in

7 bonnes raisons de ne pas tondre votre pelouse en mai

Crédits : iStock
5/5 - (3 votes)

Avec l’arrivée du printemps, les jours se rallongent, les bourgeons pointent le bout de leur nez et les fleurs commencent timidement à colorer le jardin. Et vu que le jardin semble enfin se réveiller, on se dit naturellement qu’il est grand temps de se retrousser les manches et de se lancer dans des travaux de jardinage. Cette saison signe donc le grand retour des bruits de moteur et d’un ballet tondeuse à la main dans tout le jardin avec pour objectif un gazon net et parfait. Et s’il fallait au contraire éviter de tondre sa pelouse à cette période ? C’est en tout cas l’idée que défend l’ONG Plantlife avec son mouvement “No mow may” qui a déjà séduit de nombreux Britanniques. Mais pourquoi faudrait-il bouder sa tondeuse au final ? Découvrez toutes les bonnes raisons de ne pas tondre votre pelouse en mai.

1) Pour le bien des pollinisateurs du jardin

Le printemps est la saison de l’éveil de la végétation. Aussi, cela pourrait porter à croire que les insectes pollinisateurs, essentiels pour la biodiversité, prospèrent pendant cette saison. Toutefois, l’utilisation massive de pesticides tout comme le fait de tondre la pelouse n’aident en rien ces insectes dont les populations connaissent un fort déclin. Rappelons en effet qu’en dehors de la myriade de pissenlits, dont ils peuvent se nourrir, ils n’ont que quelques rares fleurs à se mettre sous la dent. Il est donc essentiel d’éviter de tondre pour que ces petites bêtes puissent survivre et trouver refuge dans un jardin plus accueillant. Les abeilles, bourdons, papillons et autres pollinisateurs pourront ainsi utiliser à leur guise les marguerites, trèfles, et autres fleurs et plantes de saison qui sont autrement supprimés lors de la tonte.

abeille
Crédits : iStock

2) Ne pas tondre en mai pour accueillir des animaux utiles à la bonne santé du jardin

Un gazon tondu est un désert biologique peu propice à la vie et au maintien de la biodiversité. En effet, cette belle étendue verte attire les insectes qui vont à leur tour faire venir des auxiliaires du jardin, permettant ainsi à un équilibre de se créer. Vous verrez ainsi les oiseaux revenir, tout comme les hérissons. Toutes les petites bêtes insectivores s’inviteront alors volontiers dans vos espaces verts, participant au passage à leur bonne santé et les aidant à prospérer.

3) Pour faire venir de nouvelles plantes dans vos jardins

La nature est sauvage et rebelle. Aussi, lorsqu’on la laisse faire son œuvre, elle peut nous surprendre de la plus belle des façons. Ainsi, en mai 2020, ce sont pas moins de plus de 250 espèces de plantes sauvages qui ont été recensées dans les jardins britanniques grâce au mouvement “No mow may”. Cela inclut notamment des fraises des bois, de l’ail des ours, de l’euphorbe, de la saxifrage ou encore de la fougère langue d’oie qui pourraient se frayer un passage dans votre jardin également si toutefois vous leur en laissez l’occasion.

ail des ours
Crédits : Wikimedia Commons/Florian Pépellin

4) Éviter de tondre en mai pour avoir un gazon plus résistant

Beaucoup de gens ont tendance à tondre leur pelouse très courte pour être tranquilles pendant plus longtemps. Néanmoins, en dessous de 8 cm (le grand minimum conseillé), vous fragilisez grandement votre gazon. Il peut alors être plus à risque d’être envahi par les vers blancs qui s’attaqueront ensuite aux racines de vos plantes, risquant alors de les rendre malades ou de les tuer. À savoir que ces parasites nuisibles sont quasi inexistants dans les prairies ou gazons qu’on laisse évoluer plus librement.

Un gazon trop court est par ailleurs plus susceptible de souffrir de la sécheresse lorsqu’il fait chaud. En effet, il a moins de surface pour la photosynthèse et accumule ainsi moins de réserves de sucres dans ses racines. Avec des racines moins développées et fortes, il ne pourra plus aussi bien puiser son eau dans les sols en période asséchante. En bref, un gazon tondu plus long sera globalement plus résilient face à tous les stress environnementaux, surtout en milieu urbain. Encore une bonne raison d’y aller mollo sur la tondeuse !

tondre tondeuse pelouse gazon
Crédits : PxHere

5) Ne pas tondre en mai pour limiter les plantes indésirables envahissantes

Pour les plantes comme dans le monde animal, seul le plus fort survit. Ainsi, lorsque l’on exerce une pression sur un environnement, seules les espèces les plus adaptées pourront y prospérer. Et malheureusement, dans nos jardins, ce sont le plus souvent les plantes indésirables qui réussissent à asseoir leur domination. Cela inclut des espèces telles que le pissenlit (certes très appréciés en salade ou pour préparer de la cramaillote), le trèfle blanc ou les plantes allergisantes comme l’herbe à poux. Grâce à leur cycle de vie rapide et leur bonne reproduction, elles vont alors s’installer aux dépens des autres espèces moins résilientes. Laisser un peu de répit au jardin est donc essentiel aussi à cet égard pour préserver la biodiversité… et le jardinier qui devra après s’occuper d’éventuellement les déloger !

6) Laisser la tondeuse au garage, c’est bon pour le climat et le portemonnaie

La tondeuse à gazon consomme de l’énergie, et le plus souvent des énergies fossiles (essence ou gasoil). Et vu le prix que coûte un plein, il n’y a pas de petites économies… Aussi, moins on l’utilise, plus on économise ! Cela évite ainsi des dépenses pour remplir le réservoir et cela limite au passage nos émissions de gaz à effet de serre qui contribuent au changement climatique. En plus, il faut aussi parfois y ajouter le coût de l’entretien de l’appareil et parfois celui de la main d’œuvre, ce qui n’est pas non plus négligeable. Alors, en mai plus que jamais, mieux vaut éviter de tondre pour le bien de la planète et de son portemonnaie !

tondeuse tondre pelouse gazon
Crédits : Alexas_Fotos / Pixabay

7) Ne pas tondre en mai pour se sentir libres

Envoyez au diable les injonctions à avoir un jardin parfait. Personne ne vous met la pression ! Comme vu tantôt, vous n’avez que de bonnes raisons de ne pas tondre le jardin en mai. Alors, gardez ce temps pression pour vous, pour vos proches et pour ces activités autrement plus utiles que vous n’avez de cesse de repousser par manque de temps. Au jardin même, ce précieux temps économisé peut être utilisé au potager ou au verger pour se lancer dans les plantations qui vous font rêver. La tondeuse peut donc attendre au garage encore un peu…

Si vous n’avez pas envie d’arrêter purement et simplement de tondre votre pelouse, vous pouvez couper la poire en deux en essayant de tondre moins souvent ou de laisser une partie non tondue où la nature pourra suivre son cours. 

Et il n’y a pas que la tonte qu’il est conseillé de limiter !

Sur une note similaire, rappelons aussi que la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) recommande aux jardiniers de ne pas tailler les haies ni élaguer les arbres entre mars et fin juillet. C’est en effet à cette période que les oiseaux tels que le merle noir, le rougegorge, le pinson ou encore le verdier d’Europe (pour ne citer qu’eux) font leur nid dans nos branchages. Pour le bien des couvées, attendez donc la fin juillet que les oisillons aient le temps de s’envoler…