in

10 aliments pour venir ENFIN à bout des brûlures d’estomac

4.7/5 - (3 votes)

6) Cuisiner à l’huile de colza pour éviter les brûlures d’estomac

huile de colza
Crédits : iStock

Bien souvent, notre alimentation nous apporte trop d’acides gras oméga-6. Or, en trop grande quantité, ils peuvent favoriser les inflammations. Pour retrouver un certain équilibre, il ne faut pas hésiter à faire la part belle aux huiles végétales riches en oméga-3. Afin d’augmenter ces apports, vous pouvez tout à fait vous tourner vers l’huile de colza, l’huile de noix ou encore l’huile de cameline. Et surtout, optez de préférence pour une huile bio et pressée à froid pour une meilleure préservation des nutriments qu’elle contient.

7) Un kiwi en dehors des repas pour apaiser les brûlures d’estomac

kiwi avec la peau comestible santé
Crédits : PhotoMIX-Company

Le stress oxydatif joue un rôle certain dans les troubles de la digestion, et notamment les RGO. À ce titre, les antioxydants présents dans certains fruits en particulier peuvent s’avérer très utiles. Si vous les supportez bien malgré leur acidité, vous pouvez par exemple consommer des agrumes. Sinon, vous pouvez vous tourner vers les fruits rouges ou violets (fraises, cerises, raisins, myrtilles, etc.) ainsi que les fruits exotiques (kiwi ou grenade par exemple). Veillez cependant à ne pas excéder trois fruits par jour et à les prendre de préférence en dehors des repas. Cela permet ainsi de limiter le volume des repas, et donc par le même temps le volume gastrique.

8) Le quinoa pour limiter les ballonnements

quinoa
Crédits : Pixabay/Sweetlouise

Les fibres dans les céréales sont très bénéfiques pour les bonnes bactéries au sein de la flore intestinale et promeuvent donc un bon équilibre. En outre, elles luttent contre la constipation qui peut empirer le phénomène. Assurez-vous donc de varier vos sources de céréales, le pain et les pâtes pouvant quant à eux apporter trop de gluten. Vous pouvez par exemple manger du riz complet ou semi-complet, des légumes secs, du quinoa ou encore des graines germées qui ne favorisent pas les ballonnements, ces derniers pouvant aggraver les reflux.

9) Du poisson deux fois par semaine

maquereau poisson
Crédits : PxHere

Nous évoquions plus tôt l’importance des oméga-3 pour un meilleur équilibre avec les oméga-6 et pour profiter de leurs bienfaits anti-inflammatoires. En la matière, difficile de ne pas évoquer les poissons gras, particulièrement reconnus pour leurs apports incomparables. Pour éviter les produits très pollués, préférez les petits poissons tels que les sardines, les maquereaux ou les harengs. Idéalement, consommez-en deux fois par semaine.

10) Des légumes bons pour les intestins

épinards
Crédits : Pixabay/kkolosov

Les légumes doivent être présents à tous les grands repas pour apporter leurs minéraux alcalinisants et protéger ainsi votre appareil digestif de l’acidité des autres aliments. Pour ne rien gâcher, ils apportent leur part d’antioxydants et de fibres alimentaires. N’hésitez pas ici à varier les couleurs (épinards, brocolis, betteraves, poivrons, etc.) et à limiter votre consommation de tomates si elles favorisent vos reflux.

Quelques conseils alimentaires en plus pour la route…

-Prenez le temps de manger lentement et de bien mastiquer, ce qui favorise la salivation, et donc la digestion.
-Ne vous privez de rien, car aucun aliment n’est interdit ! Préférez simplement consommer les aliments qui favorisent les reflux (pain avec du beurre, jus de fruits, café, etc.) le matin plutôt que plus tard dans la journée.
-Soignez toujours le repas du soir qui se doit d’être léger. Limitez les aliments aggravants au moment du dîner.
-Si vous faites des écarts le soir(par exemple pour un repas de famille ou une sortie au restaurant), faites de petites portions, ne vous resservez pas trop souvent et privilégiez au maximum les légumes et fruits. En outre, limitez au maximum le vin au profit de l’eau. Surtout, ces écarts doivent rester occasionnels.
-À part le matin, évitez la théine et la caféine ! Préférez les tisanes digestives ou le roïbos.

Si ces conseils ne suffisent pas à soulager vos symptômes (toux chronique, enrouement, asthme, épisodes de pharyngites ou laryngites, gingivite, caries dentaires à répétition ou usure des dents causée par l’acidité des remontées gastriques, troubles du sommeil, etc.), n’hésitez pas à consulter votre médecin qui vous dirigera sûrement vers un gastro-entérologue.

Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Écrit par Julie Vera, experte santé, bien-être et vie pratique

Je suis heureuse de pouvoir conjuguer mon amour du partage avec ma passion pour les remèdes naturels et les produits cosmétiques et ménagers faits maison. Prouver chaque jour que l'on peut prendre soin de soi, de son entourage, de son jardin et de ses animaux en respectant la planète est un vrai moteur et une motivation pour moi.