in ,

Comment faire reverdir une pelouse qui a séché en été ?

Crédits : iStock
4/5 - (4 votes)

Si la chaleur est mal vécue par les humains, il en va de même pour la faune et la flore environnante. Et pas besoin d’aller bien loin pour le constater. Manque d’arrosage, fortes chaleurs… Votre pelouse a tendance à beaucoup souffrir en été. À mesure que les beaux jours s’installent toujours plus chaudement, elle commence à revêtir une couleur brune. Les brins d’herbe semblent alors morts et desséchés. Toutefois, rien n’est perdu. En effet, le collet peut être bien vivant et les graminées prêtes à se régénérer. Ces dernières sont en effet bien adaptées à la sécheresse estivale qui leur rappelle leur habitat naturel. Cependant, il faudra avoir recours à un entretien soigné pour permettre au gazon de faire face au stress hydrique de l’été. Voici comment garder votre pelouse en bonne santé et la faire reverdir. 

1) Arroser, oui, mais pas n’importe comment

Procéder à un arrosage plus régulier peut faire la différence sur une pelouse qui subit des températures élevées et a été brûlée par le soleil. Cependant, il convient de ne jamais arroser en journée. Cela favorise en effet l’effet loupe et peut brûler encore plus les brins déjà abîmés. De plus, l’eau aura tendance à plus rapidement sécher sans que le sol ait pu en bénéficier. Arroser le matin ou le soir, là où le soleil est plus doux, permettra de bien hydrater votre gazon. Répétez l’arrosage deux à trois fois par semaine et vous verrez rapidement l’herbe verte revenir. Surveillez également la météo pour guetter le retour de la pluie.

gazon pelouse sécheresse
Crédits : iStock

2) Une tonte modérée pour reverdir la pelouse

Une tonte trop régulière vous empêcherait de faire revivre votre pelouse déjà très fragilisée. En cette période estivale parfois marquée par une canicule difficile pour les végétaux, la délicatesse est de mise au jardin. En été, le gazon pousse de toute façon moins vite, ce qui permet d’attendre au moins une dizaine de jours avant de sortir la tondeuse. Attention également au gazon tondu trop ras. Pour une tonte réussie, une longueur de 3 à 5 cm suffit pour une pelouse rustique et que vous piétinez souvent. Notez aussi qu’il faut éviter de tondre sur une pelouse humide.

Après avoir tondu, laissez les coupes de gazon sur place. Cette technique de jardinage appelée mulching permet de transformer ces déchets en engrais. Elle est en revanche à éviter dans les régions humides où son utilisation favorise la prolifération des maladies.

3) Les gestes de jardiniers qui changent tout

Vous pouvez tout à fait envisager le paillage qui permet de réduire le développement des mauvaises herbes. Ces dernières profitent en effet souvent de la sécheresse pour s’imposer au mépris de vos graminées. Le fait de pailler le sol offre donc une bonne protection anti-adventices. Autre bon geste de jardinier : le fait de scarifier la pelouse, une méthode souvent oubliée qui permet pourtant de combattre les mousses, mauvaises herbes et brins d’herbe sèche. Enfin, pensez éventuellement à laisser le trèfle prospérer sur votre pelouse. Ses nodosités fixent l’azote du sol et ses fleurs blanches (fécondées par les abeilles) et graines pourront se disséminer et protéger votre gazon l’année suivante.

gazon pelouse sécheresse
Crédits : iStock

4) Limiter tout ce qui peut abîmer la pelouse et l’empêcher de reverdir

Si vous avez un chien, attention de ne pas le laisser uriner systématiquement sur votre pelouse. Cela peut en effet véritablement assécher le gazon. Si vous ne pouvez pas l’éviter, vous pouvez diluer l’urine avec beaucoup d’eau pour limiter ses effets néfastes sur l’herbe. Par ailleurs, même si vous pensez bien faire, faites très attention avec les apports d’engrais en période sèche. Cela peut faire jaunir ou brunir les brins. Enfin, un piétinement intensif et répété peut aussi altérer un gazon déjà abîmé.

5) Combler les zones clairsemées

Sur une pelouse de plus de deux ans, le retour de la pluie permettra de lui redonner ses couleurs. Toutefois, cela peut ne pas suffire si elle a moins d’un an. Dans ce cas, il faudra attendre la fin de l’automne afin de faire un nouveau semis de gazon. Vous pouvez aussi envisager de combler les zones clairsemées grâce à un gazon de regarnissage.

La prochaine fois, vous pouvez opter pour le gazon kikuyu, une graminée couvre-sol qui est plus résistante à la sécheresse et idéale dans les régions qui sont plus exposées aux vagues de chaleur et épisodes de forte sécheresse. Les fétuques ou le cynodon dactilon (ou chiendent) sont d’autres options très résistantes.