in

5 plantes et champignons utilisés en médecine chinoise

Crédits : iStock

La médecine chinoise ancestrale est apparue comme un paradigme de la santé dès 10 000 ans avant JC. Elle comprend trois modalités principales de soins : la phytothérapie, l’acupuncture et la physiothérapie.

Nous nous intéressons dans cet article à la phytothérapie. Nous aborderons des exemples de plantes et de champignons chinois qui ont des actions sur la santé. Il s’agira de connaître leur utilisation dans la prévention et/ou le traitement des problèmes de santé.

Les plantes chinoises les plus utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise

plantes et champignons médecine chinoise
Crédits : Pexels/Pietro Jeng

La phytothérapie est communément définie comme l’étude de l’utilisation d’extraits d’origine naturelle comme médicaments ou agents favorisant le bien être. Dans cette discipline, on utilise différentes parties de plantes et de champignons. Principalement les racines, les feuilles, les tiges et les graines. Elles sont souvent combinées dans des formules et données sous forme d’infusion, de capsules, d’extraits liquides ou de poudre séchée.

Le Maitake

Le maitake est aussi appelé champignon dansant, car une fête était organisée après sa cueillette. On le recommande en médecine pour ses nombreuses vertus pour le corps. Notamment pour le traitement de maladies comme l’arthrite, l’hépatite et le SIDA. Certains experts de plantes médicinales le qualifient comme adaptogène en raison de sa capacité à augmenter l’immunité, réduire la glycémie et la tension artérielle, renforcer l’endurance et diminuer la fatigue. Une attention récente s’est concentrée sur ses effets contre le cancer en raison de sa teneur en béta-glycanes.

Le Shiitake

Autrefois réservé uniquement à l’empereur de Chine et à ses plus proches serviteurs, ce champignon se démarque par ses effets contre le cancer et l’hypercholestérolémie. C’est aussi un améliorateur de la qualité de l’endurance et de la circulation. La médecine chinoise traditionnelle l’utilise pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux et renforcer le système immunitaire affaibli grâce aux « lentinanes », un polysaccharide activateur des lymphocytes T. Ce sont des cellules qui jouent un rôle primordial dans les défenses immunitaires. En plus de ce qui précède, le shiitake a un fort potentiel dans le traitement des maladies fongiques et bactériennes.

Le reishi

En Chine, le reishi est « la plante de puissance spirituelle ». Elle symbolise succès, bien-être, puissance divine et longévité. Il est tellement indiqué pour tant de problèmes de santé qu’on pourrait dire avec allégresse : « en cas de doute, utilisez du reishi ! ». En plus de son effet dans la gestion du stress, la réduction de l’anxiété et l’amélioration de la qualité du sommeil, les médecins le préconisent dans le soutien du système cardiovasculaire et la régulation de la glycémie, la pression artérielle et le cholestérol. La science a d’ailleurs démontré ses effets notoires dans le traitement des virus, bactéries et champignons (notamment la levure Candida).

Le ginseng

Le panax ginseng est une plante largement utilisée comme tonique dans la catégorie des plantes médicinales traditionnelles chinoises. Elle fait aussi partie des préparations à base de plantes occidentales depuis des milliers d’années. Le ginseng est sûr et améliore la fatigue liée au cancer ainsi que la qualité de vie globale, l’appétit et le sommeil. La supplémentation en ginseng est bénéfique pour améliorer le contrôle du glucose et la sensibilité à l’insuline chez les patients atteints de diabète. Le ginseng est également un stimulateur pour la fonction sexuelle chez les femmes ménopausées.

La curcumine

Dans le dictionnaire de la médecine chinoise ancestrale, la curcumine fait partie des plantes médicinales tonifiantes, activatrices de flux sanguin. C’est un antioxydant naturel qui a des avantages anti-inflammatoires puissants. En fait, à bonne dose, la curcumine est plus efficace que les médicaments anti-inflammatoires courants (comme l’ibuprofène et l’aspirine). Cette plante a aussi des avantages liés au ralentissement du processus de vieillissement et à la prévention d’atteintes neurodégénératives comme l’Alzheimer. La curcumine a également un goût amer et piquant. La théorie des « cinq éléments » de la médecine chinoise affirme que le goût des ingrédients est un déterminant clé de leur action dans le corps. Les ingrédients amers comme la curcumine ont une action nettoyante ; elles éliminent la chaleur, sèchent l’humidité et favorisent l’élimination par la miction ou les selles.

Développer des médicaments et des compléments alimentaires en innovant sur les plantes chinoises attire de plus en plus dans le monde entier. Et pour raison, l’évolution d’un mode médical basé sur le traitement vers la combinaison de la prévention et des soins de santé.

Articles liés :

18 utilisations surprenantes du baume du tigre à essayer d’urgence

Les 10 meilleurs types de massages pour se relaxer

5 astuces pour une rate en forme cet hiver