in

Les 6 erreurs à ne plus jamais faire pour vous réchauffer

Crédits : iStock - Modif : ADGM

En automne/hiver, les températures peuvent être très fraîches et on adapte notre quotidien en conséquence. Entre ceux qui ne quittent plus leur bouillotte et ceux qui se transforment en plaid géant à la maison, chacun a sa technique pour survivre au froid. Toutefois, certaines astuces que l’on utilise peuvent nous refroidir ou porter préjudice à notre santé. Pour ne pas finir avec un gros coup de froid, voici toutes ces petites erreurs pour se réchauffer qu’il faut vite oublier. 

1) Boire trop chaud pour se réchauffer : l’une des erreurs les plus communes

boisson chaude
Crédits : Pixabay/JillWellington

Chocolat chaud fumant, thé bouillant, soupe aussitôt réchauffée, aussitôt consommée… Vous pensez qu’il n’y a pas mieux pour ressentir une sensation de chaleur ? Attention, l’effet chauffant sera que très transitoire ! En effet, notre organisme cherche à conserver une température corporelle constante. Aussi, soumis à une température très élevée, il va être obligé de transpirer et de se refroidir. C’est la raison pour laquelle prendre un bain trop chaud ou une longue douche chaude va également vous soulager brièvement, puis vous donner très froid. Pour vos boissons chaudes comme vos douches, restez dans la mesure avec l’eau chaude !

Bon à savoir : Boire trop chaud peut à la longue favoriser le risque de cancer de l’oesophage. Aussi, quand on souffre de maux de gorge, cela va l’irriter encore plus et non la soulager. Vous risquez donc une extinction de voix…

2) Consommer de l’alcool ? Très mauvaise idée !

boisson alcool
Crédits : Pixabay : lehtta1

Le grog de grand-mère et le vin chaud de l’hiver peuvent donner l’impression de vous donner chaud. En effet, les boissons alcoolisées dilatent les vaisseaux sanguins et déplacent la chaleur corporelle vers la surface de l’organisme. C’est la raison pour laquelle vous avez les joues rouges et l’impression qu’elles chauffent. Au final, votre verre d’alcool va brouiller les signaux du froid et le laisser pénétrer en interne plus profondément et facilement. Une fois la sensation d’ébriété passée, le froid se fera donc encore plus intense.

3) Évitez de manger trop gras pour faire face au froid

raclette plus légère grâce à sa salade d'accompagnement
Crédits : Flickr/Alex Toulemonde

En hiver, vous enchaînez les plats riches tels que la raclette, pensant que cela vous fera faire des réserves pour vous tenir chaud ? Malheureusement, vous n’êtes pas un ours polaire et votre organisme ne marche pas de la sorte ! Si les plats gras sont réconfortants pour l’âme, ils ne le sont pas pour le corps. En effet, les matières grasses sont très difficiles à digérer pour notre organisme. Le processus de digestion va alors induire une sensation de fatigue dont on se passerait bien en cette période déjà bien fatigante.

En outre, nombre de ces aliments gras sont ultra-transformés et perturbent notre flore intestinale. Vu que le système immunitaire se base en grande partie sur elle, on rend notre corps vulnérable aux bactéries… et donc aux maladies ! Lors des saisons froides comme le reste de l’année, mieux vaut garder une alimentation équilibrée à base de fruits et légumes de saison riches en vitamines et minéraux pour booster son immunité.

4) Dormir avec trop de chauffage : attention !

Crédits : claudioscott / Pixabay

Au lieu de hausser le chauffage ou de mettre une trop grosse couette, l’idéal est de mettre plusieurs couvertures fines sous lesquelles vous réchauffer. Trop pousser les radiateurs ou le système de chauffage peut en effet avoir de nombreuses conséquences pour la santé. Le soir, notre corps refroidit naturellement, ce qui permet de ralentir la circulation sanguine. En empêchant ce phénomène naturel, on nuit à l’endormissement, le sommeil de qualité et la bonne récupération du corps. Il y a notamment des risques de réveils intrasommeil.

À cela s’ajoute le fait que l’on peut voir un choc thermique au réveil le matin et que le chauffage a un effet asséchant. Cela peut donc assécher la gorge (avec un mal de gorge et une voix enrouée à la clé) ou donner des maux de tête en plus de rendre la peau très sèche. La bonne température pour la pièce : 16 à 19°C pour les adultes et 18 à 20°C pour les enfants. Cela permet en outre de réaliser des économies d’énergie.

5) Forcément porter un vêtement très chaud pour se réchauffer est l’une des plus grosses erreurs

femme brune froid vent hiver
Crédits : iStock

Vous pensez qu’il suffit de porter un plus gros pull pour ne plus avoir froid ? Cela fait partie des erreurs les plus communes dans les garde-robes d’hiver pour se réchauffer. Eh oui! dans ce domaine comme dans d’autres, ce n’est pas la taille qui compte ! En effet, mieux vaut faire la technique de l’oignon. Elle consiste à superposer plusieurs couches plus fines (trois minimum) plutôt que de tout miser sur un seul vêtement chaud. Ce faisant, on crée des espaces d’air qui vont protéger le corps de l’entrée du froid. Ici, optez pour des matières naturelles qui ne vous feront pas transpirer contrairement aux matières synthétiques. Pour les couches extérieures, la laine, le velours ou le cachemire feront parfaitement l’affaire.

6) Négliger le fait d’aérer son intérieur

coin lecture douillet lire fenêtre détente
Crédits : Pixabay/StockSnap

Même s’il fait très froid dehors, il est très important d’aérer quotidiennement son intérieur pendant plusieurs minutes. En effet, cela ne risque pas de vous faire perdre beaucoup de chauffage et cela présente de nombreux bienfaits. Déjà, ventiler les pièces de vie permet de ne pas macérer dans les microbes qui ont tendance à mieux se développer dans des lieux clos. Et en plus, le renouvellement de l’air intérieur dans la chambre à coucher favorise la bonne oxygénation pendant le repos. Cela aide donc à dormir plus sainement !