in

Mal aux seins : 5 remèdes naturels pour soulager les douleurs

Crédits : iStock

On parle de mastalgie, de mastodynie ou plus simplement de douleurs mammaires. Légères ou sévères, constantes ou cycliques, les douleurs aux seins sont très communes chez la femme (deux sur trois !). Les raisons sont multiples, à commencer le cycle menstruel qui peut, après l’ovulation, laisser les seins gonflés, sensibles, tendus et douloureux avant les menstruations ou pendant les règles. D’autres causes possibles chez certaines femmes incluent l’allaitement (notamment en cas de mastite ou d’engorgement), la contraception, et la prise de certains médicaments, la présence de kystes ou un potentiel traumatisme. Certains remèdes naturels de grand-mère peuvent vous apporter du soulagement si vous avez mal aux seins.

Souvent, le cancer du sein n’entraîne pas de douleur sauf si la tumeur est très volumineuse. Pour des douleurs aux seins persistantes ou qui s’intensifient, un contrôle auprès d’un médecin traitant ou gynécologue reste plus que conseillé. Lui seul pourra, à l’aide d’une palpation, d’une mammographie ou biopsie, vous rassurer. N’attendez pas pour lever le moindre doute !

1) L’alimentation, à soigner quand on a mal aux seins

vitamine E
Crédits : iStock

Votre assiette peut tout à fait avoir une influence sur vos troubles hormonaux et votre syndrome prémenstruel. Contre les douleurs au niveau de la poitrine, il est en effet conseillé de limiter sa consommation de mauvaises graisses, d’aliments industriels et de sel (qui augmente la rétention d’eau). Quant à la caféine, elle peut favoriser l’inflammation des seins.

Heureusement, la liste des aliments conseillés est plus longue que celle des aliments déconseillés ! Les aliments riches en fibres (lentilles, haricots secs…) et les céréales complètes (riz, pâtes, avoine, etc.) sont excellents en consommation avant les règles. Deux vitamines sont aussi très utiles : la vitamine E (germes de blé, oléagineux, avocat, huile de tournesol ou d’olive, etc.) et la vitamine B6 (abats, banane, œufs, produits laitiers, etc.). Riche en phytoœstrogène, le soja reste toutefois votre meilleur allié !

2) Le froid, un antidouleur très efficace

serviette bain douche poitrine
Crédits : iStock

Le froid permet de faire dégonfler la poitrine douloureuse et d’en atténuer les douleurs. Cela peut passer tout simplement par l’application d’un gant de toilette préalablement rempli de glaçons pendant quelques minutes (10 maximum). Ce n’est pas très agréable, mais les désagréments et l’inconfort seront ainsi vite oubliés.

3) Maîtriser l’art du massage quand on a mal aux seins

mal aux seins douleurs massage
Crédits : iStock

Les automassages sont un excellent moyen de relâcher les tensions dans la poitrine et soulager les douleurs. Cela permet d’améliorer la circulation sanguine et le drainage lymphatique. Cela peut tout d’abord se faire sous la douche, en profitant de l’eau chaude pour réaliser un massage doux et relaxant. Pour ce faire, partez du centre pour aller jusqu’aux aisselles. Vous pouvez aussi vous masser en dessinant un huit couché avec le plat de la main allant d’un sein à l’autre. Faites ensuite un effleurement partant du centre du mamelon jusqu’à l’aisselle. Pour le massage de l’aréole et des mamelons, utilisez le bout des doigts pour ne pas exacerber plus encore leur sensibilité.

4) Atténuer les douleurs mammaires à l’aide des plantes

hamamélis
Crédits : JanneG / Pixabay

Quand on a mal aux seins, on peut par exemple s’en remettre à l’infusion de pissenlit, le cataplasme de carottes crues ou la décoction de feuilles de framboisier pour redonner à la poitrine toute sa souplesse et son confort. Ces plantes sont également disponibles sous forme de poudre ou de capsule en pharmacie et parapharmacie. Pour stimuler la circulation sanguine et profiter de propriétés anti-inflammatoires, utilisez une infusion d’hamamélis refroidie. Elle sera à appliquer sur la poitrine pendant 10 minutes à l’aide d’un linge propre. Pensez à masser doucement les seins pendant l’application pour éviter d’avoir froid.

5) Les huiles essentielles à avoir quand on a mal aux seins

huile essentielle hydrolat eau florale
Crédits : iStock

Si vous avez décidé de vous en remettre aux massages, l’utilisation d’huiles essentielles peut aider à soulager la douleur plus efficacement encore et à apaiser les symptômes prémenstruels. C’est notamment le cas de l’huile essentielle d’onagre. Anti-inflammatoire et utile pour favoriser la régénération cellulaire, elle permet de réguler le système hormonal grâce à sa richesse en acides gamma-linolénique. Attention toutefois en cas d’épilepsie ou de prise d’anticoagulant. D’autres huiles essentielles peuvent aussi être efficaces : huile essentielle de laurier noble (anti-inflammatoire et antalgique, notamment contre les douleurs mammaires, le palmarosa (désensibilisant), la camomille (apaisante) ou le baume de copahu (contre les inflammations et pour stimuler l’afflux sanguin. À diluer dans une dose généreuse d’huile végétale avant de procéder au massage !

Utiliser un remède à base de plante ou d’huile essentielle chez la femme enceinte ou allaitante est déconseillé sauf avis favorable du médecin. Attendez les recommandations d’un professionnel, avant de faire quoi que ce soit !