in ,

3 astuces simples pour payer ses appareils auditifs moins cher

Crédits : iStock
5/5 - (1 vote)

Aujourd’hui, on estime qu’un tiers des plus de cinquante ans souffre d’un problème d’audition. Pour ces personnes, les prothèses auditives représentent un espoir de retrouver un certain confort auditif au quotidien. Leur coût parfois prohibitif en a néanmoins longtemps rebuté plus d’un. Grâce à la réforme 100 % santé, les équipements de classe 1 sont devenus de plus en plus accessibles avec un reste à charge zéro. D’autres astuces permettent toutefois de payer moins cher ses appareils auditifs, notamment quand on opte pour un équipement de classe 2.

1) Demander plusieurs devis pour payer ses appareils auditifs moins cher

Le coût d’une prothèse auditive peut varier suivant divers facteurs (technologies, autonomie, options, etc.). Toutefois, il est à noter aussi qu’en fonction des centres auditifs, les prix peuvent aussi beaucoup varier pour des garanties similaires. N’hésitez donc pas à demander des devis auprès de plusieurs audioprothésistes. Vous aurez ainsi matière à comparer pour choisir l’offre la plus intéressante.

2) Avoir une bonne mutuelle

Le prix des appareils auditifs peut également varier énormément en fonction de votre mutuelle si vous optez pour des appareils issus du “panier libre” au lieu des appareils de classe 1 qui entrent dans le cadre de la réforme 100 % santé. Le montant de remboursement de vos aides auditives va alors dépendre des clauses prévues dans votre contrat. Si vous bénéficiez d’un niveau de garantie élevé en matière de soins auditifs, cela vous permettra de limiter les frais. Certaines mutuelles permettent en outre un remboursement en deux parties (un pourcentage du remboursement de l’assurance maladie (toujours supérieur à 100 %) auquel s’ajoutera une somme forfaitaire pour réduire le reste à charge).

prothèses auditives appareils auditifs taille coût prix
Crédits : Pixabay/Pb826

Si votre niveau de remboursement est faible, il peut être plus rentable de changer de mutuelle en envoyant une lettre de résiliation en recommandé au plus tard deux mois avant l’anniversaire de votre contrat. Si votre nouveau contrat ne prévoit pas de délai de carence, vous pourrez ainsi rapidement vous équiper avec votre future aide auditive.

3) Vérifiez si vous ne bénéficiez pas d’aides supplémentaires

On a tendance à l’oublier, mais il existe des aides supplémentaires sous condition de ressources pour les plus faibles revenus ainsi que pour les personnes chez qui la perte auditive constitue un handicap. Vous pouvez demander les aides possibles et démarches à accomplir en contactant une association de personnes malentendantes ou le service social de votre mairie.