in

Cellulite, rétention d’eau… Voici 5 plantes drainantes puissantes !

Crédits : iStock

Les plantes drainantes et diurétiques permettent d’éliminer l’excès d’eau. Elles vont aider à purifier le foie et les reins et à améliorer leur pouvoir de filtration. C’est en cela qu’elles sont excellentes contre la rétention d’eau ainsi que la cellulite. Aussi, ne vous attendez pas à ce qu’elles fassent des miracles dans le cadre d’un régime amaigrissant pour perdre quelques kilos superflus. Le but de ces plantes n’est donc pas de faire mincir et encore moins de remplacer l’exercice physique et un régime alimentaire varié et équilibré ! Voici les meilleures plantes drainantes pour dégonfler et éliminer naturellement.

1) Le pissenlit parmi les plantes drainantes les plus réputées

pissenlit
Crédits : Pixabay/Pexibear

Depuis l’Antiquité, la racine et les feuilles de cette plante sont reconnues comme des régulatrices. La dent-de-lion (ou le pissenlit) possède en effet des propriétés drainantes et décongestionnantes. Grâce à ses vertus détoxifiantes, cette plante permet de stimuler les reins ainsi que le foie. Ce faisant, le pissenlit permet d’éliminer les toxines et l’eau plus efficacement. Tout en assainissant le corps tout entier, cet allié détox et minceur va aider à atténuer la cellulite. Retrouvez l’extrait de cette plante fraîche dans des ampoules, comprimés ou infusions.

2) La queue de cerise diurétique

tisane infusion queues de cerise
Crédits : iStock

La queue de cerise est dépurative diurétique, drainante et détoxifiante grâce à sa richesse en polyphénols et potassium. Cela permet en effet une meilleure élimination rénale et augmentant les urines. Pour ce faire, il convient d’opter pour la queue de cerise griotte aussi appelée queue de cerise acide ou aigre. Sous forme de cure pendant deux semaines, prenez une gélule de 1,5 g le matin et une autre le soir. Il est aussi possible de prendre 3 tasses par jour d’une décoction à base de 10 g de queues de cerise fraîches ou séchées infusées dans 500 ml d’eau froide. À éviter en cas de calculs urinaires.

3) La reine-des-prés

Reine des prés
Crédits : Flickr/*Pascal*

Cette plante anti-inflammatoire, antalgique et fébrifuge est une sorte d’aspirine naturelle contre les maux de tête, douleurs et rhumatismes. Néanmoins, elle permettait également traditionnellement de favoriser l’élimination rénale et ses propriétés diurétiques luttent contre la rétention d’eau tout en aidant à la résorption des œdèmes. Cette plante permet aussi de déloger la cellulite incrustée en s’attaquant aux déchets accumulés dans les cellules graisseuses rebelles. Pour ce faire, on la consomme sous forme d’extrait sec pendant le repas (800 à 1 500 mg par jour au total). Sinon, préparez 1 l d’infusion à boire au cours de la journée avec 2 à 6 g de sommités fleuries et feuilles séchées. Attention, elle est déconseillée aux personnes allergiques à l’aspirine et ne doit pas être utilisée sur plus d’un mois !

4) La piloselle, une autre de ces plantes drainantes puissantes

piloselle une des meilleures plantes drainantes
Crédits : Wikimedia Commons/H. Zell

Cette plante drainante permet avant tout une meilleure élimination grâce aux reins des liquides accumulés dans l’organisme. Très diurétique, elle va augmenter le volume de vos urines et vous permettre de vite dégonfler en cas de rétention d’eau. En général, elle se prend en cure de 9 à 18 jours maximum en faisant une pause de minimum un mois entre deux prises. Comptez deux gélules d’extrait sec à prendre entre les repas (200 mg environ). Sinon, il est aussi possible de consommer 5 à 10 g de plante séchée infusée dans 1 l d’eau bouillante. Il faudra alors prendre une tasse le matin et une autre le midi avant les repas.

5) L’orthosiphon (ou thé de Java)

fleur de thé de java orthosiphon parmi les plantes drainantes
Crédits : Pixabay/Pisauikan

Dans les feuilles et sommités fleuries séchées d’orthosiphon, on retrouve des sels de potassium, polyphénols et huiles essentielles permettant de lutter de manière très efficace contre la rétention d’eau. Son pouvoir diurétique aide le corps à éliminer les toxines et favorise l’élimination digestive et rénale. Ses flavonoïdes permettent quant à eux d’éliminer les graisses dans les cellules graisseuses. On peut consommer deux gélules (200 mg) d’extraits de feuilles séchées le matin et en fin d’après-midi. Il y a aussi l’infusion (6 à 12 g de plante séchée pour 1 l d’eau) à prendre en plusieurs fois au cours de la journée. Par contre, ne dépassez pas 2 semaines de prise et évitez son utilisation en cas de troubles cardiaques ou coliques néphrétiques.

D’autres plantes drainantes notables et une recette de tisane drainante maison

infusion orties plantes drainantes
Crédits : iStock

L’ortie a des propriétés dépuratives et diurétiques tout en reminéralisant l’organisme, ce qui contre l’effet parfois très déminéralisant des plantes diurétiques.
Le thé vert est diurétique et antioxydant. Il aide à éliminer l’eau et limiter l’assimilation des sucres et graisses.
La bardane est diurétique et dépurative tout comme le cassis.
Le bouleau permet quant à lui de prendre soin des reins et de se détoxifier pour allier drainage et élimination des toxines.
Le fenouil n’est pas forcément la plante la plus drainante. Néanmoins, elle combat les lourdeurs d’estomac et les ballonnements tout en stimulant la digestion
-Enfin, le frêne est riche en mannitol et sels de potassium. Cela lui confère un pouvoir drainant et diurétique en teinture mère, extrait sec et en infusion.

La recette de l’infusion aux plantes drainantes :

Mélangez 30 g de feuilles de chacune de ces plantes : frêne, bouleau, reine-des-près, cassis et ortie. Pour utiliser votre mélange, versez-en 3 cuillères à soupe dans 1l d’eau bouillante et laissez infuser 15 minutes avant de filtrer. Buvez vos tisanes dans la journée, et ce, 5 jours sur 7 et en cure de 15 jours.

Attention ces plantes ne conviennent pas aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de problèmes rénaux (elles entraînent une suractivité fatigante des reins déjà fatigués). En outre, elles se consomment en cure limitée et toujours avec un grand verre d’eau pour limiter la perte de minéraux essentiels (sodium, potassium…) dans les urines. Cela pourrait à la longue se solder par de la fatigue, des crampes et des chutes de tension.