (125 g suffisent). Les produits laitiers sont géniaux contre ce qui est épicé.

Une autre astuce consiste en l’ajoute d’ananas ou de patate douce dont le goût plus neutre se gorgera d’épices. Cela permettra d’atténuer ce goût prononcé.

Et si vous n’avez pas de sauce dans votre plat, doublez les ingrédients utilisés pour pouvoir rééquilibrer les saveurs.

5) En cas d’abus d’ail

Crédits : Public Domain Pictures

Ici, la meilleure astuce consiste en l’ajout d’un bouquet de persil qui accrochera le goût de l’ail. Ouf !


Écrit par Julie Vera, rédactrice santé

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.