in ,

6 erreurs qu’il ne faut pas faire quand on a de l’eczéma

Crédits : iStock
5/5 - (1 vote)

LLors d’une poussée, la dermatite atopique (ou eczéma atopique) s’accompagne de rougeurs, mais aussi et surtout de démangeaisons qui peuvent être très désagréables. Face à cette maladie cutanée fortement prurigineuse (qui cause des démangeaisons), on peut parfois se sentir un peu démuni, car parfois, rien ne semble calmer durablement l’inconfort. On est alors prêts à tout pour se soulager, quitte à commettre des erreurs qui peuvent aggraver la situation ! Découvrez donc les choses à ne pas faire lors d’une crise d’eczéma.

Erreur 1 : Dévier de la routine prescrite par son dermatologue

Les crèmes à base de dermocorticoïdes (pour réduire l’inflammation) et autres émollients (pour hydrater la peau) prescrits par votre dermatologue sont essentiels pour calmer votre eczéma pendant les poussées. Évitez donc d’avoir recours à d’autres produits sur les zones affectées pendant toute la période où votre épiderme est sensibilisé. Limitez notamment les antiseptiques et les soins qui contiennent des parfums (très irritants pour les plaques). Enfin, évitez de toucher vos plaques une fois vos soins appliqués et de réappliquer votre dermocorticoïde plus d’une à deux fois par jour suivant votre prescription au risque d’obtenir des effets indésirables.

crème mains sèches soin
Crédits : Flickr/Marco Verch

Erreur 2 : Mettre de la glace directement sur son eczéma

Le changement brutal de température risque d’agresser vos cellules cutanées déjà très fragilisées tout en entravant le bon fonctionnement de votre barrière lipidique. En effet, l’eau retenue dans la peau s’évapore et les allergènes peuvent alors y pénétrer plus aisément, ce qui peut empirer la situation. On expose par ailleurs la peau à un risque de brûlure, notamment s’il s’agit de zones fragiles comme dans le cas d’un eczéma des yeux. Aussi, évitez le contact direct entre votre peau et la glace en ajoutant un linge propre et ne gardez pas la poche de glace plus de cinq minutes sur votre peau. N’hésitez pas aussi à mettre un flacon d’eau thermale au frigo pour vous rafraîchir sans nuire à votre peau fragile.

Erreur 3 : Gratter ses plaques d’eczéma

Le grattage appelle le grattage et empire le prurit (la démangeaison) au niveau des lésions cutanées. Pour enrayer ce cercle vicieux, identifiez les facteurs déclenchants ou aggravants (notamment les moments où le grattage se produit), et trouvez des moyens de vous occuper les mains et l’esprit. Certaines personnes ont aussi recours à des solutions alternatives comme s’équiper de moufles ou gants en coton et utiliser une plume, un galet ou un éventail pour se ‘gratter’. Le recours à des activités relaxantes ou amusantes (lecture, sophrologie, méditation, yoga, etc.) peut aider à réduire le stress qui favorise les poussées. Enfin, pensez à toujours garder vos ongles courts.

Erreur 4 : Utiliser des remèdes naturels sans discernement

Les remèdes alternatifs peuvent vous apporter du soulagement. Toutefois, qui dit « naturel » ne dit pas forcément « inoffensif ». Or, beaucoup de solutions naturelles impliquent l’utilisation d’huiles essentielles qui peuvent être extrêmement allergisantes et favoriser ainsi les inflammations sur votre peau déjà lésée. Pensez donc toujours à tester les ingrédients naturels dans le pli de votre coude avant de les appliquer sur vos plaques. En outre, demandez l’avis d’un médecin ou pharmacien avant de vous lancer.

huiles essentielles
Crédits : iStock

Erreur 5 : Consommer certains aliments en pleine crise d’eczéma

Même sans allergie alimentaire, certains aliments sont à limiter, car ils peuvent favoriser les réactions inflammatoires ou rendre la sueur plus acide. Réduisez donc le sucre raffiné (sodas, bonbons, viennoiseries, etc.), les mauvais corps gras (beurre, margarine, aliments industriels, crème fraîche cuite, etc.), les noix et arachides (potentiellement allergènes, mais à vérifier avec un allergologue), mais aussi les produits laitiers riches en lactose si vous y êtes sensibles. Suivant les personnes, diminuer sa consommation de gluten peut aussi parfois aider en cas de crise.

Erreur  6 : Trop s’exposer au soleil

On peut avoir l’impression que l’exposition solaire fait du bien à la peau. Cependant, ces effets positifs sont souvent plutôt attribuables aux conditions météorologiques plus clémentes de l’été (moins sec et venteux que l’hiver). Évitez donc de zapper la crème solaire ou de trop vous exposer aux UV naturels ou artificiels, augmentant de ce fait vos risques de cancer de la peau, mais aussi de l’abîmer et de l’assécher. Rappelons que médicalement, la photothérapie n’est utilisée que dans de très rares cas d’eczéma et de manière très encadrée.