in ,

7 remèdes qui permettent de se débarrasser des acrochordons

Crédits : Grook Da Oger / Wikimedia Commons
7 remèdes qui permettent de se débarrasser des acrochordons
noté 3.4 - 83 votes

Acrochordons, papillome fibroépithélial, polype fibroépithélial ou tétines. On a souvent beaucoup d’imagination lorsqu’il s’agit de trouver des noms poétiques aux éléments qui nous dérangent. Ici, il s’agit de petites excroissances au niveau des aisselles, du cou, de l’aine et même sous les seins (pour faire bonne mesure). Bien que tout à fait bénignes et non cancéreuses, elles n’en sont pas moins inesthétiques et désagréables. Voici quelques remèdes naturels ou à base de produits que vous avez à la maison pour en venir à bout sans douleur. Il convient néanmoins de consulter un médecin pour être sûr qu’il s’agit de cela et que les traitements peuvent vous convenir.

1) Le vernis à ongles

Crédits : iStock

Le vernis à ongles transparent est l’ingrédient d’un des traitements contre ces excroissances. Le site HomeRemedyHaven.com recommande l’application deux fois par jour de ce vernis jusqu’au détachement de l’acrochordon. L’utilisation est bien sûr déconseillée sur les zones sensibles telles qu’autour de l’anus, vers les yeux, les narines ou les lèvres.

2) Le combo gagnant : bicarbonate de soude et huile de ricin

Crédits : MaxPixel

En mélangeant les deux ingrédients jusqu’à obtenir une pâte épaisse (deux cuillères à café d’huile de ricin et une cuillère à café de bicarbonate de soude devraient être un bon dosage), vous pouvez créer un baume génial pour sécher les tissus qui composent l’excroissance et à terme, la faire tomber. Cela peut prendre environ deux semaines si vous l’appliquez bien 3 fois pas jour. Vous pouvez notamment en mettre la nuit et couvrir d’un pansement puis rincer à l’eau tiède le lendemain.

3) Le vinaigre de cidre

Crédits : wicherek / Pixabay

Appliqué plusieurs fois par jour, il donne aux acrochordons une teinte sombre. C’est à éviter près des yeux ou de l’anus.

 4) Les graines de Fenugrec

Crédits : Ajale / Pixabay

C’est un classique de la médecine arabe, grecque, italienne et indienne grâce à ses antioxydants puissants. Faites tremper les graines dans de l’eau toute une nuit et buvez cette eau à jeun le lendemain. Vous pouvez alternativement mâcher les graines trempées. Attention n’en consommez pas plus de 100 g par jour et ne testez pas ce remède si vous avez des problèmes de thyroïde ou de l’anémie.

5) L’huile d’origan

4
Crédits : Ajale / Pixabay

Elle contient du contient du thymol, de l’arvacrol et du p-cymène qui sont très antibactériens, mais aussi des antimelanomiques, des antispasmodiques, anti-inflammatoires, antioxydants et des propriétés antiseptiques. Bref cette huile est bien armée pour combattre les acrochordons (le dessèchement prend environ un mois en général avant que l’excroissance ne tombe). Préparez un mélange de quatre à six gouttes d’huile de noix de coco et de deux à trois gouttes d’huile d’origan et appliquez sur la zone à traiter 3 fois par jour. Évitez le contact avec les yeux.

6) L’ail frais

Crédits : Pixabay

Il est génial contre les infection cutanées variées. Ecrasez quelques gousses jusqu’à obtenir une belle pâte à appliquer sur les boules de chair chaque jour. Couvrez cette préparation d’un pansement et laissez poser toute la nuit. Le lendemain, rincez à l’eau tiède.

7) Les oignons

Crédits : Couleur / Pixabay

Pour bénéficier des effets du jus acide, coupez un oignon en petits morceaux et ajoutez-y une demi-cuillère à café de sel. Laissez macérer toute une nuit dans un récipient bien fermé. Le lendemain, récupérez le jus. Comme pour l’ail, appliquez cela sur les acrochordons le soir sous un pansement et rincez à l’eau tiède.