in

4 plantes qu’il ne faut pas tailler au printemps

Crédits : iStock
4.2/5 - (4 votes)

De plus en plus de jardiniers réduisent la fréquence de tonte de leur pelouse pour préserver la diversité, notamment au mois de mai. Toutefois, d’autres végétaux méritent également un peu de répit au printemps ! Aussi, même si le retour des beaux jours est propice aux travaux de jardinage, attention aux excès de zèle avec votre sécateur… En effet, la taille est parfois indiquée pour certains arbres et arbustes à cette période. Néanmoins, toutes les plantes ne sont pas logées à la même enseigne et certaines pourraient dépérir si vous n’y prenez pas garde. Voici donc 4 plantes qu’il ne faut pas tailler au printemps.

1) Le seringat

seringat
Crédits : Pixabay

Le jasmin des poètes nécessite toute la délicatesse et l’attention que son joli nom suggère. Cela passe notamment par le fait d’attendre que la floraison soit terminée avant d’effectuer une taille (le forsythia est logé à la même enseigne). Il s’agit en effet d’un arbuste à floraison de fin de printemps et il est déconseillé de couper des tiges qui n’ont pas encore fleuri. En revanche, il sera à tailler aussitôt défleuri, car c’est sur ces rameaux qu’apparaîtront les futurs bourgeons pour les fleurs qui naîtront en mai et juin l’an prochain.

2) Les haies

taille tailler haie au printemps
Crédits : iStock

La loi interdit aux agriculteurs la taille des haies du 15 mars au 31 juillet et recommande aux particuliers de ne pas tailler les haies ni d’élaguer les arbres du 15 mars au 31 juillet. En effet, à partir de la mi-mars, la saison de la nidification commence pour les oiseaux. Aussi, le fait de tailler risque de détruire une nichée et de perturber ces animaux pendant une période importante de leur cycle de vie. Ce n’est donc pas pour les plantes à proprement parler que tailler au printemps est déconseillé, mais bel et bien pour protéger la faune locale.

3) Les lilas

lilas
Crédits : Pixabay

Si vous réalisez une taille trop précoce, vous risquez de passer une année sans fleurs. Il est donc essentiel de bien attendre la fin de la floraison, lorsque les fleurs deviennent marron, pour s’y atteler. Retirez alors les fleurs fanées, raccourcissez les branches envahissantes ou mortes qui déséquilibrent votre arbuste et supprimez les drageons au pied du lilas qui l’affaiblissent. Le fait d’aérer le centre de l’arbuste laissera l’air et la lumière y circuler. Cela lui permettra de refaire de nouvelles pousses durant l’été et d’obtenir de belles fleurs pour le printemps prochain, et ce, même si vous n’avez pas réussi la taille.

4) L’érable du Japon

érable du japon
Crédits : iStock

Cet arbre a déjà une croissance très lente qui peut être facilement ruinée en cas de mauvaise taille, surtout si elle est réalisée au mauvais moment. En général, il est d’ailleurs déconseillé de tailler son érable qui n’en a vraiment pas besoin à moins qu’il s’agisse d’un vieux sujet. Ce qui est sûr, c’est que si vous voulez vraiment le tailler, il faudra éviter de le faire au printemps où il aura besoin de toute son énergie. Préférez donc réaliser une taille durant l’hiver ou à la fin de l’automne, en dehors des périodes de gel. La période de novembre à mars est à respecter strictement pour la taille d’un érable que l’on souhaite garder en bonne santé !