in

6 bons gestes pour lutter contre les tiques à l’intérieur de sa maison

Crédits : Pixabay/Makamuki0

Votre animal de compagnie comme une balade en famille à l’extérieur peuvent attirer les tiques dans votre intérieur. Et dès que l’on en voit une chez soi, l’on se prend à stresser à l’idée qu’il y en ait d’autres. En effet, elles peuvent parfois se cacher dans des recoins ou dans du linge sale. Du coup, on angoisse à l’idée qu’elle nous infecte en une morsure avec la maladie de Lyme (ou borréliose de Lyme) ou qu’elle nuise à la santé de nos chiens et chats. Contre l’infestation de ces acariens, il ne faut pas hésiter à prendre quelques mesures préventives ou mettre en place un traitement très efficace si leur présence est avérée. Pour vous, Grand-Mère revient sur tous les bons gestes pour lutter contre les tiques à l’intérieur de sa maison !

1) Les réflexes à avoir en cas de sortie dans la nature

piqûre de tique morsure de tique
Crédits : Wikimedia Commons/Gzen92

Tout d’abord, sachez que les promenades dans les bois et sous-bois sont souvent déconseillées en mai et octobre. En effet, on les retrouve en très grand nombre à cette période, do’où le risque accru de contamination par les morsures de tiques porteuses de bactéries transmissibles (borrelia). Par ailleurs, vu que cet acarien aime se cacher sur nos vêtements et dans la fourrure de nos animaux de compagnie, il vaut mieux jouer la prévention. Pour un chien, adoptez les traitements ou le collier anti-tiques. Le collier est à éviter sur les chats, car les accidents sont vite arrivés, mais les traitements restent une bonne option. Pour votre famille et vous, mieux vaudra des vêtements longs, couvrants et épais qui éviteront les piqûres. Aussi, une fois rentrés, inspectez les fourrures des animaux domestiques sans oublier les pattes, l’intérieur des oreilles, le cou et la tête. Procédez de même avec chaque millimètre de la peau de chacun (cuir chevelu inclus). Notez que si vous avez un chat d’extérieur, cet examen minutieux sera nécessaire très régulièrement.

2) L’aspirateur, un allié dans la chasse aux tiques en intérieur

Crédits : iStock

Beaucoup de spécialistes conseillent de saupoudrer de l’acide borique chez soi contre les tiques sous forme de larves ou œufs. Néanmoins, ce n’est pas la seule option. En effet, la terre de diatomée est un insecticide super puissant et beaucoup plus sain, car non toxique pour toute la famille, même vos toutous et matous ! Cette poudre a pour effet de déshydrater les nuisibles sans ingrédient toxique ou produits chimiques. Du coup, on n’hésite pas à en laisser poser quelques heures dans des zones stratégiques avant d’aspirer.

En effet, l’aspirateur est votre meilleur allié, car il va permettre d’aspirer les tiques à plusieurs stages de développement (adultes, larves). Prenez donc longuement le temps de bien le passer dans les recoins. Soyez plus particulièrement soigné dans les pièces très fréquentées par vos animaux ainsi que les tapis, plinthes, moquettes, tissus d’ameublement, arrière des portes et creux et fissures divers.

3) Le grand ménage et les réparations contre les tiques à l’intérieur de la maison

lessive machine à laver linge blanc
Crédits : iStock

Lorsqu’une tique brune suit votre chien jusqu’à chez vous, elle se plait dans cet environnement chaud et sec. Mais ce qu’elle aime aussi, c’est avoir de nombreuses cachettes possibles où se mettre en sécurité. De ce fait, mieux vaut désencombrer soigneusement votre intérieur pour limiter leurs options. Le plus important, c’est surtout de ne rien laisser traîner au sol ou laisser du linge sale traîner. Place au nettoyage de printemps improvisé donc ! Traitez également tous les jouets et les gamelles des animaux pouvant être infectés par ces indésirables. Ici, un lavage très chaud au lave-vaisselle ou l’utilisation de terre de diatomée leur conviendront très bien. Par ailleurs, effectuez de petites réparations en bouchant les trous et crevasses dans les murs et sols. Ainsi, elles ne pourront pas y déposer leurs œufs.

