in

21 bonnes et mauvaises associations pour un potager plus productif

Crédits : iStock

Au jardin comme au potager, toutes les plantations ne “s’entendent” pas forcément bien. C’est un peu comme chez les humains… il y a les bons et les mauvais voisins ! En jardinage, on parle d’associations allélopathiques. En des termes plus simple, cela désigne ce qui se passe quand les plantes que l’on décide de cultiver ont des actions négatives ou positives les unes sur les autres. De ce fait, s’intéresser aux bonnes et mauvaises associations est très important. En fait, ce compagnonnage vert peut même faire toute la différence au niveau du rendement. Pour un potager plus productif en fruits et légumes, voici les bonnes et mauvaises associations que tout jardinier doit connaître !

Pourquoi faire les bonnes associations est-il si important au potager ? Voici 5 raisons toutes simples !

Crédits : jf-gabnor / Pixabay

-C’est un principe important en permaculture : bien associer permet de tirer les bénéfices de tous les végétaux et de gagner de la place.
-En outre, certaines plantes ont les mêmes besoins en nutriments. De fait, elles entrent en compétition pour la même ressource. En conséquence, elles ont une moins bonne croissance. En s’assurant qu’elles ont un bon voisinage grâce à l’association de culture, on a moins besoin d’utiliser des engrais chimiques !
-De plus, cela peut limiter les maladies dans vos cultures.
-Par ailleurs, cela permet de combattre les parasites nuisibles et les insectes ravageurs sans pesticides chimiques. Vous pouvez utiliser des plantes pour les éloigner ou pour faire diversion : au lieu de s’attaquer à vos légumes, les insectes s’attaqueront aux plantes que vous avez planté pour les attirer.
-Enfin, planter des plantes mellifères dans le potager peut permettre d’attirer les pollinisateurs tels que les abeilles. L’air de rien, cela permet une meilleure fructification !

Place aux bonnes associations pour les fruits et légumes du potager !

associations légumes jardin potager
Crédits : iStock

La pomme de terre

Les bons voisins : choux, ail, pois et fèves, ricin, haricots à rames, coriandre (son odeur est répulsive contre les doryphores)

Les mauvais voisins : concombre, radis, aubergine, courgette, tomate, maïs doux, potirons

L’oignon

Les bons voisins : carotte, concombre, tomate, salade, ail, aneth

Les mauvais voisins : fèves et petits pois, poireaux, choux, haricots

L’ail

Les bons voisins : fraisier, concombre, carotte, oignon, tomate, pomme de terre, navet épinard

Les mauvais voisins : chou et haricots

La tomate

Les bons voisins : poireau, salade, basilic, épinard, oignon, carotte, chou, persil

Les mauvais voisins : pois, fenouil, chou rouge, betterave

Les fraises

Les bons voisins : ail, échalote, laitue, oignon, sauge, poireau et persil

Les mauvais voisins : choux

La carotte

Les bons voisins : ail, aneth, petit pois, endive, poireau, radis, laitue, tomate, oignon, ciboulette, haricots

Les mauvais voisins : menthe, betterave

Les courgettes et les courges

Les bons voisins : oignons, échalotes, petit pois, haricots

Les mauvais voisins : concombres

La salade

Les bons voisins : haricots, betterave, petits pois, aneth, concombre, chou, tomate, radis

Les mauvais voisins : tournesol, persil

Les épinards

Les bons voisins : salade, tomate, fraisier, haricot, petit pois, radis, chou

Les mauvais voisins : betterave rouge

La mâche

Les bons voisins : ail, basilic, radis, pois

Les mauvais voisins : épinards, chou, salade

Le concombre

Les bons voisins : aneth, laitue, oignon, haricot, chou

Les mauvais voisins : radis, pomme de terre, courge, courgette, melon

Le melon

Les bons voisins : potiron, maïs, tournesol

Les mauvais voisins : concombre

Le haricot

Les bons voisins : radis, pomme de terre, fraisiers, laitue, céleri, carotte, aubergine, chou, courgette

Les mauvais voisins : pois, poireau, ail, oignon

L’aubergine

Les bons voisins : thym, persil, estragon, piment, haricot, tomate, pois

Les mauvais voisins : pommes de terre et oignons

Les asperges

Les bons voisins : tomate, persil, poireau

Les mauvais voisins : ail, chou, échalotes, oignon, poirée

Le poireau

Les bons voisins : tomates, épinards, carottes, fraisiers

Les mauvais voisins : haricot, pois

La betterave

Les bons voisins : radis, oignon, haricot, laitue, chou, céleri

Les mauvais voisins : épinards

Le chou

Les bons voisins : salade, tomate, petits pois, betterave, haricot, laitue

Les mauvais voisins : toutes les autres variétés de chou, ail

Le radis

Les bons voisins : carotte,cresson, fraisier, haricot, salade, tomate

Les mauvais voisins : cerfeuil, concombre.

Le navet

Les bons voisins : épinard, ail, céleri, ciboulette, petit pois.

A ne pas planter près de : radis.

Les petit pois

Les bons voisins : chou, pomme de terre, radis, carotte, épinard

Et enfin les mauvais voisins : ail, échalote, oignon, tomate.

Les plantes à associer au potager pour chasser les nuisibles

capucines
Crédits : Pixabay/Monikasmigielska

Les associations de plantes et de légumes et fruits est souvent très efficace au potager. Comme mentionné plus tôt, certaines plantes et fleurs ont un effet répulsif sur les parasites. Voici donc quelques plantes à avoir au sein du potager pour protéger vos récoltes :
-Tout d’abord, la capucine attire les pucerons pour qu’ils laissent les autres plantes tranquilles. Au contraire, l’ail a des propriétés répulsives sur eux !
-La lavande attire quant à elle les insectes pollinisateurs bons pour une bonne production.
-En bordure de potager, on peut également mettre de la bourrache pour chasser les limaces et les escargots.
-Enfin, les oeillets d’Inde, le pétunias et les soucis repoussent les vers et protègent les choux, tomates et autres plants des attaques. Par ailleurs, les oeillets d’Inde permettent aussi de lutter contre les mauvaises herbes telles que le chiendent.