in

Mensonge, mensonge… Voici 7 signes pour repérer un menteur !

Crédits : iStock

Dès notre plus tendre enfance, on nous rabâche sans arrêt que ce n’est pas beau de mentir. Toutefois, que ce soit par honte, par omission, pour protéger ses proches ou pour se mettre en valeur, l’on peut tous être amenés à “arranger la vérité”. D’ailleurs, au cours de ses travaux, Robert Feldman, un professeur de psychologie à l’université du Massachusetts (USA), avait observé que pendant une conversation banale de 10 minutes, 60% des gens enchaînent deux à trois mensonges en moyenne, le tout sans nécessairement s’en rendre compte. Mais comment reconnaître un menteur au quotidien et débusquer les mensonges ? En remarquant les signes que l’on vous ment bien sûr ! Il est en effet possible de déceler certaines modifications physiologiques et comportementales pour en déduire la sincérité de vos proches. Regardez votre interlocuteur : voici quelques signes à décoder pour repérer un menteur.

Vous allez ainsi devenir un vrai détecteur de mensonges expert pour décrypter le langage non verbal, même face à un bon menteur !

1) Vous pouvez repérer un menteur en regardant sa bouche

signes repérer un menteur bouche
Crédits : iStock

On a beau mentir, le corps, lui, connaît la vérité et le montre à tous. Quand une personne ment, ses mimiques faciales ne peuvent donc pas vous tromper. Les menteurs adoptent des signaux non verbaux comme le fait de mettre un doigt sur leurs lèvres ou cacher leur bouche avec la main. Cela vaut aussi pour la bouche en huître qui, un peu comme une bouche cousue, fait écho à l’injonction de se taire. On garde les lèvres serrées pour ne pas laisser la vérité s’échapper ! Si une personne cache ses lèvres inconsciemment, c’est donc un bon moyen de savoir comment détecter les mensonges.

2) Le menteur a aussi tendance à toucher son corps

signes repérer un menteur nez
Crédits : iStock

Le fait de cacher la tête, le cou ou le ventre n’est pas un bon signe. Le menteur se sent en effet vulnérable avec la peur d’être débusqué ou subir des attaques. Il masque donc les zones sensibles pour se protéger… comme il le fait avec son mensonge ! La main sur la gorge exprime aussi la difficulté face à l’expression d’une idée ou d’une opinion. Méfiance, la personne en face de vous ne dit peut-être pas tout ce qu’elle pense. Enfin, les menteurs n’ont pas un nez qui s’allonge à la Pinocchio. Toutefois, ils ont tendance à beaucoup le toucher, un geste inconscient lié possiblement à la poussée d’adrénaline dans les capillaires du nez. Et s’il va se toucher le nez en se bouchant une narine, clairement, cette situation, il ne la sent pas !

3) Faites attention à son regard

signes repérer un menteur regard
Crédits : iStock

On dit que les yeux sont les miroirs de l’âme et même un menteur professionnel n’y échappe pas. Le regarder vers le bas est ainsi un code gestuel fort pouvant indiquer un mensonge. En effet, une personne qui se souvient d’une information (et donc dit la vérité) aura plutôt tendance à porter son regard vers la droite. Autre indicateur de mensonge : le regard qui glisse subtilement vers la sortie. Empêtré dans son mensonge, votre orateur cherche une issue de secours inconsciente par ce mouvement oculaire. Enfin, vous pourrez décrypter un mensonge en vous basant sur le fait de maintenir un contact visuel direct trop soutenu sans ciller. Une personne qui dit la vérité ne soutient pas le regard et bouge plus les yeux.

4) Beaucoup répéter et détailler, un signe de mythomanie

signes repérer un menteur répétitions détails
Crédits : iStock

Le langage verbal peut aussi vous montrer qu’une personne a tendance à mentir lors d’une conversation. On peut ainsi apprendre à détecter le mensonge au fait que le mythomane a tendance à se répéter et s’appesantir sur les détails. Meubler longuement lui permet de l’étayer et du lui donner plus de crédibilité, donnant des informations que vous n’avez pas forcément demandées. Les répétitions lui permettent aussi de gagner du temps pour rassembler ses idées. Et puis, en plus de convaincre l’autre, c’est aussi un moyen de se convaincre soi-même que l’on dit vrai. Trop de détails tuent le détail !

5) Repérer un menteur à sa respiration

stress colère mauvaise humeur exaspération
Crédits : iStock

Outre les expressions du visage, la respiration est aussi un moyen de déceler la vérité par le biais du langage corporel. En effet, le fait de mentir a une influence sur le débit sanguin comme le rythme cardiaque. Ce faisant, la respiration en vient à changer et devient plus bruyante. Parallèlement, le menteur a aussi la bouche sèche, ce qui va lui donner du mal à parler. Ces signes corporels en disent donc très long !

6) L’agitation, un autre indice suspect

Crédits : Davidqr / Pixabay

La tromperie, ce n’est pas de tout repos et il est donc difficile de maîtriser son corps. Et là, même pas besoin de décodeur. On peut démasquer un menteur en portant attention aux gestes parasites difficiles à ne pas repérer tant ils sont empreints de nervosité et d’inconfort. Entre le fait de bouger les pieds, triturer ses cheveux ou ses oreilles, pianoter avec ses doigts ou poser la main devant sa bouche, c’est on ne peut plus flagrant : on sent que le menteur est mal à l’aise. Il fait des mouvements de tête rapides et ses sourcils sont tirés vers le haut. Pire encore, le menteur n’aspire qu’à la fuite. Très fuyant, on constate sa jambe, son buste ou son regard tournés vers la sortie la plus proche. Ses jambes sont même prêtes à bondir. Et dans son discours verbal, il cherche à changer de conservation ou détourner votre attention.

7) La tonalité de sa voix change, son agressivité monte

Crédits : Pixabay/Komposita

L’intonation comme la tonalité de la voix du menteur peuvent changer, ce qui peut trahir les incohérences dans le discours. Avec le stress, le flux de paroles varie parfois beaucoup. Me menteur peut aussi montrer des signes d’agacement. Si une personne se braque et se met sur la défensive sans raison apparente autre qu’une simple interrogation de votre part, c’est qu’il y a de quoi creuser ! Une personne au clair avec elle-même et sincère n’aurait en effet par besoin de témoigner une once agressivité. Acculés, certains menteurs peuvent même devenir hostiles. Il s’agit alors d’attaquer pour impressionner et détourner la conversation… plutôt que simplement avouer !

L’étude des expressions faciales et de la communication non verbale via le langage du corps et les postures corporelles est un outil précieux pour détecter un mensonge. Il va toutefois de soi qu’il faut connaître un minimum vos collègues ou votre entourage pour pouvoir déceler les signes indiquant que vous êtes face à un menteur. Vous ne pouvez en effet repérer un manque d’honnêteté si leur attitude est en opposition à leur comportement habituel !