in

Pain maison : 7 trucs simples pour le réussir à tous les coups

Crédits : Pixabay/fancycrave1
Pain maison : 7 trucs simples pour le réussir à tous les coups
noté 4.7 - 3 votes

Que ce soit pour éviter des ingrédients néfastes ou pour faire des économies, l’idée de faire son propre pain maison séduit de plus en plus. En plus, il y a quelque chose de magique à le préparer et avoir l’impression de toucher à l’essentiel. Avec trois fois rien (eau, farine, sel et levure boulangère), on fait quelque chose de basique, délicieux et utile. En effet, il nous suit depuis les tartines du petit déjeuner jusqu’au soir où l’on va l’utiliser pour saucer le plat avec gourmandise. Et entre temps, on l’apprécie aussi pour le sandwich du midi, tartiné de chocolat au goûter et grignoté à tout moment avec du fromage. Bref, le pain maison est aussi beau que bon et voici quelques astuces sympas pour le réussir !

1) Premiers conseils : la base de la base

Le pain, ce n’est que des ingrédients basiques ! Du coup, sa réussite réside plutôt dans les détails, l’entraînement et les bons gestes. Tout d’abord, sachez que la température est un point essentiel pour réussir un pain maison. En effet, la pâte ne doit pas dépasser les 30°C au moment de sa préparation. Sinon, vous pouvez toujours rêver pour qu’elle prenne ! Ainsi, la meilleure chose à faire serait d’utiliser des ingrédients à température ambiante. Aussi, ne travaillez pas dans une cuisine froide ou pleine de courants d’air. Ici, la pièce idéale aurait une température de 25°C.

2) Un soin particulier pour l’eau utilisée

L’eau peut faire capoter la recette à elle seule (et on exagère à peine) ! Ainsi, attention à celle du robinet qui sera sûrement trop chlorée et riche en calcaire. En plus de veiller à ce qu’elle soit à température ambiante, on peut donc aussi la choisir embouteillée. Ici, une eau minérale classique fera très bien l’affaire. Les plus pointus en mélangent même trois différentes…

3) Et pour la farine ?

Crédits : Pixabay/Hans

Même si trouver une bonne farine pour son pain maison n’est pas compliqué, on ne va pas pour autant prendre la même que pour son quatre-quarts au citron du weekend ! En général, la farine de blé T55 conviendra très bien et c’est d’ailleurs l’une des plus courantes. Par contre, une fois que vous serez plus rôdé, vous pourrez très bien varier les plaisirs avec celle d’épeautre, châtaigne, sarrasin ou même faire des petits mélanges. Ceux d’épeautre et blé ou de châtaigne et sarrasin donnent un bon petit goût !

4) Focus sur la levure de boulanger

En effet, on oubliera la levure chimique qui va donner un pain maison dur comme de la pierre ! Favorisez celle de boulanger fraîche ou la déshydratée du supermarché. Pensez aussi à la confection d’un levain fait maison avec deux ingrédients seulement. Et pour l’activer et aider le pain à gonfler, on peut ajouter une pincée de sucre dans le sel pour obtenir du gonflant et du moelleux. Aussi, vous pouvez la mélanger avec de l’eau pour l’hydrater et activer au préalable ou faire une petite pâte eau-farine-levure en début de préparation. Ainsi, vous obtiendrez une pré-levée très utile à la réussite du pain. Par contre, ne la mélangez jamais directement avec de l’eau chaude ou du sel au risque de la tuer…

5) Et pour le sel ? Plutôt moins ou plus ?

Crédits : Flickr/stlbites.com

Il permet de relever le goût du pain et c’est donc un ingrédient important. En plus, on peut prendre le sel de cuisine basique sans problème. Néanmoins, il ne faut pas en abuser, car il empêche la pâte de lever autant qu’elle le devrait ! Du coup, soyez dans la précision pour bien le doser.

6) Obtenir au joli pain maison doré à souhait et bien cuit

Tout d’abord, sachez que la machine à pain n’est pas une obligation pour faire du bon pain. Alors, si c’est ce qui vous retient d’essayer, lancez-vous dans votre four classique. Aussi, les cuissons rapides sont pratiques, mais ne conviendront pas ici. En effet, le pain a besoin d’une cuisson progressive et déteste être trop précipité. De fait, on choisira toujours les programmes classiques aux programmes express à réserver aux pains de “dépannage”. Pour contrôler sa cuisson, on peut cogner gentiment le dessous avec la main. Si ça sonne creux, c’est que c’est bon et prêt à refroidir sur une grille ! En le laissant reposer pendant une à deux heures avant de le manger, ses arômes ne seront que meilleurs. Et si sa croûte est trop dure, laissez-le simplement refroidir sous un torchon.

7) L’eau, l’élément secret pour réussir le pain maison !

pain maison
Crédits : Pixabay/CongerDesign

C’est un ingrédient clé, mais on peut aussi s’en servir pour réussir la cuisson de la pâte. En effet, on peut difficilement rallonger la cuisson si le pain n’est pas assez doré : il risque vite de noircir et avoir un goût de cramé ! Par contre, on peut le badigeonner d’eau chaude avant de l’enfourner pour favoriser cette belle teinte dorée. Autre secret : le “coup de buée” qui vous évitera un pain trop sec et apportera une jolie croûte croquante. Pour ce faire, on peut glisser un contenant d’eau dans le bas du four pour qu’elle puisse s’évaporer lors de la cuisson. Sinon, on en jette un bol directement dans le lèche-frite (placé au préalable sur l’étage le plus bas du four) quand on enfourne. Après coup, on referme très vite pour que le pain profite de toute la buée. En plus, une bonne odeur de pain va se dégager et ne vous donnera plus qu’une envie : vite le déguster !

Source

Articles liés :

Quelques astuces pour conserver son pain frais plus longtemps

Ne jetez plus le vieux pain : Voici 5 manières de le réutiliser

Comment sauver de la poubelle le plus dur des pains et le rendre à nouveau moelleux et croustillant