in

Comment faire refleurir une orchidée ? 4 secrets efficaces !

Crédits : Flickr/Maja Dumat (Blumenbiene)

L’orchidée phalaenopsis est très appréciée, notamment par les jardiniers débutants et tous les amateurs de jardinage qui ont le sentiment de ne pas avoir la main verte. Toutefois, il arrive toujours un moment où ces belles fleurs finissent par être abîmées puis faner. Ne reste alors qu’un feuillage composé de feuilles vertes persistantes pas très décoratif dans nos intérieurs ! On se demande alors comment faire refleurir son orchidée efficacement. Or, il s’agit d’un ensemble de gestes d’entretien qui peut parfois mettre à l’épreuve la patience de tout jardinier même confirmé. Pour réussir à faire refleurir cette plante d’intérieur sans la faire pourrir, voici tous les conseils d’entretien à adopter.

Entre les bonnes techniques pour couper la tige et toutes les questions d’entretien (arrosages, luminosité…), la culture des orchidées phalaenopsis et leurs nouvelles floraisons n’auront plus de secret pour vous.

1) Réussir la taille pour faire refleurir une orchidée

Ici, il faut considérer les deux scénarios possibles qui vont conditionner la taille, et donc aussi la repousse de nouvelles feuilles et fleurs sur votre orchidée fanée.

tailler orchidée pour la faire refleurir
Crédits : Flickr/Maja Dumat (Blumenbiene)

Scénario 1 : La tige est encore verte

Vous pouvez dans ce cas espérer une deuxième floraison de keikis (bébés orchidées) sur cette même tige. En effet, une même tige peut tout à fait fleurir deux à trois fois. Il faut dans ce cas retirer les fleurs fanées, opérer une période de repos de quelques jours, puis couper la tige au-dessus d’un bourgeon à l’aide d’un sécateur. Pour ce faire, partez de la base de l’orchidée et coupez la tige défleurie à 1 cm au-dessus du troisième bourgeon et en dessous de la hampe florale. Cela permettra la pousse de nouveaux petits bourgeons et d’une floraison. Cela peut prendre entre deux mois et un an !

Scénario 2 : La tige est sèche

Coupez la tige sèche au ras du feuillage. Cela laissera alors tout le loisir à une nouvelle tige florale d’apparaître avec de somptueux boutons floraux. Cette tige apparaîtra alors à l’aisselle de la feuille la plus âgée. La tige est sèche jusqu’à son pied ? Dans ce cas, pas le choix si vous voulez revoir de belles plantes fleuries en émerger : détachez la tige de son tuteur et prenez soin de tailler à la base.

2) Soigner l’environnement pour avoir de futures belles hampes florales

orchidée refleurir luminosité
Crédits : Flickr/Maja Dumat (Blumenbiene)

On le sait bien, ces plantes d’intérieur fleuries détestent les courants d’air et le soleil direct. Mais concrètement, éviter ces paramètres ne suffit pas à s’assurer que les plantes fleuries vont repartir facilement. Après la coupe, mieux vaut entreposer ces plantes dans un endroit frais et non chauffé. Exposée pendant une vingtaine de jour à une température de 15°C, votre plante défleurie vous offrira une nouvelle floraison. L’idéal est de sortir ses orchidées une fois les gelées passées, en les gardant sous un arbre au feuillage léger entre mai et septembre. (Attention ici aux parasites tels que les limaces, escargots, cochenilles…). Ensuite, placez-la au frais au mois de septembre.

Dès que votre plante commence à fleurir, rentrez-la dans la maison. En intérieur, on évitera le plein soleil  d’une exposition sud qui offre une luminosité trop forte. Pensez donc à tamiser les rayons du soleil avec un rideau pour avoir une belle lumière sans excès.

3) Arroser et nourrir la plante sans erreur

arrosage orchidée
Crédits : iStock

Les orchidées préfèrent tremper dans une eau non calcaire (et une eau tiède ou à température ambiante si possible). À défaut d’avoir de l’eau douce (eau de pluie par exemple), une utilisez de l’eau du robinet additionnée d’une lichée de vinaigre pour neutraliser le calcaire. Immergez le pot dans une bassine d’eau pendant environ 15 minutes, le temps que les bulles d’air aient  fini de s’en échapper. Puis prenez soin de bien égoutter pour éviter l’eau stagnante dans la soucoupe ou le cache-pot. Ensuite, laissez sécher entre deux arrosages. Vous pouvez aussi vaporiser le feuillage avec un brumisateur pour maintenir une atmosphère humide. Par contre, n’arrosez ou ne brumisez jamais d’eau sur la tête de l’orchidée… sauf si vous tenez absolument à tuer toutes les fleurs installées ou futures ! Les orchidées supportent mal l’excès d’eau.

Quid de l’engrais spécial orchidées ?

Abuser des engrais chimiques n’est pas conseillé. En hiver, vous pouvez en utiliser une fois tous les mois, puis tous les dix jours lorsque les températures deviennent plus clémentes.

4) Le rempotage, une étape à ne jamais négliger pour aider son orchidée à refleurir

rempoter orchidée
Crédits : Flickr/Maja Dumat (Blumenbiene)

Que ce soit pour une orchidée fanée que l’on cherche à faire refleurir ou une orchidée en bonne santé, il convient de rempoter une orchidée tous les deux à trois ans dans un nouveau pot en plastique. C’est très important, car la terre a tendance à s’épuiser au fil du temps. Optez pour un pot transparent légèrement plus grand que l’ancien rempli à moitié d’écorces de pin et de billes d’argile.