in

4 astuces efficaces pour chasser définitivement les tiques de son jardin

Crédits : Pixabay/JerzyGorecki

De nos jours, on parle beaucoup des tiques. Ces acariens se nourrissent de sang, et ce faisant, ils peuvent transmettre des maladies et bactéries pathogènes (borréliose de Lyme ou maladie de Lyme, fièvre hémorragique, encéphalite). Or, on a généralement tendance à croire que ces parasites ne sévissent que dans les sous-bois. Pourtant, dans 30 à 50% des cas, c’est dans les jardins privés ou publics que les tiques s’accrochent à leurs hôtes (humains ou animaux domestiques). Toutefois, cela ne signifie pas qu’il faut se priver des après-midis bercés par le soleil en extérieur ! En effet, il est très facile de protéger sa famille et ses animaux de compagnie des morsures de tiques. En plus de chasser les tiques nichées dans votre intérieur, prenez également quelques mesures au jardin pour les éloigner.

Les pesticides, une solution contre les tiques du jardin ?

Pour éradiquer et repousser les tiques, de nombreuses personnes optent pour la solution de facilité, à savoir pulvériser des pesticides chimiques acaricides. Cependant, cette solution n’est pas très efficace. En plus de ses effets répulsifs discutables, ce type de produit est très nocif tant pour la faune et la flore que pour la santé des enfants, des adultes et des animaux peuplant le jardin. Pour remplacer ces produits chimiques inefficaces et dangereux, testez nos astuces naturelles de grand-mère. Vous pourrez ainsi profiter de votre jardin en toute sécurité sans risque de contamination par une piqûre de tique.

1) Quelques astuces de jardinage pour rendre votre jardin moins hospitalier

tique sur un brin d'herbe
Crédits : Wikimedia Commons

Pour éviter la prolifération des tiques dans votre jardin, il faut connaître ce qu’elles préfèrent pour leur habitat et faire en sorte que vos espaces verts ne remplissent pas ces critères. En général, les tiques à pattes noires de type Ixodes ricinus (celles qui piquent l’homme) aiment l’ombre, la végétation dense et l’humidité. Pour lutter contre les tiques, il faudra donc privilégier les zones dégagées et ensoleillées. Pensez aussi à :
-Laisser sécher complètement la pelouse entre deux arrosages.
-Pailler les zones stratégiques où il y a beaucoup de circulation comme les aires de jeux ou alors la bordure de votre terrain s’il donne sur une zone boisée pour créer une barrière naturelle.
-Limiter les cachettes en veillant à bien tondre la pelouse pour éviter les hautes herbes et à tailler les mauvaises herbes (sources d’ombre et de fraîcheur pour les tiques).
Supprimer régulièrement les tas de feuilles mortes et composter l’herbe coupée au moment de la tonte. Brûlez-les si besoin pour ne pas attirer les tiques.
-Élaguer la base des arbres et éloigner les haies et massifs des lieux très fréquentés (elles s’y mettent en attendant de pouvoir s’accrocher à vous ou à votre animal)

2) Les animaux, un point clé contre les tiques au jardin

chat mignon gratte puces tiques
Crédits : Flickr/Stig Nygaard

-Faites tout votre possible pour protéger vos chiens et chats et les déparasiter. Commencez par inspecter leur pelage après les promenades, mais aussi pas des traitements efficaces : tire-tique, collier pour chien, spray répulsif, application de terre de diatomée, etc. Ainsi, il y aura peu de risques que votre animal transporte des tiques jusqu’à votre jardin ou votre maison.
-Pensez aussi à accueillir quelques poules ou pintades dans votre jardin pour manger cet insecte.
-En outre, pensez à mettre une clôture pour empêcher les animaux sauvages porteurs de tiques de s’approcher de votre jardin.
-Et enfin, vous pouvez traiter la fourrure des souris avec des tubes de cotons imbibés de produit anti-tiques. En en prenant pour faire leur nid, du produit se dépose sur leur fourrure. Sans danger pour elles, il tuera en revanche les tiques voulant s’accrocher à elles.

3) Contre les tiques, choisissez bien les plantes du jardin

Crédits : Pixnio

Certaines plantes et fleurs ont des propriétés répulsives et insecticides utiles. C’est le cas des herbes aromatiques (thym citron, laurier ou basilic), mais aussi de la lavande, de la mélisse, du lantanier, de l’absinthe et du géranium citronnelle. Certains purins végétaux ont également des effets répulsifs naturels comme le purin d’orties, de prêle, de lavande et de consoude. Par ailleurs, le châtaignier est généralement un bon répulsif contre les insectes. Au contraire, bannissez les genêts.

4) La lutte biologique contre ces vecteurs de maladies infectieuses

Certaines espèces de vers microscopiques à mélanger à de l’eau et épandre au jardin permettent de combattre les tiques. C’est le cas de Steinernema carpocapsae ou Heterorhabditis bacteriophora. Ces parasites inoffensifs pour l’homme les animaux de compagnie s’attaquent toutefois au passage à d’autres insectes, ce qui diminue un peu leur efficacité face aux tiques par effet de “dilution”. Pour plus d’efficacité, vous pouvez aussi vous en remettre aux champignons entomopathogènes (parasites d’insectes ou anthropodes). Ils s’attaquent aux tiques et permettent à la longue de les tuer et éradiquer. Pour ce faire, optez plutôt pour Beauveria bassiana ou Metarhizium anisopliae.

Rappel : Si votre animal se retrouve avec une morsure après être passé dans des herbes hautes, agissez le plus rapidement possible. Pour enlever une tique, faites minutieusement tourner la pince à tique dans le sens des aiguilles d’une montre. Le geste sera le même pour les piqûres de tiques sur une peau humaine. Pensez aussi à consulter un médecin si vous constatez un érythème migrant.