in ,

5 astuces de grand-mère naturelles contre le mal de mer

Crédits : iStock

Vous avez prévu de faire un voyage en bateau cet été ? Que ce soit au cours d’une activité, le temps d’une croisière ou pour vous rendre sur votre lieu de vacances, il se peut que cette traversée vous inquiète un peu. En effet, nous n’avons pas tous ce que l’on appelle communément “le pied marin” et notre oreille interne souffre du tangage et mouvements du bateau ! Avec des symptômes du mal de mer désagréables tels que la pâleur, le mal au cœur, les sensations de vertige, les malaises, les sueurs froides, les maux de tête, les nausées et les vomissements, cela peut vite devenir désagréable et ingérable alors que prendre la mer et profiter des paysages maritimes devrait être un bonheur pour tout voyageur. Alors, pendant le voyage, prenez un peu d’air frais et pensez aux solutions naturelles de grand-mère. Voici quelques remèdes naturels et conseils de mamie pour que tout se passe sans désagréments et… “sans faire de vagues” !

1) Le lait et le pain contre le mal de mer

Crédits : Pixabay/Fotorech

L’alliance des deux est très connues de ceux qui cherchent à stopper la nausée. En fait, le lait tapisse les parois de l’estomac tandis que le pain absorbe les excès d’acidité ! C’est notamment un bon moyen de se remplir le ventre avant d’embarquer (tout comme la banane et les pommes vertes contre les aigreurs) et cela prévient et soulage le mal de mer. Il suffit de faire chauffer un peu de lait sans le faire bouillir et d’émietter une tranche de pain beurré. Une fois imbibé de lait, il faudra manger le pain lentement en prenant le temps de mastiquer.

2) Une compresse froide

Crédits : Pezibear / Pixabay

Appliquez une compresse ou un gant de toilette imbibé d’eau froide sur votre nuque pour calmer les nausées et vous sentir mieux. Pour plus d’efficacité, nous vous conseillons de coupler la compresse avec une position précise : vous asseoir par terre en vous adossant à un mur et poser la tête entre vos genoux pliés. N’oubliez pas de bien respirer !

3) L’huile essentielle de menthe dans tous ses états

Crédits : Pexels/Amber Faust

Qui dit “nausées” dit forcément “menthe poivrée”. Vous pouvez tout d’abord en frotter deux gouttes sur votre poignet, ce geste permettra de faire deux choses :  respirer son odeur ou en tamponner ensuite sur votre cou pour calmer l’envie de vomir. C’est étonnant, mais ça fonctionne ! Avec un doigt propre ou un coton-tige, vous pouvez aussi appliquer de l’alcool de menthe sur vos gencives en effectuant des gestes doux pour ne pas les irriter. Sinon, pensez aussi à emporter des bonbons ou chewing-gum à la menthe de préférence sans sucres. Ainsi, vous pourrez suçoter pendant la traversée ou des gommes à mâcher pour aider à vous relaxer.

Autre solution : le citron ! N’oubliez pas l’huile essentielle de citron qui est un incontournable contre le mal du transport et pour lutter contre les nausées. En plus, elle peut en plus être utilisée par les femmes enceintes ! À respirer sur un mouchoir ou directement dans le flacon ou en mettre une goutte sur du sucre ou dans du miel.

4) Le gingembre

Crédits : Flickr/Kjokkenutstyr.net

C’est sans surprise que nous mentionnons ici cet ingrédient champion contre les nausées et le mal des transports ! En favorisant la production d’enzymes digestives, il aide à neutraliser l’acidité gastrique. De plus, ses phénols apaisent l’estomac. Une tisane à base de tranches de gingembre frais additionnée d’un peu de miel peut être bue une trentaine de minutes avant d’embarquer en prévision du mal de mer. Vous verrez, c’est très efficace contre les envies de vomir.

5) L’homéopathie contre le mal de mer

Crédits : Pixabay/Bru-nO

En fonction des symptômes ressentis, vous pouvez également vous tourner vers les remèdes homéopathiques. Ici, il faudra deux à trois granules avant les repas ou au moment des nausées (huit fois par jour maximum). Si vous vous sentez mieux lorsque vous prenez l’air sur le bateau, optez pour Tabacum composé et si c’est après avoir vomi que vous ressentez une amélioration, prenez plutôt Nux vomica 9 CH. Si vous avez le combo migraine + nausées, passez à la vitesse supérieure avec Iris versicolor 9 CH. En cas de faiblesse ou de maux accentués par la simple vue de la nourriture et les mouvements, c’est Colchicum 9 CH qu’il vous faut.

Avec tout cela, l’envie de vomir met les voiles !

Source : Docteur Tamalou

Articles liés :

Le secret des marins qui a fait ses preuves contre le mal des transports

4 remèdes pour vite oublier votre mal des transports (cinétose)

Un remède simple et rapide contre le mal du transport (+ conseils)