in ,

Votre pergola s’envole ? 3 astuces à connaître pour l’éviter !

Crédits : iStock

La pergola est toujours un ajout très apprécié au jardin. Cela permet d’habiller élégamment ses espaces verts, de couvrir une terrasse pour avoir un peu d’ombrage ou encore de créer un coin barbecue agréable. Néanmoins, en cas de mauvais ancrage, d’une mauvaise qualité des matériaux ou de conditions climatiques extrêmes, il n’est pas rare que cet abri s’effondre ou qu’une partie s’envole et se retrouve chez le voisin après avoir au passage abîmé les parterres de fleurs et arraché la moitié du potager. On est alors soulagé que personne n’ait été en dessous au moment du sinistre, mais les dégâts matériels peuvent être énormes, sans compter que vous ne pourrez pas compter sur assurance habitation pour vous dédommager. Voici comment éviter que cet incident ne se (re)produise !

1) Choisissez une pergola résistante

Les pergolas en kit démontables ou pliantes seront trop légères et trop peu robustes pour une région où il y a beaucoup de vent ou des conditions climatiques difficiles (intempéries fréquentes, grosses chutes de neige très lourdes, rafales de vent très fortes, etc.). Il arrive aussi qu’une pergola soit trop lourde pour la terrasse où se fait l’installation. Prenez tous ces paramètres en compte et optez pour des matériaux de qualité, comme de l’aluminium haut de gamme. Investissez aussi dans un bon revêtement avec une toile de qualité qui résiste aux intempéries ou qui peut résister aux vents violents si nécessaire.

2) Assurez-vous que l’ancrage est soigné

Quand on est amateur (ou simplement trop pressé de profiter de sa pergola !), on peut parfois négliger un peu l’étape de la fixation. Or, vu le prix d’une pergola, c’est une grossière erreur ! Un ancrage solide est essentiel pour une installation stable et durable.

pergola plantes
Crédits : iStock

Si vous faites une installation dans la pelouse, vous remarquerez que la stabilité ne sera pas au rendez-vous tant que vous n’aurez pas pris soin de sceller la structure avec du béton. Faites un trou profond, tapissez le fond de sable et de béton, puis bétonnez le pied. L’ancrage en béton sera très utile pour le bois qui a tendance à pourrir. Pour une installation sur une terrasse, il faudra aussi une fixation solide.

3) Bien gérer les lames

Ce petit geste n’a rien d’anodin. Ouvrez les lames orientables s’il y a du vent pour une bonne circulation de l’air. En s’engouffrant, il n’emportera pas tout ! Un peu plus onéreuse, une pergola bioclimatique avec capteurs de vent sera préférable dans les régions venteuses. Ses lames orientables s’ouvrent en effet automatiquement en cas de vent.