in

6 aliments pouvant favoriser une chute de cheveux

Crédits : iStock

On sait tous que certains aliments peuvent avoir une influence positive sur la pousse des cheveux. Outre la fameuse levure de bière, les aliments riches en vitamine B et vitamine E, acides aminés, zinc et magnésium peuvent en effet lutter contre la chute des cheveux de manière très efficace et les fortifier sans forcément nécessiter de compléments alimentaires. Toutefois, on sait moins que d’autres aliments peuvent au contraire avoir un effet négatif. Et pourtant, cela semble logique ! Si les nutriments dans notre alimentation jouent un rôle clé dans la santé de notre chevelure, ils peuvent évidemment aussi lui causer du tort. Par exemple, en cas de carence ou de régime drastique, l’on peut constater une perte de cheveux sévère. Alors, découvrez ces 6 aliments pouvant favoriser une chute de cheveux. Pour de beaux cheveux et avoir la fibre capillaire robuste, mieux vaut les limiter !

1) L’alcool

alcool cocktails boire
Crédits : Pixabay/Bridgesward

L’alcool est plutôt connu pour avoir des effets délétères sur le foie que pour favoriser l’alopécie. Et pourtant, il peut induire des carences en vitamine B qui est essentielle pour le renouvellement capillaire. À cause de cela, les cheveux vont graisser dès la racine. Cet excès de sébum va alors asphyxier le bulbe pilaire, occasionnant alors la chute du cheveu. Des excès ponctuels d’alcool peuvent donner lieu à des hépatites alcooliques où l’on constate des chutes de cheveux sévères en plus d’atteintes au foie.

2) Les courges et courgettes, des aliments parfois à l’origine d’une chute de cheveux

casserole inox courgette
Crédits : Pexels/Toa Heftiba Şinca

Difficile de croire que ces aliments peuvent être des ennemis de la croissance des cheveux et même en favoriser la chute ! Toutefois, les courges, courgettes et citrouilles peuvent contenir des substances toxiques (cucurbitacines) à cause des croisements avec d’autres variétés de cucurbitacées au cours de la pollinisation. Suite à cela, ces aliments prennent un goût amer et peuvent occasionner des troubles digestifs, parfois plus sévères (lésions intestinales, etc.). Cela peut aussi entraîner une chute de cheveu. On vous rassure : il est rare que ces légumes contiennent des cucurbitacines. Toutefois, méfiez-vous des courgettes dont le goût est très amer !

3) Les produits laitiers

calcium
Crédits : iStock

Difficile d’envisager un lien entre produits laitiers et chute de cheveux, d’autant que ces aliments sont synonymes de croissance dans l’imaginaire collectif. Et pourtant, ils peuvent paradoxalement tout à fait nuire à la croissance du cheveu et à sa santé. En effet, il peut y avoir un  déséquilibre entre calcium et magnésium, qui lui est antagoniste. Le magnésium prévient en effet l’accumulation de calcium dans les follicules pileux, ce qui permet de limiter la chute des cheveux. Cela explique pourquoi une forte consommation de produits laitiers a un effet négatif sur la repousse des cheveux.

4) Les breuvages riches en tanins

théière bol
Crédits : Pexels

Une carence en fer peut être à l’origine d’une chute de cheveux. C’est d’autant plus vrai chez une femme dont les règles sont abondantes. Or, des boissons riches en tanins telles que le vin, le thé ou encore le café ont pour effet de perturber l’absorption du fer par l’organisme. Si vous consommez des aliments riches en fer (légumineuses (haricots, lentilles, pois, pois chiches), etc.), espacez la consommation de boisson contenant des tanins pour laisser à votre corps tout le loisir de bien absorber tous les oligo-éléments. Sachez également qu’à contrario, l’oignon et l’ail favorisent l’absorption du fer.

5) Les viennoiseries et aliments gras divers

croissants
Crédits : Pixabay/Skeeze

Les aliments gras (viennoiseries, friture, charcuterie, etc.) contiennent de nombreux acides gras saturés ou acides gras trans pouvant favoriser une chute des cheveux. En effet, ces aliments vont agir de la même manière que l’alcool en favorisant la séborrhée des cheveux. Cela va induire une surconsommation de vitamines du groupe B permettant le métabolisme des lipides. Ces mêmes vitamines ne pourront alors pas être mobilisées pour avoir les cheveux pleins de brillance et le follicule pileux en pleine santé.

6) Les aliments contaminés par des phytosanitaires

insecticide naturel traitement plantes répulsif
Crédits : iStock

Les polluants atmosphériques peuvent avoir une action délétère sur la peau et les cheveux. Néanmoins, on connaît moins les effets de la pollution absorbée dans l’alimentation. Pourtant, les produits insecticides, herbicides et fongiques peuvent aussi avoir un effet plus profond sur notre organisme. Cela touche au final nos organes et notre cuir chevelu. Quand on sait que les produits phytosanitaires peuvent être des perturbateurs endocriniens, il n’y a rien d’étonnant à ce que cela perturbe la thyroïde et cause une chute de cheveux.

Il existe de nombreux remèdes naturels et soins capillaires anti-chute de cheveux : huiles végétales (huile de ricin, etc.), huiles essentielles, ortie, thym, romarin… Néanmoins, l’alimentation équilibrée est le premier remède pour afficher de beaux cheveux des racines jusqu’aux pointes. Un rendez-vous chez son médecin et dermatologue permettra de définir la cause de votre perte de cheveux excessive (facteur hormonal, hérétaire…) et de mieux la combattre.