in

Reflux gastriques (RGO) : l’alimentation et les remèdes pour y mettre fin

Crédits : iStock
Reflux gastriques (RGO) : l’alimentation et les remèdes pour y mettre fin
noté 4.4 - 7 votes

On leur donne de nombreuses dénominations : RGO, renvois acides, reflux gastro-œsophagien, reflux gastriques, remontées acides… À chaque fois, cela reste la même histoire ! En effet, nos repas nous restent comme en travers de la gorge. En fait, une brûlure nous prend au niveau de l’œsophage et remonte petit à petit. Au final, ce mal bénin peut vite nous empoisonner la vie, car c’est désagréable, voire douloureux. Plutôt que de vous gaver de médicaments à l’efficacité douteuse, mettez l’alimentation et les remèdes naturels de votre côté ! Avec nos conseils, domptez ces reflux gastriques et leurs symptômes gênants. 

1) 7 règles alimentaires contre les reflux gastriques

Crédits : Pixabay/RitaE
  • Tout d’abord, mangez dans le calme en prenant bien le temps de mâcher. Du coup, exit les repas sur le pouce devant l’ordinateur ou la télévision !
  • Zen, soyez-le aussi directement dans l’assiette en faisant le plein de magnésium. Ainsi, à vous les noix ou encore les sardines !
  • Aussi, limitez les sources d’oméga-6 (qui favorisent les inflammations) pour favoriser les oméga-3. Ici, on ne peut que trop vous conseiller la cuisson à l’huile d’olive et l’assaisonnement au colza ou à la cameline. En effet, les membranes de votre œsophage seront soulagées.
  • Mangez plus de légumes, notamment les très colorés et les crucifères ! En revanche, pensez à bien varier les sources d’antioxydants. Par ailleurs, pensez aussi à consommer 2 à 3 fruits par jour. Souvent, on met en avant le régime méditerranéen contre les RGO. Peut-être est-il temps de s’y mettre ?
  • On oublie les sodas, l’alcool, les plats industriels. Ensuite, on limite les soupes et l’eau en trop grande quantité pendant le repas… elles distendent !
  • Sinon, fractionnez votre repas en deux collations distinctes. Et surtout, ne laissez jamais une constipation non traitée : si ça bloque en bas, ça ralentira en haut…
  • Et enfin, faites des tests ! Passez quelques jours sans café, gluten ou produits laitiers. Ainsi, vous verrez si cela améliore la situation.

2) Niveau remède, il y a tout d’abord le pansement gastrique à l’argile

argile poudre
Crédits : iStock

Ce remède se réalise en cure de 21 jours. Néanmoins, si vous souhaitez le continuer ensuite, pensez à prendre une semaine de pause entre chaque. Généralement, on mélange une cuillère à café d’argile blanche dans un verre d’eau. Ici, n’utilisez jamais d’ustensile en métal (nuisible aux propriétés de l’argile). Ensuite, laissez poser le mélange une nuit puis buvez sans mélanger à nouveau ou boire le dépôt. Répétez pendant une semaine. Puis au huitième jour, remuez bien le tout et buvez !

3) L’huile essentielle de romarin

romarin
Crédits : Pexels

Ici, on opte pour l’huile essentielle de romarin à 1,8 cinéole dont les effets anti-inflammatoires apaisent les muqueuses agressées de l’œsophage. Pour ce faire, on en dilue deux gouttes dans du gel d’aloe vera. En effet, ce dernier est antalgique et cicatrisant et donc excellent en cas de reflux gastriques ! Consommez votre remède pendant 7 à 10 jours après le repas.

4) Le calendula et la camomille matricaire

souci calendula
Crédits : PxHere

La première est régénérante et cicatrisante. La deuxième est relaxante et antispasmodique en plus d’aider la digestion. Autant dire que l’association des deux est parfaite contre les reflux gastriques ! Du coup, on mélange  50 ml de gel d’aloe vera avec 30 gouttes de teinture mère de camomille matricaire (ou allemande) et 30 gouttes de fleurs de calendula (ou souci). Ensuite, prenez-en quelques gorgées après vos repas pour stopper les RGO et les brûlures d’estomac. Lorsque cela va mieux, vous pouvez utiliser la teinture de racines de gentiane pour favoriser la digestion et réduire les gaz. Ici, comptez 30 gouttes diluées dans de l’eau à prendre avant le repas pendant 3 semaines.

5) L’extrait de bourgeons de figuier

macérât extrait de bourgeons de figuier contre les reflux gastriques
Crédits : Pixabay/Makamuki0

Les émotions, et notamment le stress, jouent un rôle dans les reflux gastriques. Du coup, ce macérât est une solution naturelle antistress et antiacide idéale. Il suffit d’en boire 10 gouttes diluées dans un peu d’eau trois fois par jour en dehors des repas. Faites cela pendant trois semaines. Néanmoins, si vous ne notez pas d’amélioration, faites une pause d’une semaine et recommencez. Pour plus d’efficacité, nous vous conseillons de pratiquer des activités ou sports qui vous relaxent. En effet, en limitant le stress, vous limiterez automatiquement les reflux !

6) La réponse homéopathique

granules homéopathie
Crédits : Pixabay/Silviarita

Plusieurs granules peuvent ici être utilisées sans risque pour les femmes enceintes et sans effets secondaires. Ainsi, vous pouvez les choisir en fonction de vos symptômes et des conseils d’un spécialiste. En général, on en prend 5 granules avant les repas.

  • Pour l’acidité gastrique normale : Robinia pseudo-acacia 5 CH
  • Pour une acidité beaucoup plus marquée : Sulfuricum acidum 5 CH
  • Contre les brûlures :  Iris versicolor 5 CH
  • Quand c’est associé au stress et au surmenage : Argentum nitricum 9 CH
  • Si c’est lié à une sensation de rassasiement : Lycopodium clavatum 5 CH

Articles liés :

6 astuces de grand-mère contre les remontées acides

Voici la potion magique contre les brûlures d’estomac

Comment limiter les reflux gastro-œsophagiens du bébé ?