in

8 aliments mauvais pour la mémoire et le cerveau

Crédits : iStock

5) La margarine et le fromage

Crédits : iStock

La margarine contient une grande quantité d’acide gras trans déjà mentionné plusieurs fois dans l’article. Ces derniers agissent directement sur les membranes du cerveau en les rendant plus rigides. Cela a pour effet de rendre la communication inter-cellulaire plus compliquée. En outre, ils ont tendance à prendre la place des oméga-3 qui protègent et entretiennent notre cerveau. Également riches en gras trans, les fromages sont eux aussi concernés et peuvent expliquer une mémoire plus faible, un déclin cognitif et un volume cérébral inférieur.

6) Les aliments frits

frites friture huile
Crédits : Pixabay/3dman_eu

Si les fritures figurent dans cette liste d’aliments mauvais pour la mémoire, ce n’est pas juste parce qu’ils sont riches en mauvaises graisses. Dans la restauration rapide ou dans l’industrie alimentaire, la friture contient souvent des additifs, arômes artificiels, colorants et autres produits chimiques. Or, tous ces ingrédients nocifs nuisent aux cellules nerveuses du cerveau et ont une influence sur notre comportement.

7) Les sucreries

sucre boissons sucrées
Crédits : iStock

Plusieurs études ont déjà établi que les sucreries et boissons sucrées peuvent tout à fait provoquer des troubles de la mémoire et favoriser  l’apparition de symptômes précoces de la maladie d’Alzheimer. Et si le fructose des fruits n’est pas si néfaste, le “sirop de glucose-fructose”  utilisé couramment en tant qu’additif dans nos aliments quotidiens fait quant à lui partie des plus nocifs. En effet, ce fructose industriel a tendance à entrer en compétition avec le glucose et à l’empêcher d’atteindre les neurones pour les nourrir convenablement. La raison pour laquelle cela ne se produit pas avec les fruits est qu’ils sont riches en polyphénols. Ils permettent au glucose d’entrer dans les neurones. Alors, si tout excès de sucre est à éviter, il faut donc particulièrement se méfier de cet additif !

8) Les plats industriels, notamment light

Le fait maison est toujours préférable, car il est moins gras et moins salé. Et surtout, les plats maison contiennent moins d’additifs, conservateurs et colorants. Ils ont donc moins d’impact sur le système nerveux ainsi que le risque de développer des maladies dégénératives.  Quant aux produits light consommés dans le cadre d’un régime, ils sont bourrés d’édulcorants artificiels. Ils sont donc faibles en calories. Néanmoins, ils ne sont pas faibles en conséquence pour le cerveau chez qui leur consommation induit un ralentissement ainsi qu’une diminution des capacités d’apprentissage !