4) Soignez également vos espaces verts

tique sur un brin d'herbe
Crédits : Wikimedia Commons/

30 à 50 % des piqûres de tiques ont lieu dans un jardin privé ou parc municipal. Protéger son extérieur et donc son intérieur aussi par extension commence donc au jardin avec une tonte régulière de la pelouse et des buissons. Gardez aussi votre extérieur aussi désencombré que possible, notamment en retirant les feuilles mortes, la végétation morte, les broussailles ou l’herbe coupée et en combattant les mauvaises herbes. Rappelez-vous que les tiques aiment les cachettes, l’obscurité et l’humidité !

Par ailleurs, éloignez de la maison les piles de bois à garder dans un endroit bien sec. Il en va de même avec les mangeoires à oiseaux qui attirent les rongeurs qui peuvent porter quelques tiques (tamias, souris…). D’ailleurs, vous pouvez traiter la fourrure des souris sans leur faire de mal en achetant des cartons remplis de cotons imbibés d’anti-tiques. Quand elles prendront le coton pour leur nid, cela ne manquera pas de se mélanger à leurs poils et empêcher les tiques de s’y fixer. Si vous habitez prêt d’un sous-bois, appliquez du paillis à l’extrémité de votre terrain pour une barrière sèche et chaude inhospitalière. Et bien sûr, clôturez le jardin pour limiter les visites de sangliers ou cerfs qui grouillent également de tiques.

5) Attention avec le linge

linge vêtements blancs
Crédits : Pixabay/Skitterphoto

Si possible, mettez les vêtements portés lors d’une balade en forêt directement au sèche-linge dès votre retour à la maison. Une quinzaine de minutes dans l’appareil et de hautes températures aideront. Ainsi, cela tuera toute tique qui se serait accrochée à vous et vous pourrez laver le linge plus tard. Sinon, mettez-les tout de suite en machine en cas de doute et lancez un lavage très chaud. Le lavage et le séchage permettent de se débarrasser des tiques, puces et larves. Surtout, ne mettez pas du linge potentiellement infecté avec le reste du linge sale au risque de le contaminer également. Lorsque vous faites sécher le linge en extérieur, ne le pendez pas trop proche des zones boisées ou près du sol. Idéalement, le sol doit être bien en hauteur pour empêcher les tiques d’y accéder.

6) Faites un répulsif pour éloigner les tiques de son intérieur

insecticide naturel traitement plantes répulsif
Crédits : iStock

Si l’on ne veut pas utiliser des produits chimiques anti-tique, on peut se fier aux agrumes et plus particulièrement au citron. Pour ce faire, on fait bouillir deux agrumes en morceaux (citrons, citrons verts, oranges ou pamplemousses que l’on peut combiner ou utiliser seuls). Faites bouillir deux minutes puis mijoter une heure. Suite à cela, filtrez le mélange et vaporisez-en sur vous, vos animaux, votre jardin ou les potentielles zones de passage ou cachette des tiques. Vous pouvez aussi mélanger une demi-tasse de liquide vaisselle au citron avec une demi-tasse de jus d’ail. Puis diluez le tout dans un réservoir pulvérisateur de 75 L à utiliser en arrosage toutes les deux semaines. Enfin, vous pouvez mettre de la poudre de soufre sur vos chaussures, chaussettes, pantalons et chiens avant d’aller vous promener ou sous les chenils et buissons pour repousser les tiques qui voudraient s’accrocher.

Source

Articles liés :

2 répulsifs naturels pour lutter contre les tiques à faire soi-même

Fabriquez un spray répulsif contre les tiques parfait pour une balade tranquille

Cueillette des champignons : 7 conseils pratiques pour la réussir !