in

Potager : les 5 pires associations à éviter avec vos légumes

Crédits : Pexels/Matthias Wilke

Un peu comme nous qui ne nous entendons pas toujours bien avec nos voisins, nos légumes n’aiment pas forcément toutes les plantes potagères que l’on colle à proximité d’eux. Or, en permaculture, on estime souvent que le fait de ne pas faire de bonnes associations peut avoir des résultats fâcheux. Si vous ne prenez pas en compte le compagnonnage, vos végétaux auront peut-être les mêmes besoins en nutriments, entrant alors en compétition dans le sol. Au contraire, leur offrir les bons voisins limitera le besoin d’utiliser des pesticides ou des engrais chimiques pour faire prospérer vos semis. Voici quelques exemples d’associations de plantes cultivées à ne jamais faire dans les rangs de votre petit potager pour le bien de vos légumes.

Bien sûr, il ne s’agit pas d’une science exacte. C’est d’ailleurs ce qui fait la beauté (mais aussi la difficulté) de l’art du jardinage : de nombreux paramètres entrent en compte. Néanmoins, une fois l’équilibre trouvé, qu’il est magnifique de jouir de ce que l’on a fait pousser ! Dans tous les cas, cela ne vous exempte pas de faire une rotation des cultures afin de garder une terre riche à cultiver pour les années à venir ou d’inviter certaines plantes mellifères qui attirent les pollinisateurs, abeilles en tête. Ce coup de boost à leur pollinisation fera le plus grand bien à vos plantations !

Les associations à éviter au potager :

À ne pas associer avec l’ail

ail
Crédits : Pixabay/ulleo

Au jardin, on lui reconnaît de nombreuses propriétés. Le semer permet de protéger les plantes, fruits et légumes qui se trouvent à proximité des champignons ainsi que des insectes (doryphores, mouches de la carotte, pucerons…). Toutefois, on a tendance à oublier qu’il a lui aussi besoin des bons voisins pour prospérer. Au rayon des végétaux indésirables à côté de l’ail, on retrouve principalement les brassicacées (cresson, chou, radis, brocolis, navet…). Toutefois, mieux vaut éloigner aussi autant que possible les légumineuses ou fabacées (fèves, haricots, lentilles, lupins, pois, pois chiche et soja). De manière générale, les légumineuses ne sont pas réputées pour bien s’entendre avec les liliacées (ail, asperge, ciboulette, échalote, oignon et poireau). Ami jardinier, vous voilà prévenu !

À ne pas associer avec l’aubergine

aubergines tranches
Crédits : iStock

Vous aimez beaucoup l’aubergine ? Pour qu’elle vous le rende bien, éloignez d’elle la pomme de terre qui est un vrai nid à altises (des insectes nuisibles assez ravageurs au potager). Méfiez-vous aussi du concombre : ils ont tendance à se transmettre assez facilement des virus et maladies.

À ne pas associer avec la pomme de terre

patates pommes de terre
Crédits : pcdazero / Pixabay

La pomme de terre n’est pas d’une grande tolérance. On ne sait donc pas toujours où la mettre pour s’assurer une bonne récolte. De manière générale, on évite surtout les associations de solanacées, dont font partie les pommes de terre, mais aussi les plants de tomates et les aubergines. En effet, elles attirent les doryphores, des insectes voraces indésirables dans les potagers des jardiniers ! Mieux vaut donc glisser de l’ail, de la coriandre ou encore du ricin à proximité de vos solanacées, ce sont de bons répulsifs naturels et cela favorisera la biodiversité au jardin.

À ne pas associer avec la courgette

courgette
Crédits : PxHere

Bien qu’ils se ressemblent, les concombres et les courgettes ne s’associent pas bien au potager. Rappelons en effet qu’ils ont tendance à se transmettre des maladies. Aussi, mieux vaut éviter de les planter ensemble pour ne pas se rajouter du travail inutile au jardin ! Sachez aussi que la courgette n’aime pas beaucoup non plus la tomate ainsi que la pomme de terre.

À ne pas associer avec les concombres

concombre
Crédits : Pixabay/Monicore

Les concombres et les melons font partie de la même famille : les cucurbitacées. Néanmoins, n’allez pas pour autant les mettre dans le même carré de potager ! En effet, il y a un risque d’obtention de fécondation croisée. Ce faisant, vos melons risqueraient d’emprunter au concombre son goût insipide ou un peu amer. Alors, pour ajouter à votre salade de fruits ou à votre apéro un melon sucré au doux goût ensoleillé, mieux vaut les séparer !

D’autres associations à éviter au potager :

-La carotte aime tout le monde, sauf la menthe et la betterave !
-D’ailleurs attention avec la betterave rouge que les épinards haïssent aussi.
-Si vous souhaitez récolter beaucoup de mâche, laissez-lui de l’espace avec les épinards, le chou ou la salade.
-Le cerfeuil, le concombre et le navet font le malheur des radis.
-Et pour faire plaisir aux asperges, gardez très loin l’ail, les échalotes et les oignons, mais aussi le chou et la poirée.