in ,

Quels bienfaits peut-on réellement attendre des compléments alimentaires ?

Crédits : iStock
4.7/5 - (4 votes)

Parfois, notre train de vie effréné nous oblige à manger sur le pouce et donc pas forcément toujours très équilibré. Cela peut alors entraîner un déficit en certaines vitamines et minéraux. Une complémentation peut alors s’avérer utile pour pallier les différentes carences. Nous aurions toutefois tort de cantonner ce type de supplémentation à cette seule utilisation. Très populaires actuellement auprès des Français, les compléments alimentaires sont en effet des concentrés de nutriments, de vitamines, de plantes ou d’autres substances qui peuvent servir des utilisations multiples. Voici tout ce qu’il faut savoir sur eux.

Compléments alimentaires : de quoi parle-t-on exactement ?

Dans la Directive 2002/46/CE du Parlement européen, transposée par le décret n°2006-352 du 20 mars 2006, on définit les compléments alimentaires comme des « denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal ».

En améliorant les apports nutritionnels de leurs utilisateurs, ces produits qui se présentent sous la forme de gélules, pastilles, comprimés, pilules, sachets de poudre ou encore de liquides en ampoules ou flacons compte-gouttes ont vocation à jouer un rôle nutritionnel ou physiologique grâce à leur composition concentrée en actifs divers : plantes, vitamines, minéraux, glucosamine, mélatonine, etc.

compléments alimentaires supplémentation nutriments minéraux vitamines
Crédits : iStock

À quoi les compléments alimentaires servent-ils ?

La supplémentation se situe au carrefour entre l’alimentation quotidienne qui nourrit et le médicament qui soigne, deux éléments cruciaux qu’elle n’a pas vocation à remplacer. On peut ici discerner trois utilisations principales.

1) Pallier une déficience alimentaire

Bien qu’ils ne remplacent pas une alimentation saine et équilibrée, les compléments peuvent aussi bien combler une carence alimentaire que prendre en charge les besoins spéciaux de certaines populations comme les femmes enceintes, les sportifs, les enfants ou encore les personnes âgées.

2) Apporter une aide face aux maux du quotidien

Malgré un bon suivi chez son médecin pour soigner ses maux, on peut soulager certains inconforts quotidiens grâce à une supplémentation adaptée. Cela peut s’avérer utile en cas de ménopause, de grossesse, de troubles digestifs, de douleurs articulaires, de troubles du sommeil ou même de problèmes de mémoire et de concentration.

3) Rester en bonne santé

Si certains produits de supplémentation agissent pour booster le système immunitaire et œuvrent à préserver la vision et la santé génito-urinaire des patients, d’autres prennent directement en charge des problèmes liés à la circulation sanguine, au cholestérol ou encore à la densité osseuse, permettant ainsi de compléter idéalement le traitement médical proposé par le médecin.

Néanmoins, certains des plus connus et utilisés sont ceux qui affirment agir sur la courbe de poids (pour maigrir ou grossir) et l’esthétique (cheveux, bronzage, etc.). Bref, c’est un marché très large un peu touche à tout.

compléments alimentaires
Crédits : iStock

Les plantes, les actifs phares d’une supplémentation efficace

Avant les médicaments, il y avait les plantes dont les bienfaits sont aujourd’hui reconnus par la science. Inspirés de cette médecine traditionnelle, 64 % des compléments alimentaires se composent d’au moins une plante. Voici les plantes phares utilisées pour leurs propriétés dans le domaine de la complémentation alimentaire :

Sommeil et stress : Aubépine, houblon, mélisse, camomille, passiflore, coquelicot, etc.
Santé articulaire : curcuma, ortie, cassis, prêle, harpagophytum (griffe du diable), etc.
Défenses immunitaires : maca, sarriette, échinacée, guarana, acérola, ginseng, etc.
Digestion et transit : menthe poivrée, fenouil, gingembre, reine des prés, pissenlit, psyllium, artichaut, réglisse, rhubarbe, chardon-marie, etc.
Voies respiratoires : eucalyptus, sauge, thym, éleuthérocoque, etc.
Minceur : thé vert, fenouil, konjac, maté, guarana, etc.

Une consommation éclairée est obligatoire

Les compléments alimentaires sont souvent considérés comme anodins. Pourtant, ils vous exposent à des risques de surdosage ou d’interaction médicamenteuse s’ils sont consommés sans l’encadrement strict d’un professionnel de santé. De plus, hormis dans le cas de certaines populations qui auraient des besoins particuliers, leur utilisation s’avère inutile pour toute personne suivant un régime alimentaire sain et varié qui peut couvrir les besoins nutritionnels du corps humains. C’est également un secteur où il y a beaucoup de fraudes et arnaques. Cela invite donc d’autant plus à la vigilance. Attention donc aux pilules magiques aux allégations miraculeuses !

Avant de prendre tout complément alimentaire, il est donc essentiel de demander conseil à votre médecin et de vous enquérir des conditions d’emploi qu’il faudra suivre scrupuleusement. Par ailleurs, l’Anses recommande d’éviter les prises prolongées dans le temps, répétées ou multiples. Faites également attention aux circuits dans lesquels vous vous fournissez pour acheter des strictement produits contrôlés.

Vous l’aurez compris, les compléments alimentaires présentent de nombreux bienfaits tout à fait réels et sérieux. Néanmoins, il convient de toujours les considérer comme un complément, ainsi que leur nom l’indique. Bien qu’efficaces, ils ne remplacent ainsi pas une bonne alimentation, une activité physique régulière et un suivi chez le médecin (ainsi que la prise sérieuse du traitement éventuel qu’il vous a prescrit). Ils sont donc à utiliser avec discernement.